Que ton nom soit sanctifié, que ta gueule soit defoncée !

Avis sur Golden Wind - JoJo's Bizarre Adventure, saga 5

Avatar Arkeniax
Critique publiée par le

Arc 5 de JoJo's Bizarre Adventure, et toujours toutes ses dents !
Nous suivons içi Giorno Giovanna (en japonais, la syllabe "gio" se prononce "Jo"), le fils de Dio, le méchant le plus epique de tout le manga, en Italie. Ignorant tout de ses origine, Giorno a pour ambition de devenir le boss de la Mafia italienne pour reguler ses actions et mettre fin au traffic de drogue.

Ct arc est très clairement un genre de hors-serie : Les evenements des arcs precedents n'ont quasiment pas d'incidence sur celui-ci, hormis 2/3 (L'apparition rapide de Jotaro et Koichi; plus l'entrée en scène de Polnareff à la fin).
Le genre cinématographique auquel appartient cet arc est, vous l'aurez compris, le genre mafia/gangsters, mais içi, il se concentre bien plus sur les affrontements, les personnages sont peu develloppés, et souvent leurs morts sont assez brutales et inatendues, même si elles restent tragiques, elle sont malheureusement moins marquantes pour le lecteur, car il s'attachera moins bien aux persos.
Dans cette partie, Araki semble avoir fait abstraction des gabarits musclés et carrés de ses personnages pour faire place à un style plus fin, des chara-designs plus réalistes, ce qui n'est pas pour me déplaire.

Le personnage de Giorno fait partie selon moi des meilleurs JoJo de la serie. Il est toujours calme et posé, quand un evenement perturbateur se presente, il commence toujours par analyser la situation, puis réagira en consequence, ce qui tranche pas mal avec les JoJo precedents et le rend assez classe. Et puis si vous êtes aussi culturé que moi, vous aurez sans doute egalement reperé un trait particulier du personnage, à savoir qu'il est une allegorie de Jesus-Christ. A ce titre, il faut savoir que Araki est né de constitution catholique, et qu'il considere un peu J-C comme le héros ultime.
Giorno est en effet le fils d'un être surpuissant et inhumain, elevé par une mortelle, qui en grandissant va prendre conscience de la detresse du monde qui l'entoure, et mettra ses dons au service du peuple. Il peut accomplir des miracles, comme créer la vie ou soigner des blessures même mortelles, et au moment de la crucifixion (le moment où il se transperce lui-même avec la Fleche, allegorie de la Lance de Longin), il atteint la sanctification et de son immense pouvoir divin, il chatie les méchants. Au passage, on notera que la scène où Mista se retrouve transpercé de multiples piques lors du combat face à White Album peut faire echo au supplice de St Sebastien; la mort de

Abbachino

peut faire penser à celle de St Batherlemy; le méchant, Diavolo, est bien sur une representation de Satan, et Vinegar Doppio serait Judas... Faites le comparatif vous même, vous verrez, c'est très rigolo !
Mais heureusement, cette mise en parallele avec le christianisme et le mythe de J-C n'est pas juste là pour faire papier-peint, mais elle sert en plus le récit. JJBA a toujours été un manga tourné vers les concepts de Justice et du noble sacrifice, des themes déjà bien exploités dans les 4 autres arcs, notamment dans Diamond is Unbreakable, où il decortiquait le concept du super-heros; mais içi, on va plus loin en evoquant la Justice, içi incarnée par le Christ, celui qui a donné sa vie pour racheter les péchés de l'humanité, en quelque sorte le tout premier super-heros de l'histoire. Golden Wind s'inscrit parfaitement dans la demarche et le style d'Araki, en les poussant dans leurs retranchements, et ça c'est beau ça.

Bref, Golden Wind est encore une fois un excellent arc de JJBA, comme toujours des combats bourrins, épiques et strategiques à la fois, du suspense à ne plus savoir quoi en faire, qu'attendez-vous ?

Bonus : Si vous avez déjà lu mes autres critiques, vous savez ce qui suit, le Top des meilleurs combats de l'arc !

N°7 : Giorno vs Bucciarati. Mange toi la sainte patate dans la bouche !
N°6 : Giorno, Abbachino & Fugo vs Illuso. De l'autre coté du miroir, ta tronche !
N°5 : Trish vs Notorious Big. Qui a dit que les filles savaient pas se battre ?
N°4 : Vinegar Doppio vs Risotto Nero. Et le pire, c'est que le gars sait même pas se battre, à la base !
N°3 : Giorno & Mista vs Ghiaccio. L'atmosphere est glaciale (mdr), l'ennemi est aussi froid que la mort (re-mdr), mais nos amis vont faire en sorte de regler son thermostat (re-re-mdr) !
N°2 : Giorno vs Baby Face. Le créateur de vie face au destructurateur, le justicier face au méchant, l'homme face au démon !!!
N°1 : Giorno, Mista, Trish, Bucciarati & Diavolo vs Silver Chariot Requiem. Le jeu de cache-cache ultime doublé d'un jeu du loup-garou, enorme !!!
N° : Giorno vs Diavolo. "Tu ne connaitras jamais cette destinée !"
La Justice face au Crime.
Le Saint contre le Diable.
Le Bien contre le Mal !
Hallelujah, motherfucker !!!

Critique Arc 1 : http://www.senscritique.com/bd/Phantom_Blood_Jo_Jo_s_Bizarre_Adventure_saga_1/critique/62870653
Arc 2 : http://www.senscritique.com/bd/Battle_Tendency_Jo_Jo_s_Bizarre_Adventure_saga_2/critique/62870655
Arc 3 : http://www.senscritique.com/bd/Stardust_Crusaders_Jo_Jo_s_Bizarre_Adventure_saga_3/critique/43456092
Arc 4 : http://www.senscritique.com/bd/Diamond_is_Unbreakable_Jo_Jo_s_Bizarre_Adventure_saga_4/critique/62870664

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 998 fois
2 apprécient

Arkeniax a ajouté ce manga à 1 liste Golden Wind - JoJo's Bizarre Adventure, saga 5

  • Bd
    Cover The dark side of the Shonen

    The dark side of the Shonen

    Parce que le manga pour ados ne se résume pas qu'à Naruto, Dragon Ball et One Piece; et qu'on peut y trouver des trucs plus...

Autres actions de Arkeniax Golden Wind - JoJo's Bizarre Adventure, saga 5