👉 1er juillet : Les extraits de commentaires sont à nouveau disponibles dans les feeds 🥳.
Et toutes les mises à jours sont à retrouver ici : journal de bord de SensCritique.

Il est difficile de cracher dans la potion magique d'Astier. Adapter Astérix au cinéma a toujours été un exercice difficile, dont le résultat a été en permanence en dessous de ce que produisaient les auteurs du 9ème art. Même "les 12 travaux d'Astérix", oeuvre originale de Goscinny ne régate pas avec sa propre production livresque.

Sur grand écran , l'élève dépasse largement le maître. Après une adaptation convaincante du "Domaine des dieux" avec des rallonges parfaitement intégrées et rehaussant le résultat, propulsant le film comme meilleure réussite d'une adaptation, (y compris des quatre déclinaisons avec de vrais acteurs), Clichy et Astier se sont mis à écrire une histoire originale et l'ont réalisée.

Le résultat est inespéré. Les repreneurs réussissent la quadrature du cercle. Respecter le codex et retrouver le monde d'Astérix tel qu'on le connaît, tout en rafraîchissant et innovant. La réalisation est bluffante, digne des meilleurs studios d'animation : rythme, gags, dialogues et actions, basés sur une histoire consistante.

Les histoires d'Astérix ont toujours été relativement sommaire dans leur trame. La richesse de l’œuvre est évidemment ailleurs. Là aussi le cahier des charges est respecté.

Et c'est la force de ce film. Les versions précédentes inspirées des albums, surenchérissaient sur les anachronismes, clins d’œil à plusieurs niveaux, jeux de mots, dans un ensemble souvent décousu et trop léger.

Ici la charpente, c'est l'intrigue et les personnages. On suit Astérix et ses amis comme lorsque l'ont avait 10 ans. On est dans l'histoire et on ne cherche pas les références. On se demande comment ils vont se sortir de leur pétrin tout en riant comme des gosses.

Cela fait plaisir de constater que l'on peut faire mieux que par le passé et que l'âme d'Astérix survit parfaitement à ses créateurs.

Seemleo
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à ses listes Les meilleurs films français de 2018 et Les meilleurs films Astérix

il y a 3 ans

54 j'aime

26 commentaires

Astérix - Le Secret de la potion magique
EricDebarnot
5

Astérix et les gilets jaunes

On m'a souvent reproché d'être par trop psychorigide quant à l'adaptation des BDs au cinéma, et de, pour faire simple, n'en aimer aucune. Et aussi d'être l'un des rares à être passé à côté d'un...

Lire la critique

il y a 3 ans

55 j'aime

20

Astérix - Le Secret de la potion magique
Seemleo
9

AstierIX a découvert le secret de la formule magique

Il est difficile de cracher dans la potion magique d'Astier. Adapter Astérix au cinéma a toujours été un exercice difficile, dont le résultat a été en permanence en dessous de ce que produisaient...

Lire la critique

il y a 3 ans

54 j'aime

26

Astérix - Le Secret de la potion magique
Behind_the_Mask
7

Un avis qui est tombé dedans quand il était petit

Nous sommes en 50 avant Jésus-Christ. Toute la Gaule est occupée par les Romains... Toute ? Non ! Un village peuplé d'irréductibles Gaulois résiste encore et toujours à l'envahisseur. Et nous...

Lire la critique

il y a 3 ans

41 j'aime

11

Astérix - Le Secret de la potion magique
Seemleo
9

AstierIX a découvert le secret de la formule magique

Il est difficile de cracher dans la potion magique d'Astier. Adapter Astérix au cinéma a toujours été un exercice difficile, dont le résultat a été en permanence en dessous de ce que produisaient...

Lire la critique

il y a 3 ans

54 j'aime

26

La Fille de Vercingétorix - Astérix, tome 38
Seemleo
7

Ferri et Conrad nés en 1959 et Astérix a 60 ans. Cherchez l'erreur...

50 millions de chiffre d'affaires par nouvel album. Un business qui roule affirmerait Goudurix. Voilà la 4ème livraison post-uderzienne du duo Ferri-Conrad. Alors ? Après tout ce ramdam médiatique,...

Lire la critique

il y a 2 ans

48 j'aime

19

Le Papyrus de César - Astérix, tome 36
Seemleo
9

Une suite digne de Goscinny (enfin !)

Le papyrus de César est un miracle. Après la mort de Goscinny le destin de la série était plus ou moins bienheureux au gré des sorties d'albums. Il y a deux ans, Jean-Luc Ferry, excellent auteur de...

Lire la critique

il y a 3 ans

48 j'aime

13