Critiques de Hymns

Raspaillac
2
Raspaillac

Critique de par Raspaillac

J'avais pas aimé Intimacy (2008), j'avais un peu plus aimé Four (2012), enfin ça allait quoi, c'était pas la folie non plus, c'était globalement inintéressant mais se laissait écouter sans déplaisir...

Lire la critique

il y a 5 ans

MVCDLM
2
MVCDLM

Bloc Party. Les ambitions aussi.

Alors admettons. Admettons que Bloc Party soit aujourd'hui un groupe différent de celui que l'on a connu avec Silent Alarm. Admettons que les envies artistiques de Kele Okereke soient différentes,...

Lire la critique

il y a 6 ans

ThierryMazin
3
ThierryMazin

La fin d'une ère

Bloc Party n'a donc plus rien à voir avec ce qu'ils étaient. Les départs de Matt et Gordon ont mis fin à un groupe et voilà qu'un nouveau naît. Je ne m'attendais à rien, pourtant je fus fort déçu par...

Lire la critique

il y a 6 ans

LikeZeppelins
2
Jambond

Bontempi

En 2005, Bloc Party met un énorme coup de Vans dans la fourmilière de l’indie rock : Silent Alarm marque instantanément la scène de son empreinte, au même titre qu’Is This It?, Funeral ou Whatever...

Lire la critique

il y a 6 ans

Pish
4
Pish

Où est l'énergie ?

De prime abord, c'est salement mou, tout ça.

Lire la critique

il y a 6 ans

Yasujiro_Rilke
5

Critique de par Yasujirô Rilke

Formé de belles ballades électro minimalistes, cet album, dont l'ambition du titre semble de compiler une série d'hymnes, ne produit pas le jaillissement espéré au vue de sa pochette. Préférez pour...

Lire la critique

il y a 6 ans

Strangeman57
5
Strangeman57

Critique de par Strangeman57

Bon. Cessons d'abord de comparer chaque nouvelle sortie de Bloc Party à "Silent Alarm" ; ils n'ont jamais réussi à faire aussi bien depuis et c'est donc tout à fait logique qu'ils essayent de se...

Lire la critique

il y a 6 ans

GuillaumeL666
5
Guillaume L.

Un album qui porte mal son nom

Le premier album de Bloc Party est vraiment top, on sentait une certaine niaque de la part de ce groupe, ça faisait beaucoup de bien. Et puis j'ai voulu voir ce qu'ils faisaient "maintenant", et...

Lire la critique

il y a 1 an