Avatar magyalmar

Critiques de magyalmar

Versus
  Suivre
7.2

Maman j'ai raté le navire

Je m'attendais à un film de pirates épique, et j'ai eu mieux que ça. Réalisateur sous-estimé s'il en est, Alexander MacKendrick a eu le bon goût de s'écarter des canons d'un genre déjà pas mal surchargé pour nous offrir un conte initiatique en plein océan, à la dimension plus intimiste que spectaculaire. L'exaltation du grand large, largement reprise par les visuels de... Lire l'avis à propos de Cyclone à la Jamaïque

2
Avatar magyalmar
7
magyalmar ·
5.4

Fagot Robby

Suite officieuse de "Forbidden Planet", "The Invisible Boy" fait plutôt office de spin off produit avant tout pour deux bien mauvaises raisons : surfer sur la popularité de Robby le robot, et surtout amortir le coût de sa fabrication (1 million de $ avec l'inflation) en le réutilisant dans un film à petit budget. Qu'attendre de bon d'un film qui naît... Lire l'avis à propos de Le Cerveau infernal

2
Avatar magyalmar
4
magyalmar ·
7.0

Ouragan sur le Caine

Film phare de mon enfance - mais pas de celle des autres apparemment, "The Muppet Christmas Carol" n'est pas né sous les meilleurs auspices. Jim Henson, créateur des Muppets, a passé l'arme à gauche 2 ans plut tôt, et il s'agit donc avec ce film de savoir si l'esprit des célèbres marionnettes peut survivre à leur géniteur. La question ne se pose pas longtemps : dès... Lire l'avis à propos de Noël chez les Muppets

2 3
Avatar magyalmar
8
magyalmar ·
Bande-annonce
5.2

Les nazes de la jungle

Dans la longue lignée des films avec de jeunes touristes américains qui se font emmerder par ces salauds d'étrangers, "Turistas" n'a pas grand chose pour se démarquer. Si ce n'est qu'il porte la signature de John Stockwell, un réalisateur visionnaire qui a compris l'incroyable puissance du medium cinématographique et qui s'en sert donc généralement pour filmer le cul... Lire la critique de Paradise Lost

Avatar magyalmar
3
magyalmar ·
Bande-annonce
6.7

Mouth wide shut

La moisson de récompenses glanées par Leyla Bouzid pour son premier long-métrage n'est pas volée. Peu révolutionnaire sur la forme, "A peine j'ouvre les yeux" témoigne d'une belle sensibilité et creuse un peu plus le sillon de ces histoires familiales qu'elle semble affectionner. Comme dans son joli court-métrage "Soubresauts", Bouzid fait... Lire l'avis à propos de À peine j'ouvre les yeux

1 1
Avatar magyalmar
8
magyalmar ·
7.5

Boire ou occire, il faut choisir

Aïe, ouille, aïe. Non mais quel bordel. Même si on voit se dessiner très lentement l'idée directrice du film, qui explore l'esprit torturé d'un tueur professionnel, "La marque du tueur" reste foutraque d'un bout à l'autre, Suzuki s'amusant volontairement à nous perdre dans les méandres psychologiques de Hanada. Le résultat est une succession de scènes au surréalisme... Lire la critique de La Marque du tueur

1
Avatar magyalmar
4
magyalmar ·
Bande-annonce
6.2

Teenage dicks

Après avoir découvert John Hughes avec le pas très fin mais sympathique "Planes, trains and automobiles", je m'attaque à la première partie de son oeuvre, celle des chroniques adolescentes. Pas de bol, je m'attendais à découvrir une facette plus sensible du réalisateur, mais visiblement le potache est inscrit dans ses gènes. "Sixteen candles" se pose bien... Lire la critique de 16 Bougies pour Sam

1 4
Avatar magyalmar
4
magyalmar ·
Bande-annonce
-

Am I experienced ?

Ne vous attendez pas à de véritables révélations qui vous feraient découvrir la vie de Hendrix sous un nouveau jour. Malheureusement le film de Bob Smeaton ne nous apprend pas grand chose de neuf et prend bien soin de ne pas égratigner le mythe Hendrix. La demi-soeur du guitariste étant à la production de ce film, on sent bien que les sujets... Lire l'avis à propos de West Coast Seattle Boy - Jimi Hendrix : Voodoo Child

1
Avatar magyalmar
7
magyalmar ·
Bande-annonce
6.7

Madrid-Stockholm en 1h40

Le huitième méfait d'Almodóvar, malgré son corps goûteux et fruité, laisse un arrière-goût amer. En dépit d'un scénario malin qui transcende un banal syndrome de Stockholm en conte de fées immoral. En dépit de deux jolis personnages qui sortent habilement des conventions. En dépit du plaisir que l'on éprouve à voir le style d'Almodóvar s'affirmer dans une... Lire la critique de Attache-moi !

Avatar magyalmar
7
magyalmar ·
7.4

Un homme. Et une femme. Mais surtout un homme.

Pas de doute, "El" est un film buñuelien jusqu'à la moelle. Les relations hommes-femmes traversées d'amour transi, de haine féroce, de désirs compulsifs, de jalousie maladive et de tourments névrotiques, forcément on est en terrain connu. Rien que de très classique donc, dans cette trame narrative qui place un riche propriétaire possessif, misanthrope et paranoïaque en orbite... Lire l'avis à propos de El

1 1
Avatar magyalmar
7
magyalmar ·