Avatar Thecaptaincactus

Critiques de Ambroise Talbourdel

@Thecaptaincactus
Versus
  Suivre
  • 1
  • 2
Bande-annonce
8.0

Le film blanc

La passion de Jeanne d’Arc m’a laissé l’image d’un film pur, d’un film blanc. Je crois que pour le comprendre, il s’agirait de le diviser en deux chapitres -grossièrement- : voyons tout d’abord la partie intérieure de l’oeuvre puis la partie extérieure. La partie intérieure de l’oeuvre est elle-même subdivisible selon deux lieux : la grande salle de jugement et la cellule de Jeanne.... Lire la critique de La Passion de Jeanne d'Arc

2 1
Avatar Thecaptaincactus
10
Thecaptaincactus ·
Bande-annonce
8.2

Demain les oiseaux chanteront

Voir City Lights, c'est faire son entrée dans une ville, avant tout. C'est une ville étrange, que l'on visite rapidement dans des rushs en décors naturels, et qui nous semble alors grande, puissante et chaleureuse. A l'arrachée, on y trouve une forme d'exotisme ou de poésie, avec ses éléphants, ses palmiers et ses éboueurs en costume coloniaux. Puis, lorsque l'action se détaille, se précise,... Lire la critique de Les Lumières de la ville

2 2
Avatar Thecaptaincactus
9
Thecaptaincactus ·
Bande-annonce
7.7

Nostalgie sans souvenir

Le Voyage à Cythère est emprunt d'une incroyable nostalgie, d'autant plus touchante qu'elle se ressent sans que le moindre souvenir, la plus petite analepse ne soient donnés. Pour ce qu'il est, le passé n'est presque jamais explicitement évoqué. On ne comprend pas tout au début du film. Et on se laisse hypnotiser par cette nostalgie immanente. Mais d'où vient-t'elle ? De notre humanité... Lire l'avis à propos de Voyage à Cythère

2 3
Avatar Thecaptaincactus
8
Thecaptaincactus ·
Bande-annonce
7.9

Le film intérieur

Le talent de Tarkovski se fait sentir dès l’entrée en matière dramatique par sa maîtrise de l’art du cadre, de la situation initiale entraînante. Les personnages, Gortchakov et Eugenia, nous attirent par leur liberté : on fait leur rencontre sur une route, c’est-à-dire que le film commence in medias res, et au premier abord, ils sont un couple artiste, prêt à tout, et qui n’a rien à perdre.... Lire l'avis à propos de Nostalghia

6 3
Avatar Thecaptaincactus
10
Thecaptaincactus ·
Bande-annonce
8.0

Le film de l'immaturité

Reservoir Dogs est un incroyable film pour enfant. Je m'explique : la charmante couche acidulée de violence kitsch, qui caractérise le cinéma de Tarantino, recouvre en réalité ce que l'on pourrait appeler positivement le film de l'immaturité. Il y a une véritable violence dans le film, la chose est certaine, mais elle ne se trouve pas là où l'on croit la voir. Prenons Scorsese, par... Lire l'avis à propos de Reservoir Dogs

6
Avatar Thecaptaincactus
9
Thecaptaincactus ·
Bande-annonce
6.3

La déroute de l'imagination (ou les mensonges de l'image)

Film du Nouveau Cinéma argentin, remarqué par les Cahiers du Cinéma, Jauja (Alonso, 2014) attire lorsqu’il est loin, déroute lorsqu’on y est, et abandonne à une perplexité stérile après tout. C’est un film qui, sans doute, se lit plus encore qu’il ne se voit. C’est un voyage dans une représentation. Il s’agit d’un étrange western à première vue. L’intrigue est statique (irais-je jusqu’à dire... Lire l'avis à propos de Jauja

3 4
Avatar Thecaptaincactus
7
Thecaptaincactus ·
Bande-annonce
7.2

Saisir le combat

Pour ce film humblement obscur, et somme toute remarquablement beau, je cède à la tentation de lire entre les lignes, de chercher à maîtriser intellectuellement (et avec bien de la peine) l’œuvre dans ce qu'elle avait d'inattendue. C'est une chose qui est à éviter le plus possible, je crois. Le film s'ouvre avec l'entrée dans le monde, le cercle, le cycle hermétique de Woodcock. Tout y... Lire l'avis à propos de Phantom Thread

3 2
Avatar Thecaptaincactus
9
Thecaptaincactus ·
Bande-annonce
6.3

Cinéma Sacré

L'oeuvre que Malick signe ici a la légèreté d'un film qui évoque seulement, sans jamais rien affirmer, rien imposer et sans jamais rien laisser prévoir. L'histoire initiale -celle d'un homme qui se souvient ; son enfance, ses frères, ses parents, sa maison- aurait pu nous laisser voir un joli film, rigoureusement scénarisé, et somme toute assez oubliable. Mais Malick, en l'écrivant, avait... Lire l'avis à propos de The Tree of Life

1 3
Avatar Thecaptaincactus
9
Thecaptaincactus ·
Bande-annonce
6.4

La bonne-soeur en noir

Je ne connaissais que très mal Barbara avant d'aller voir le film. En sortant de la salle, je n'en avais toujours pas appris grand chose. Mais le film avait fait mieux : il m'avait seulement transmis la magie, l'aura du personnage et son immortel impact sur le public. Et j'espère avoir à rester toujours avec cette inoubliable et indéfinissable saveur à la bouche. A présent, je voudrais ne... Lire l'avis à propos de Barbara

2 5
Avatar Thecaptaincactus
9
Thecaptaincactus ·
Bande-annonce
7.0

L'absurde ou le merveilleux

Ce film est un spectacle captivant et hors-normes dans la mesure où les procédés de capture de l'image sont parfaitement inhabituels quant au cinéma que nous connaissons. On dénombre trois techniques principales : la prise de vue en 16 mm (assez usuelle), la succession d'image et le film-painting. Chacune se met au service de l'ambiance en faisant appel à notre vécu. En effet, en développant... Lire l'avis à propos de The Grandmother

Avatar Thecaptaincactus
8
Thecaptaincactus ·
  • 1
  • 2