Affiche Air Doll

Critiques de Air Doll

Film de (2009)

Coeur en plastique.

C’est encore une fois ma petite @Chihiro, du haut de ses 14 ans, qui me pousse devant un Kore-Eda. Un peu sceptique, suite à la lecture du scénario, on se laisse néanmoins emporter par cette fable moderne. L’aventure de cette poupée gonflable qui prend soudainement vie sert avec justesse et légèreté une allégorie du mode de vie urbain des hommes. Elle se voit doter d’un cœur plein de naïveté... Lire l'avis à propos de Air Doll

30 10
Avatar Amethyste
6
Amethyste ·

Hollow me - De l'émancipation de la femme

Film qui étonne sans détonner dans la filmographie de Kore-eda, Air Doll traite avec une étrange légèreté d'un sujet pourtant lourd. C'est que, sous ses airs de conte absurde, il caresse des problématiques aussi graves qu'actuelles. L'art de Kore-eda est de nous faire parvenir l'histoire de cette poupée sexuelle devenue vivante tout en conservant sa pudeur caractéristique, y compris... Lire la critique de Air Doll

12
Avatar Shania Wolf - 火見子
7
Shania Wolf - 火見子 ·

Critique de Air Doll par Eggdoll

Ma note n'est peut-être pas excellente, mais c'est le genre de film qui me séduit, et celui-là en fait partie. Boarf, quand on a lu le scénario, on ne va pas voir ce film pour ledit scénario : on y va parce que, connaissant les films esthétiques, on s'attend à un film esthétique. Poétique. Et c'est exactement ce qu'est Air Doll : une ode à la beauté, certes niaise, mais un peu profonde quand on... Lire la critique de Air Doll

10 2
Avatar Eggdoll
7
Eggdoll ·

Un peu d'air, de l'air, c'est juste une question de survie.

Hirokazu Kore-eda signe un très beau film scindé en deux. La première partie est axée sur la découverte du monde et de ses petits plaisirs, ses simples petits plaisirs, sur la nature, les petits riens que les gens négligent car ils sont bien trop occupés, égoïstes, et de toute manière l'humanité est assez méprisable. Méchante société individualiste, bouh vilaine... La deuxième est un peu moins... Lire la critique de Air Doll

16 4
Avatar evy_dence_
8
evy_dence_ ·

Critique de Air Doll par honeydoll

J'ai vu ce film après Still Walking ; j'ai été surprise car il est très différent de ce dernier du point de vue du scénario. Dans la technique, cependant, on retrouve bien Hirokazu (le traitement de l'image et du son). L'histoire est bizarre, certains moments sont même assez glauques, d'ailleurs ma mère et l'amie japonaise qui ont vu le film avec moi ne l'ont pas aimé - à déconseiller aux plus... Lire la critique de Air Doll

8
Avatar honeydoll
8
honeydoll ·

Mièvre Plastique

Le nouveau film de Kore-Eda, dont nous avions beaucoup apprécié le précédent, s'éloigne des thèmes de prédilection de ce dernier : le deuil particulièrement. À Tokyo, un homme vit avec une poupée gonflable. Il couche avec (naturellement) mais prend également son bain avec, la mène se promener dans des parcs ou mange avec elle le soir. En clair, il vit avec elle comme si elle était une vraie... Lire la critique de Air Doll

16 12
Avatar ukhbar
4
ukhbar ·

Critique de Air Doll par Le_blog_de_Yuko

Poétique et fascinant, le film de Hirokazu Kore-Eda pose des questions essentielles sur la solitude, l'amour, l'existence... Au travers de scènes magnifiquement mises en scène, se révèlent les problèmes actuels d'une société dénuée de contacts physiques, en proie au doute, à l'absence et à la solitude. Air Doll, ersatz du désir amoureux et sexuel, se révèle un film pensé qui se comprend au delà... Lire l'avis à propos de Air Doll

2
Avatar Le_blog_de_Yuko
7
Le_blog_de_Yuko ·

Poupée d'amour

Avec "Air Doll", Kore-Eda abandonne de manière inattendue son réalisme minutieux (qui l'ont fait comparer à un Ozu) pour aborder un fantastique poétique qui ne lui convient pas vraiment : il y a dans la partie du film montrant la découverte de notre monde par une poupée encore "vierge" de sensations, pas mal de moments simplistes, naïfs - pour ne pas... Lire l'avis à propos de Air Doll

2
Avatar Eric Pokespagne
6
Eric Pokespagne ·

"Having a heart was heartbreaking"

Similaire à la construction mécanique de la poupée, sublimement habitée par Bae Doona, des portraits singulièrement différents, mais révélateurs d’un certain malaise social, tissent lors de brèves scènes un partage de la vie insufflée par Nozomi. Les histoires incarnées à l’écran, si elles se rejoignent sous le joug d’une solitude écrasante et d’une perte de repères, font l’objet... Lire la critique de Air Doll

1
Avatar filleaumasculin
8
filleaumasculin ·

Une bulle d'onirisme

Air Doll est un film qui surprends par son ton onirique et sa naïveté ambiante, loin des autres films - bien plus sobres - du réalisateur. Koro-eda nous propose ici une fable sensible, un Pinocchio des temps modernes sur les aventures d'une poupée gonflable qui prends vie et qui lors des absences de son maître - dont elle est le substitut sexuel - s'en va découvrir le monde.... Lire l'avis à propos de Air Doll

1 4
Avatar Dodeo
6
Dodeo ·