👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Que dire que dire ... Une proposition de cinéma pour le moins authentique qui tranche sévèrement par rapport à ce que l'on peut voir dans le cinéma Français aujourd'hui c'est indéniable. Est-elle réussie pour autant ? Pas vraiment.

Il est difficile de poser des mots sur un tel film qui suscite une adoration (sans mauvais jeu de mot) massive des spectateurs et qui nous laisse totalement de marbre pendant le visionnage. Difficile d'adhérer à cette fugue amoureuse qui prend non seulement un temps fou à démarrer mais qui une fois lancée, amorce des péripéties plates qui manquent de clarté et de crédibilité. Fabrice du Welz semble parler de l'innocence d'un adolescent aveuglé par l'amour qu'il ressent pour une jeune fille au caractère malade. Cela se comprend, se ressent mais tout sonne creux et vide. L'ennui prend le dessus rapidement et à aucun moment le danger ne se fait ressentir dans cette cavale amoureuse dans le fin fond de la France. C'est plutôt l'aspect contemplatif qui intéresse le plus le réalisateur qui tente souvent d'instaurer un lyrisme qui ne prend pas.

Si la jeune actrice Fantine Harduin est horripilante au possible (le personnage l'est tout autant), le meilleur élément de ce film décevant reste Thomas Gioria, LA révélation de la claque de Xavier Legrand en 2018 "Jusqu'à La Garde". Totalement habité par son personnage, un regard puissant, une intensité de jeu remarquable**, on tient définitivement un futur grand acteur**, sous réserves que les producteurs et réalisateurs le traitent correctement mais croisons les doigts pour.

Cette critique est concise mais parler d'un film où l'on a la sensation d'être passé à côté, d'être totalement dépassé par les retours élogieux depuis sa sortie n'est pas un exercice facile.

MogoSheridan
3
Écrit par

il y a 2 ans

4 j'aime

Adoration
mymp
3
Adoration

(L'en)nui du chasseur

Fabrice Du Welz, depuis Calvaire en 2005, continue à tracer sa route (atypique) au sein de la production cinématographique française (et belge), et rien que pour ça, et pour sa fièvre cinéphile, et...

Lire la critique

il y a 2 ans

17 j'aime

Adoration
Frédéric_Perrinot
8
Adoration

Aimer à la folie

Projet de longue date pour le cinéaste belge, sa trilogie ardennaise constitue le plus gros de sa filmographie qui oscille entre projets plus personnels et films de commandes. En 2004, lorsqu’il...

Lire la critique

il y a 2 ans

9 j'aime

Adoration
Thomas_Aunay
7
Adoration

Voyage vers la lumière

En 2018 sort Jusqu'à la garde de Xavier Legrand, qui révèle au public un jeune acteur brillant, Thomas Gioria. Alors, en apprenant que ce dernier est à l'affiche d'un intriguant film belge sur...

Lire la critique

il y a 2 ans

8 j'aime

1

L'Adieu
MogoSheridan
5
L'Adieu

Tout ça pour ça ?

Sentiment amer en sortant de la séance de ce très attendu "The Farewell". Précédé d'un bouche à oreille dithyrambique et d'une récompense à la dernière cérémonie des Golden Globes (meilleure actrice...

Lire la critique

il y a 2 ans

18 j'aime

7

Les Filles du docteur March
MogoSheridan
5

Parfois ça March, parfois ça March moins.

Qu'on se le dise tout de suite, ce film est sublime. Greta Gerwig, après un "Lady Bird" tellement oubliable vient ici dévoiler d'indéniables qualités en matière de mise en scène. Son film est incarné...

Lire la critique

il y a 2 ans

17 j'aime

1

Selfie
MogoSheridan
6
Selfie

Je like !

Comme tout film à sketches, il y a du bon ... et du moins bons. "Selfie" part d'un postulat qui nous concerne tous : notre rapport aux écrans. Cela n'est un secret pour personne, nous vivons dans une...

Lire la critique

il y a 2 ans

6 j'aime