Rocambolesque

Avis sur 1917

Avatar Folamour
Critique publiée par le

Cela va être difficile de ne pas spoiler car c'est vraiment l'histoire le gros point noir de 1917 qui est beaucoup trop surestimé. Donc je vais mettre en spoiler les éléments qui m'ont chiffonné mais vous pourrez lire cet avis même si vous n'avez pas vu le film.

Pour résumer, 1917 est techniquement supérieur à beaucoup de films mais beaucoup trop rocambolesque à mon goût. Et même techniquement, il y a et il aura toujours mieux. Prenons l'exemple des magnifiques plans-séquences de Soy Cuba ou encore de films comme l'Arche Rouge ou Victoria qui sont de vrais films en un unique plan-séquence.

Le film c'est deux soldats qui reçoivent un ordre et doivent aller d'un point A à un point B sauf que toutes leurs péripéties semblent totalement ridicules et téléscopées. Le personnage principal joué par George Mackay tombe littéralement dans TOUS les pièges et réussit toujours à avancer dans son objectif.

Beaucoup d'éléments sont donc drôles :

le coup de la main dans le cadavre, le rat qui fait exploser une tranchée etc....

Ce film c'est un peu comme si je devais aller à une boulangerie, je trébuche sur une pot de banane et je tombe sur un skate qui m'envoie une rue après devant cette boulangerie. L'analogie paraît un peu farfelu mais pour ceux qui ont le film vous comprendrez de quoi je parle avec la scène où

il se jette dans la rivière, se réveille et tombe exactement sur les soldats qu'il cherchait.

Le film est constamment bourrés d'incohérences, d'illogismes qui viennent enculer la virtuosité technique. Je pense notamment au

au papier du général qui reste indemne alors qu'il y a eu le sang, de l'eau pour le tâcher ; au fait que le mec se prenne une balle et se relève après comme s'il était dans Call of Duty ; oh une trappe, je tombe sur une française etc...

En plus des incohérences, il y a aussi le sempiternel cliché du soldat qui va mourir et qui dit : "Dis à X que je l'aime" et le film est vraiment très manichéen : les anglais sont des dieux et les allemands sont des fils de pute qui ne savent pas tirer.

La scène où l'allemand sauvé par deux anglais aurait pu donner l'occasion de passer un message émouvant sur l'humanité mais non Sam Mendes décide que l'allemand est un gros fils de pute donc poignarde et tue l'un des soldats pour qu'on pleure un peu.

Encore une fois, 1917 montre que quand un blockbuster est un peu relevé, le grand public va se branler dessus. L'impression amère que le grand public découvre le plan-séquence, le genre du super-héros avec Joker ou le cinéma coréen avec Parasite.

Alors pourquoi je n'ai pas mis moins de 5 ? Parce que justement le film propose techniquement quelque chose de très solide et il reste quelques moments assez bons. Comme pour La La Land, j'attribue 5 points pour le directeur de la photographie Roger Deakins et 0 point au réalisateur et scénariste Sam Mendes.

1917 reste un bon film de Christopher Nolan. Quoi c'est pas lui qui l'a réalisé ?

J'ai beaucoup aimé Dunkerque de Sam Mendes en tout cas.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 899 fois
3 apprécient · 4 n'apprécient pas

Folamour a ajouté ce film à 1 liste 1917

Autres actions de Folamour 1917