Il y a parfois des moments brefs de notre vie qui changent notre rapport au monde et restent en nous gravés plus profondément que des années entières. Parfois, vingt-quatre heures suffisent à changer la vie d'une femme. C'est ce que ce livre en tout cas nous fait comprendre. Ecrit avec une grande finesse, tout l'art de Zweig y est, la concision, la mesure, et surtout la grande lucidité. Une mise en abîme nous permet de suivre le récit d'une passion, celle qu'a éprouvée une Mrs C., quelques vingt-cinq ans auparavant pour un jeune inconnu, joueur compulsif et au bord du gouffre. Passion qui n'a pourtant duré que vingt-quatre heures...
Peut-on condamner une femme qui délaisse mari et enfants, qui agit contre toute morale et toutes convenances, pour un jeune homme inconnu, rencontré vingt-quatre heures auparavant ? Personnellement, j'ai été étonnée de la réponse que j'ai été amenée à défendre après avoir lu ce livre.


J'ai beaucoup aimé ce livre, car le style de l'auteur est efficace et très percutant. Jamais encore je n'avais trouvé aussi justement décrites, comme sont dépeintes sur le visage du jeune inconnu, "les forces démoniaques de l'existence". J'avais déjà beaucoup aimé "le Joueur d'échecs" et " la Confusion des sentiments" où là encore, Zweig sait nous transmettre avec une justesse étonnante, le difficile tourbillon des sentiments humains. Prenant "plus de plaisir à comprendre les gens qu'à les juger", l'auteur livre ici une nouvelle magnifique... à lire absolument.

DieLorelei
10
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste L'obscur monde des passions

Le 8 avril 2013

17 j'aime

9 commentaires

Vingt-quatre Heures de la vie d'une femme
madamedub
10

Critique de Vingt-quatre Heures de la vie d'une femme par madamedub

Est-ce que vingt quatre heures peuvent changer la vie d'une femme? Telle est la question de ce court roman de Stefan Zweig, qui relate comment une femme honorable, veuve et seule au monde, a pu...

il y a 11 ans

31 j'aime

4

Vingt-quatre Heures de la vie d'une femme
amarie
8

La passion toujours et encore

Faut-il que Stefan Zweig soit un passionné pour écrire de telles nouvelles, Faut-il qu'il ait une sensibilité à fleur de peau pour conter avec autant de passion les relations amoureuses. Fait-il...

il y a 8 ans

22 j'aime

Vingt-quatre Heures de la vie d'une femme
DieLorelei
10

Critique de Vingt-quatre Heures de la vie d'une femme par DieLorelei

Il y a parfois des moments brefs de notre vie qui changent notre rapport au monde et restent en nous gravés plus profondément que des années entières. Parfois, vingt-quatre heures suffisent à changer...

il y a 10 ans

17 j'aime

9

Hannah Arendt
DieLorelei
7

Pour comprendre le concept de "banalité du mal"

Un film très intéressant sur Hannah Arendt et le développement de sa pensée sur la "banalité du mal". Barbara Sukowska est impressionnante : en VO sa performance est d'autant plus réussie qu'on se...

il y a 10 ans

28 j'aime

7

Borgia
DieLorelei
7
Borgia

Il faut arrêter de donner ses jugements sur une série au bout de deux épisodes !

J'ai du mal à comprendre les nombreuses critiques négatives de cette série sur le site. Personnellement, je l'apprécie beaucoup. Les casting est très bien réussi, avec des acteurs qui étaient...

il y a 10 ans

22 j'aime

8

1001 Pattes
DieLorelei
8
1001 Pattes

Fourmis opprimées de tous les pays, unissez-vous !

J'ai revu 1001 pattes pour la deuxième fois, et la première remonte à bien 10 ans, et franchement c'est quasiment un autre film que j'ai découvert. Sans compter le fait que pour moi c'est un des...

il y a 9 ans

18 j'aime

3