Avis sur

Tortues Ninja : Les Chevaliers d'écaille par Incertitudes

Avatar Incertitudes
Critique publiée par le

Les Tortues Ninja, un dessin animé culte, qui a indéniablement marqué mon enfance. En fait, il était la seule raison avec Widget Megabrain qui me faisait zapper du Club Dorothée pour aller vers France 3.

Au départ, les Tortues Ninja, c'était un comics assez violent et mature mais dont le dessin animé qui en a été tiré penchait clairement vers la comédie. Plusieurs personnages ont même été rajoutés comme le grand méchant à qui appartient le Technodrome, l'alien rose Krang ou les hommes de main de Shredder : Bebop et Rocksteady.

Je dois admettre que je n'ai jamais vu la fin de cette série, il faut dire assez longue, s'étalant de 1987 à 1996. J'espère toujours un coffret DVD rassemblant tous les épisodes, qui à mon avis n'aura aucun mal à se vendre surtout lorsque l'on se souvient du succès de la série à l'époque. Et par conséquent des nombreux produits dérivés qu'elle a engendré : cassettes vidéos, figurines, jeux de société, peluches, cartables, trousses. Même des jeux vidéos sur Nes, GameBoy et Super Nintendo. En plus d'un générique dément que j'avais sur K7 audio !

Les trois films réalisés durant la diffusion de la série sont assez nazes pour autant que je m'en souvienne mais faudrait que je me les rematte à l'occasion car c'est vrai que ça fait assez longtemps. Quant aux deux autres séries plus récentes qui sont passées sur la Une, ne les ayant pas regardé, je ne peux rien en dire de particulier si ce n'est qu'elles ont été assez mal considérées par les fans.

Mais en tout cas, pour la première, la seule, la vraie, son succès en vient sans doute de son humour omniprésent, de la bêtise de ses méchants et de chaque tortue qui a sa caractéristique qui lui est propre. Donatello est l'intellectuel de la bande, armé de son bâton, Raphaël est le plus sérieux, Michelangelo à l'inverse, le plus cool. Quant à Leonardo, c'est le leader avec son épée.

Je crois qu'on devait être tous fans de pizzas à l'époque. D'ailleurs moi c'est bien simple, après chaque épisode, j'avais envie d'en bouffer. Cowabunga !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1189 fois
1 apprécie

Autres actions de Incertitudes Tortues Ninja : Les Chevaliers d'écaille