👉 1er juillet : Les extraits de commentaires sont à nouveau disponibles dans les feeds 🥳.
Et toutes les mises à jours sont à retrouver ici : journal de bord de SensCritique.

Ferri et Conrad nés en 1959 et Astérix a 60 ans. Cherchez l'erreur...

50 millions de chiffre d'affaires par nouvel album. Un business qui roule affirmerait Goudurix.

Voilà la 4ème livraison post-uderzienne du duo Ferri-Conrad. Alors ? Après tout ce ramdam médiatique, quel résultat ?

Et bien La fille de Vercingétorix est parfaitement dans la lignée des 3 derniers albums. Après un premier Picte qui a eu du mal à convaincre, le deuxième Papyrus était miraculeux. Le Transitalique un poil en dessous, confirmait une reprise très honnête des aventures gauloises, surtout après la carrière solo d'Uderzo.

Bien sûr Goscinny ne sera JAMAIS remplacé. Il est mort il y a 42 ans déjà et aucun auteur ne repêchera son âme.

Les repreneurs font le grand écart. La "bible" goscinnyenne d'un côté, leur créativité d'auteurs de l'autre. Ils s'en tirent bien.

Malgré une couverture plutôt ordinaire, Conrad nous gratifie de quelques vignettes déjà anthologiques, des compositions inspirées et des personnages impeccablement crobardés.

Pour le dessinateur, c'est son meilleur album. Les couleurs également se renouvellent, avec une certaine créativité, sans trahir la sainte tradition.

Le scénario ? Dans la lignée des fondateurs pour l'intrigue. L'humour et les bons mots ? On en trouvait à chaque case dans la précédente fournée.

Ici, on respire et on prend son temps pour nouer connaissance avec les ados du village (quelle bonne idée) ainsi que les pirates sur une dizaine de pages !

Le grand fossé entre la production actuelle et les oeuvres classiques encensées, vient de l'absence d'épaisseur psychologique des personnages. Les repreneurs pêchent à animer ce qui fait l'essence des habitants du village. De plus, Asterix n'est jamais le moteur de l'aventure. Il subit et suit les évènements. Conrad, comme dit plus haut, est un excellent dessinateur, pourtant je n'ai jamais retrouvé les vrais yeux d'Asterix :-).

Mais je fais partie de ceux qui, en découvrant une nouvelle couverture, retrouve la joie unique de leur enfance.

Et en redemande.

Seemleo
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

il y a 2 ans

48 j'aime

19 commentaires

La Fille de Vercingétorix - Astérix, tome 38
EricDebarnot
4

Corbillard, adolescence et obésité.

On ne doit pas tirer sur une ambulance, et encore moins sur un corbillard. Il y a longtemps qu'Astérix est mort, avec Goscinny bien sûr (... il ne se portait plus très bien d'ailleurs même avant !),...

Lire la critique

il y a 2 ans

32 j'aime

La Fille de Vercingétorix - Astérix, tome 38
Lordlyonor
8

L'adolescence est le seul temps où l'on ait appris quelque chose.

Citation de ce bon vieux Marcel Proust Critique un peu plus courte que d'habitude parce qu'entres celles faites cette semaine et celle qui attend demain j'avais besoin de me reposer devant une bonne...

Lire la critique

il y a 2 ans

15 j'aime

7

La Fille de Vercingétorix - Astérix, tome 38
Frenhofer
7

TheVoiceKix

Il aura inquiété, angoissé, énervé, fait polémiquer, cet album d'Astérix ! Et pour cause ! Rien qu'au titre, il suintait cet esprit MeToo qui gangrène les fictions actuelles tout autant sinon plus...

Lire la critique

il y a 2 ans

15 j'aime

19

Astérix - Le Secret de la potion magique
Seemleo
9

AstierIX a découvert le secret de la formule magique

Il est difficile de cracher dans la potion magique d'Astier. Adapter Astérix au cinéma a toujours été un exercice difficile, dont le résultat a été en permanence en dessous de ce que produisaient...

Lire la critique

il y a 3 ans

54 j'aime

26

La Fille de Vercingétorix - Astérix, tome 38
Seemleo
7

Ferri et Conrad nés en 1959 et Astérix a 60 ans. Cherchez l'erreur...

50 millions de chiffre d'affaires par nouvel album. Un business qui roule affirmerait Goudurix. Voilà la 4ème livraison post-uderzienne du duo Ferri-Conrad. Alors ? Après tout ce ramdam médiatique,...

Lire la critique

il y a 2 ans

48 j'aime

19

Le Papyrus de César - Astérix, tome 36
Seemleo
9

Une suite digne de Goscinny (enfin !)

Le papyrus de César est un miracle. Après la mort de Goscinny le destin de la série était plus ou moins bienheureux au gré des sorties d'albums. Il y a deux ans, Jean-Luc Ferry, excellent auteur de...

Lire la critique

il y a 3 ans

48 j'aime

13