vague image...

Avis sur Black Mirror

Avatar lislb
Critique publiée par le

[première saison]

L'idée était pourtant sympa : jeter un regard sur notre rapport à la technologie et ses possibles dérives. Chaque épisode indépendant traite d'un nouvel univers, de nouveaux personnages... Bien.
En fait j'avais vu un extrait de je ne sais quel épisode (une femme qui se fait enlever une partie de la conscience pour que l'IA qui dirige sa maison sache comment elle aime ses toasts au petit déjeuner), ça me paraissait pouvoir poser des questions intéressantes alors pourquoi pas.

En fait la série est particulièrement décevante, et ce pour plusieurs raisons.
Tout d'abord, chaque épisode part d'un élément unique et tourne exclusivement autour de lui. Non seulement ça devient vite assez lourd (dans l'épisode 3, quand toutes les scènes tournent autour du grain, alors qu'on a bien compris le problème pendant les dix premières minutes), mais ça fait aussi qu'il ne se passe à peu près rien (épisode 1 : une heure à se demander si le gars couchera avec un cochon ou non). On a donc très vite fait le tour de l'univers et ça devient assez éprouvant parce que couche sur couche, on a juste envie d'assassiner les personnages pour avoir la paix. D'accord le but est de montrer à quel point ça pourrit le monde, mais à ce point on se dit qu'ils l'ont bien cherché et on sort de scénarios pourtant assez crédibles dans les idées.

C'est le deuxième point : alors que les épisodes ne montrent que les aspects négatifs, on a quand même des héros qui rêvent tous d'en sortir. Et en particulier dans l'épisode deux, où on voit bien qu'ils n'en peuvent plus et qu'ils essaient de s'échapper vers autre chose. Sauf qu'en réalité personne ne demande mieux que de se laisser abrutir, alors j'ai du mal à y croire. Pour moi le pire est justement que nous serions tous prêts à accepter ce type de situations. Là on a l'impression que les situations sont imposées par des puissances suprêmes, c'est la bataille du bien contre le mal, pas de l'humain contre ses propres possibilités.

Ne nous montrer que les dérives n'aide pas vraiment à apporter des enjeux intéressants. Oui, le progrès c'est le mal. On a compris, merci. Où est le dilemme ? Après ce n'est pas non plus ce qui me dérange le plus, parce que la série a quand même l'intelligence de ne pas s'attarder sur des ouvertures du type Comment en sommes-nous arrivés là ?. Seulement on est vite limités à un épisode qui tourne autour de "Bon, est-ce que c'est une bonne ou une mauvaise chose", puis au bout de cinq minutes "Bon, c'est mauvais à quel point ? Bon, quand est-ce qu'il se tue ?", ce qui fait que le tout est relativement prévisible et sans surprises.

Enfin, je ne m'y connais pas assez pour parler de la réalisation, mais ça m'a quand même paru particulièrement pauvre, que ce soit dans la façon de filmer ou juste dans la qualité de l'image.

Alors je peux imaginer qu'on trouve cette série sympa, quand on la regarde à plusieurs et qu'on parle des sujets au lieu de la regarder, mais chez moi quand la fin de l'épisode étant une délivrance, on avait plutôt envie de les oublier à tout jamais que d'en parler...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 348 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de lislb Black Mirror