👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

1917, voyage au bout de l'enfer...

Quelle bonne surprise ce fut que de visionner ce film !
Celui-ci renouvelle totalement le genre, et cela pour plusieurs raisons: d'abord, l'idée tout à fait originale du réalisateur de filmer l'intégralité de film au cours de deux plans-séquences permet de donner un caractère ultra-réaliste à cette oeuvre; ensuite, on ne peut qu'être ébloui par la qualité des décors au sein desquels évoluent les deux protagonistes; enfin, le jeu d'acteurs est tout bonnement grandiose, en particulier la performance de George MacKay restera longtemps gravée dans ma mémoire. L'intrigue, à la fois simple et efficace (deux jeunes soldats sont chargés par leur supérieur de transmettre un message à un mystérieux colonel), est très accrocheuse et on plonge aisément dans l'histoire de ce film. Au niveau de la mise en scène, cette dernière est rondement menée, on a l'impression de courir aux côtés des deux soldats anglais pris dans cet effroyable bourbier de la Première Guerre mondiale. Enfin, en ce qui concerne la qualité de la photographie et des images représentées à l'écran, on ne peut que saluer la prouesse de Sam Mendes et de ses techniciens: entre les images des corps mutilés, gonflés et putréfiés qui nous horrifient dès les premières secondes du film, et à l'inverse celles beaucoup plus agréables des cerisiers en fleurs (avec notamment une scène mémorable durant laquelle le soldat interprété par MacKay se laisse glisser le long de la rivière et observe avec enchantement des fleurs blanches caresser son visage) qui permettent d'apporter un peu de douceur et de poésie au sein de ce conflit meurtrier, il y a de quoi être admiratif vis-à-vis de la splendide qualité de ce chef-d'oeuvre...

A voir absolument !

Joystick
8
Écrit par

il y a 2 ans

1917
EricDebarnot
5
1917

Le travelling de Kapo (slight return), et autres considérations...

Il y a longtemps que les questions morales liées à la pratique de l'Art Cinématographique, chères à Bazin ou à Rivette, ont été passées par pertes et profits par l'industrie du divertissement qui...

Lire la critique

il y a 2 ans

177 j'aime

92

1917
guyness
5
1917

Fier Mendes (dans le nord de la) France

Certains films souffrent de leur intention. Surtout quand cette intention est mise en exergue par leur promotion. Impossible alors de ne voir que le résultat sans juger l’œuvre à l'aune de ce qui...

Lire la critique

il y a 2 ans

128 j'aime

20

1917
Sartorious
5
1917

Immersif, vraiment?

Cette critique, (et bien d'autres), illustrée par de jolies photos, est disponible sur https://www.epistemofilms.fr/post/1917-critiqu-analyse 1917… Aucun conflit n’a plus marqué les...

Lire la critique

il y a 2 ans

93 j'aime

26

Donnie Darko
Joystick
8
Donnie Darko

Critique de Donnie Darko par Joystick

Donnie Darko est un film réalisé d'une manière admirable, dont le scénario nous accroche du début à la fin. Difficilement classable (à mi-chemin entre le film de science-fiction et le thriller...

Lire la critique

il y a 7 ans

1 j'aime

1917
Joystick
8
1917

1917, voyage au bout de l'enfer...

Quelle bonne surprise ce fut que de visionner ce film ! Celui-ci renouvelle totalement le genre, et cela pour plusieurs raisons: d'abord, l'idée tout à fait originale du réalisateur de filmer...

Lire la critique

il y a 2 ans

American Psycho
Joystick
9

Ca découpe !!!

Un pur chef d’œuvre... Après avoir visionné le film, j'ai eu l'envie de retourner à la source de l’œuvre, à savoir au livre de Bret Easton Ellis, publié en 1992. Je n'en fus pas du tout déçu, bien au...

Lire la critique

il y a 6 ans