Avatar magyalmar

Critiques de magyalmar

Versus
  Suivre
-

Moi, ma femme et mon boeuf

Voulu comme un hommage à l'agriculture bovine traditionnelle, à ces hommes et ces animaux qui se sont tués à la tâche durant des siécles avant de laisser place aux machines agricoles, ce docu coréen suit un couple de fermiers propriétaires d'un boeuf quadragénaire auquel il ne reste que quelques mois à vivre. L'agonie du bovidé sonne évidemment comme une métaphore de la propre fin de vie des... Lire l'avis à propos de Old Partner

1
Avatar magyalmar
7
magyalmar ·
Bande-annonce
-

Cinédrama

Quatre courts-métrages comiques sans véritable dénominateur commun, très peu de moyens et une sortie cinéma en dépit du bon sens. Dire que la pertinence du projet Quirky Guys and Gals interroge est un euphémisme, mais on va dire que cela fait partie de la culture japonaise de se lancer dans des idées un peu folles sans se poser de questions. On démarre avec "Cheer... Lire la critique de Quirky Guys and Gals

1
Avatar magyalmar
5
magyalmar ·
-

Voix publique

Le cinéma n'a pas attendu les années 80 pour montrer une fascination particulière envers la vie des légendes de la musique. Dès 1946, Columbia met le paquet avec une relecture grandiloquente du parcours d'Al Jolson, l'un des plus grands entertainers de du début du XXe siècle, principalement connu chez nous pour avoir tenu le rôle principal de The Jazz Singer, le premier film parlant.... Lire l'avis à propos de Le Roman d'Al Jolson

1
Avatar magyalmar
7
magyalmar ·
Bande-annonce
-

L'Hammer Noël n'est pas vraiment une ordure

Décidément la veine thriller de la Hammer a donné un paquet de petites perles. Cash on Demand est probablement l'une des toutes meilleures du lot, offrant une relecture audacieuse et inattendue du Christmas Carol de Dickens. Sauf qu'ici le conte surnaturel laisse place à un huis clos on ne peut plus terre à terre, dans lequel les fantômes sont remplacés par un braqueur d'un... Lire l'avis à propos de Pas de crédit pour les caves

2
Avatar magyalmar
8
magyalmar ·
7.4

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sexe de vos voisins

C'est le juste et touchant Droit au baiser de Camille Ponsin qui m'a donné envie de découvrir le seul long-métrage documentaire jamais réalisé par Pasolini. A sa manière, culottée, frontale, ce dernier s'en allait, début des années 60, parcourir la botte italienne de long en large et libérer la parole du peuple italien sur le sexe, l'amour, le mariage, la bonne morale et tutti... Lire l'avis à propos de Enquête sur la sexualité

4 1
Avatar magyalmar
8
magyalmar ·
-

Tout nu et tout bronzé

Elle a tout du navet kitsch, et pourtant la première réalisation du producteur de 9 1⁄2 Weeks reste aujourd'hui surprenante à plus d'un titre. Car tout en exploitant un filon qui semble lui réussir, celui de la romance érotique, Zalman King dessine en filigrane tout un pan interdit des mœurs de l'Amérique reaganienne. Il serait facile de s'arrêter sur l'esthétique cheesy de... Lire la critique de À fleur de peau

5
Avatar magyalmar
6
magyalmar ·
-

Lamour c'est mieux à deux

Premier rejeton d'une saga de 7 films ayant rencontré un certain succès populaire, Road to Singapore marque également la naissance d'un fameux duo de cinéma, Bob Hope / Bing Crosby. Et hormis les talents vocaux du second nommé, il faut bien avouer que les deux compères ne montrent pas un charisme fou dans ce film. Pourtant, petit à petit, leur alchimie évidente emporte l'adhésion,... Lire l'avis à propos de En route pour Singapour

2 2
Avatar magyalmar
6
magyalmar ·
6.8

C'est pas sérieux

Extrêmement fidèle à la pièce d'Oscar Wilde, le film d'Anthony Asquith me permet - il était temps - d'enfin découvrir le texte de l'auteur le plus namedroppé de l'histoire des Grosses Têtes. Si la trame vaudevillesque se révèle foncièrement classique voire un poil trop prévisible, la précision du verbe force le respect. Les dialogues sont un pur délice mettant en exergue avec... Lire l'avis à propos de Il importe d'être constant

2 1
Avatar magyalmar
7
magyalmar ·
6.4

Âme back

Tourné quasiment dans la foulée du Petit monde de don Camillo, cette suite en retrouve l'esprit et la verve. Nos bons vieux Camillo et Peppone s'y écharpent verbalement avec un sens toujours aussi aiguisé de la punchline acide mais bon enfant. La rivalité platonique entre les deux personnages continue à réjouir, d'autant plus que Fernandel et Gino Cervi se montrent encore une fois... Lire l'avis à propos de Le Retour de Don Camillo

4 1
Avatar magyalmar
8
magyalmar ·
Bande-annonce
6.3

On a capté sous la Lune

De la part des auteurs du désopilant faux guide touristique Molvanîa, j'attendais une comédie hyper incisive. Evidemment j'avais tout faux, et ce même si The Dish adopte une tonalité générale assez légère et décroche quelques éclats de rire. Ce qui intéresse avant tout les scénaristes et le réalisateur Rob Sitch, c'est de montrer comment un événement historique et planétaire... Lire l'avis à propos de The Dish

2
Avatar magyalmar
7
magyalmar ·