Quelle est la morale de cette série ?

Avis sur Les 100

Avatar HiroShinji
Critique publiée par le

Je ne parlerai pas de la saison 1, tout le monde est d’accord pour dire que la série démarre plutôt mal et a bien évolué. Je n’ai pas l’intention de revenir là-dessus. On est aussi tous d’accord pour dire que la série manque de réalisme (dans la globalité de son univers), mais bon, c’est quelque chose qu’on accepte facilement dans le cadre du divertissement même si on grince des dents parfois. La saison 2 en revanche démarre sous des chapeaux de roues, avec grand plaisir. On constate assez vite que la plupart des faiblesses de la saison précédente ont été corrigée.

Mais quand même. Y a de sacrés tares. En premier l’évolution des personnages complètement grotesques. C’est tellement énorme qu’on voit les « fils » de la série. En gros, ces trucs normalement bien cachés qui font avancer une intrigue. Comme quelqu’un l’a dit, y a pas de règle. « Les téléspectateurs veulent de l’action ? Bon ok, on va faire devenir ce perso très con ». Tout est prétexte à nous donner des sensations fortes en dépit de la cohérence du tout.

Finn était le personnage le plus pacifique de la série. Quand bien même il aime Clarke, quand bien même l’amour peut rendre fou, non, on ne devient pas comme ça. Une probable évolution n’explique pas cet excès de rage soudain. D’autant que ce n’était pas la première fois qu’il était séparé de Clarke. Ce changement était clairement là pour créer une intrigue, rien de plus. C’est franchement dommage surtout quand on sait que Finn était sans aucun doute le seul personnage de toute la série, en y incluant les adultes, à avoir un peu de bon sens moral. Je peux aussi prendre l’exemple de Theonolius en début de saison qui semble complètement en paix avec lui-même et qui, d’un coup, nous fait une crise de pouvoir une fois de retour sur l’Arche.

La première moitié de la saison 2 est donc très cafouillis à là-dessus, il se passe beaucoup de choses de manière désordonnée. La deuxième moitié passe déjà beaucoup mieux, les bases sont posées, on peut passer aux choses sérieuses, les personnages sont déjà moins caricaturaux.

Mais même sur cette partie, ça reste assez mitigé. C’est sacrifice sur sacrifice, rien de plus. Aucun autre thème n’est spécialement abordé dans la série. Alors ok on a des beaux retournements de situation, beaucoup d’empathie, mais un manque de dosage fait que la finale ne surprend pas, elle reste juste dans la continuité. Par ailleurs, quand je disais que l’on voit les fils de la série, c’est aussi vrai pour cette deuxième partie. On a la sensation que les scénaristes font tout pour que les personnages soient le plus possible dans la merde, que tout est sans arrêt calculé pour qu’ils soient confrontés à des choix difficiles. Ça vaut surtout pour Clarke, c’est d’ailleurs assez triste qu’elle finisse par accepter la morale sacrifice un peu bidon de la série, elle devient ni plus ni moins aussi idiote que les dirigeants de l’Arche. Oui je sais, la série voulait en arriver là, mais ça casse toute l’image que l’on se fait de Clarke dans les deux saisons et donc son intérêt en partie. « Je n’avais pas le choix », c’est quand même un peu facile. Les personnages n’ont-ils rien appris des décisions absurdes de la saison une ? On est supposé apprendre de nos erreurs, tous les personnages finissent plus ou moins par assimilé qu’ils ont été très con (sauf Theonolius, le mec impossible à comprendre), alors pourquoi ils continuent à faire pareil ? On pourrait presque faire comme si la saison une n'avait jamais existé et commencer la saison 2.

Au final, j'ai eu énormément de mal à m'attacher à l'un ou l'autre des personnages. Si ce n'est au peuple globalement par compassion qui subisse les décisions débiles de leur dirigeant. On ne sait pas sur quel pied danser, seul Lincoln et Octavia restent fidèles à eux-même tout du long.

On pourrait me rétorquer qu'il faut se mettre à leur place etc.. Ou tout simplement, on pourrait penser qu'ils font des erreurs sous le coup de la panique. C'est vrai oui, mais des fois c'est tellement gros qu'on ne peut pas s'empêcher de lever les yeux au ciel.

Quand même, la série a des points positifs, je vais pas le nier. Les scènes sont bien filmées, les moments suspens sont ultra efficaces et arrivent à surprendre. On accroche beaucoup à l'intrigue très divertissante même si pas toujours facile pour les personnes sensibles (bon en fait, c'est surtout qu'on arrive pas à croire que les mecs n'essaient pas une seule fois de discuter deux secondes. Je veux dire, ils pouvaient tout aussi bien faire des dons proprement et on en parle plus...).

Quand au cliffhanger de fin, on se demande où la série veut nous emmener avec Theonolius dont on se fout tous éperdument. Elle n'a donc pas retenu mon attention ni vraiment attisé ma curiosité.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 446 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de HiroShinji Les 100