World War Z
7.5
World War Z

livre de Max Brooks (2006)

Alors non je suis désolée mais ce livre a très mal vieilli. La traduction pèche un peu parfois mais c'est surtout sa construction qui me semble bancale. Le défi était de montrer le point de vue humain sur un conflit mondial, en tout cas, c'est l'ambition que ce donne le roman. Eh bien plutôt que de se concentrer sur quelques personnes au vécu différent le livre propose une prétendue myriade de micro-trottoirs d'une qualité médiocre (contexte en 2 lignes où on te balade d'un bout à l'autre du monde, entretien pas retravaillé avec des coupures genre "Ca vous intéresse ce que je dis ?" et surtout ces irritants acronymes qui donnent le sentiment de répétitions à gogo). La structure même n'est pas contextualisée. Chaque nouvelle partie aurait pu être l'occasion de se poser pour expliquer un peu quand on est, quels sont les points chauds, pourquoi. Bof nah, continuons la même soupe ennuyeuse. Oui car le problème principal je trouve est surtout que les personnages interrogés se ressemblent énormément, par la fonction d'abord (combien de mecs militaires ?!) mais ce qui frappe, c'est que le langage EST IDENTIQUE. Et ce quelle que ce soit leur maitrise de la langue anglaise. Un combo célébration du virilisme à l'américaine, vision américaine clichée du reste des habitant.es de la Terre avec en bonus la défense du capitalisme supposément teinté de démocratie, le seul épanouissement possible (ce qui est rapporté de Cuba m'a éclatée). Merci mais non merci. Comment s'intéresser au sort des personnages quand on les confond tous et qu'on ne les revoit pas (ou trop tard) ? Par ailleurs le roman se veut réaliste mais il oublie la moitié de l'humanité (comptez les femmes qui ont droit à la parole, vous aurez vite fait le tour) et donc je suppose que ça explique pourquoi on passe à côté de la plausibilité : expliquez-moi la vie quotidienne s'il vous plait ? Comment ont fait tous ces gens survivants pour boire de l'eau (probablement contaminée avec tous les corps), se nourrir (coucou on bouffe des quantité de blé monstrueuses, on fait comment ?), s'assurer un minimum d'hygiène pour esquiver les maladies etc. ? Bah des trucs de bonnes femmes ; nous on veut des entrailles dégoulinantes et de la chair purulente et des flingues et de l'adrénaline. L'hiver est expédié en trois mots, tout comme l'état de la flore et la faune (qui a évolué le temps de la pandémie alors qu'elle a dû durer quelques années tout au plus mdr). Pas de crédibilité historique, sociologique, linguistique, biologique etc. Je ne peux pas juger sur l'aspect militaire, j'y connais rien, malheureusement pour moi on dirait. Convaincue par cette histoire, moi ? Je pense que vous avez compris : pas vraiment.

JulieToral
2
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Livres (2023)

Créée

le 1 juil. 2023

Critique lue 19 fois

1 j'aime

JulieToral

Écrit par

Critique lue 19 fois

1

D'autres avis sur World War Z

World War Z
LeChiendeSinope
6

Une chronique orale de World War Z

[LeChienDeSinope est tranquillement assis sur une vieille chaise de type Voltaire. Il ne pipe mot, paraît maussade, un peu blasé. Je lui demande en quelques mots ses impressions concernant le dernier...

le 9 déc. 2010

27 j'aime

3

World War Z
adriantoine
5

Critique de World War Z par Adrien Antoine

Un livre amusant mais largement surcôté. Quelques années après une invasion de zombie, un emissaire de l'ONU arpente le monde en reconstruction afin de recueillir des témoignages et de faire le récit...

le 18 avr. 2013

13 j'aime

World War Z
MarlBourreau
8

Et toi ? T'as vécu comment la guerre contre les Zombies ?

World War Z est une succession de témoignages sur LA guerre. La guerre ouverte mondiale qui opposa l'humanité à son plus grand fléau; les Zombies. J'emploie volontairement le passé car dès le début...

le 13 déc. 2013

8 j'aime

Du même critique

Le Génie lesbien
JulieToral
9

Lesbians rock

Ouuh les fourmis du militantisme quand tu lis ce texte ! Ses défauts d'abord : je trouve que la construction, surtout vers la fin, pêche un peu. Son côté fourre-tout m'a un peu décontenancée et je...

le 31 oct. 2020

26 j'aime

3

Les Raisins de la colère
JulieToral
9

Cette petite tortue au début, c'est toi tout craché

Je reste là et je ne sais pas quoi dire. J'ai fini le livre tout à l'heure et je reste là, je ne sais pas quoi dire. Si j'aime autant Steinbeck c'est peut être parce que son écriture est très humble...

le 20 oct. 2013

22 j'aime

4

Ravage
JulieToral
6

Critique de Ravage par JulieToral

J'aurais aimé mettre une note plus importante pour rendre hommage à deux supers scènes : la première, la descente de l'escalier infernal avec perdition dans le parking immense (et porte ouverte sur...

le 16 janv. 2013

18 j'aime

4