Qu'en retirer aujourd'hui?

Avis sur Star Trek

Avatar Nhoj
Critique publiée par le

Les français de ma génération ont tendance à ne connaitre Star Trek que de nom. Nés après les diffusions nationales sous le titre de La Patrouille du Cosmos, il aura fallu pour certains d'entre nous attendre la disponibilité de la saga sur une fameuse plateforme de streaming légal pour nous y plonger. Qu'est-ce qui justifierait son impact culturel? Reste-t'il pertinent?

Comme l'affirmera plus tard un des scénaristes, Harlan Ellison, dans l'épisode 6 de son show Harlan Ellison's Watching, La science-fiction est l'unique fiction 100% optimiste car elle est la seule dont la forme dépend du concept qu'il y aura un lendemain. L'homme du futur pourrait être malheureux et vivre comme un ver, mais il sera toujours là.
Or notre série-télé nous montre que non seulement nous serons toujours là dans deux siècles, mais qu'en plus l'humanité aura résolu tous ses problèmes, dont la pauvreté, le racisme, la famine, ect... et se concentrera sur l'exploration de l'univers, l'échange culturel et le développement à la fois personnel et commun. Cette démarche est des plus séduisantes, le vieux William Shatner ne se privera d'ailleurs pas de gâcher l'engouement général en soulignant l'intérêt financier d'une SF glorifiant notre potentiel, plus vendeuse qu'un récit dystopique.

Ce point de vue rabat-joie mis à part, il est vrai que la création de Gene Roddenberry met du baume au cœur. Y sont adressés des problèmes de société contemporains de manière à sensibiliser les spectateurs à une ouverture d'esprit à laquelle certains climats de peur et d'appréhension pourraient nuire.
Des auteurs importants se sont portés à son service, tels que Robert Bloch, Richard Matheson, ou — comme cité plus tôt — Ellison.

Donc oui son impact reste indéniable, positif et toujours pertinent.
Ce qui l'est moins contribue à renforcer son charme : ses costumes excentriques, ses décors fauchés adorables, ses accessoires qui peuvent paraitre ridicules aujourd'hui mais qui ont inspiré notre environnement des années plus tard... sans parler du charisme étrange de Bill Shatner, dont le jeu parfois survolté en laissera plus d'un bouche-bée.

TOS servira de patron pour les séries dérivées qui suivront, bénéficiant de plus de moyens, d'un rythme davantage soutenu etc... mais dont les dynamiques entre les personnages, les arcs narratifs et la démarche resteront similaires.

Une œuvre qui n'usurpe donc pas sa réputation.
Il serait plus facile pour les spectateurs habitués aux productions actuelles de commencer par The Next Generation (qui atténue certains défauts et catalyse les points forts) mais ce serait se priver de plusieurs heures de fun, d'aventures et de nouveaux horizons.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1 fois
Aucun vote pour le moment

Nhoj a ajouté cette série à 1 liste Star Trek

Autres actions de Nhoj Star Trek