Affiche Amistad

Critiques de Amistad

Film de (1997)

Some time a slave

Le grand Steven Spielberg ayant déjà pondu des films mythiques comme Jurassic Park, Indiana Jones, E.T. ou encore Les dents de la mer nous sortait en 1997 Amistad, et là j'me demande, comment après avoir sortie des films aussi mémorables, il arrive... Lire l'avis à propos de Amistad

6
Avatar мс³
6
мс³ ·

Un "avant-Lincoln" brouillon

En 1985, Steven Spielberg créa la polémique en réalisant La Couleur Pourpre. Ou plutôt choqua les critiques : le fait qu’un homme blanc et juif comme lui s’occupant de l’adaptation d’un roman écrit par une Noire traitant de la population noire aux Etats-Unis fut jugé anormal. Encore à l’époque, il en fallait peu pour dire des conneries de taille ! Car si Spielberg s’est pourtant attardé sur un... Lire l'avis à propos de Amistad

6 1
Avatar Sébastien Decocq
6
Sébastien Decocq ·

Morgan Couldn't Play The Role Of Cinqué, He Was Already A Freeman

Ce n'est que quelques mois après la sortie de "The Lost World - Jurassic Park" que débarque dans les salles "Amistad", avec Morgan Freeman, Anthony Hopkins, Djimon Hounsou et Matthew McConaughey. Le film de Steven Spielberg propose la reconstitution de l’insurrection en 1839 d’esclaves africains au large de Cuba à bord du navire espagnol La Amistad, puis du retentissant procès où... Lire l'avis à propos de Amistad

3
Avatar Paplard
5
Paplard ·

Critique de Amistad par Mr-Vladdy_Crane

Dans mon cycle consacré à Steven Spielberg, "Amistad" était le dernier long métrage de ce cinéaste que je n'avais pas encore vu. C'est pas qu'il ne m'intéressais pas, c'est juste que je n'avais jusqu'à présent jamais eu l'occasion de le voir. Ce fut donc une véritable découverte pour moi lorsque j'ai inséré mon dvd dans le lecteur. Et de cette découverte, je dois avouer que le scénario écrit... Lire l'avis à propos de Amistad

6
Avatar Mr-Vladdy_Crane
8
Mr-Vladdy_Crane ·

Black Pearls

C'était encore une bonne idée d'enchainer sur l'esclavage après avoir traité l'holocauste, ça puait même l'oscar à plein nez, mais Titanic est passé par la, le film s'est fait moins entendre, et tout à coup les fans de Schindler se sont enfin mis à se questionner sur le travail de leur gourou, et ironie du sort y trouver quelques prétextes. Bref, l'homme quoi. En ce qui me... Lire la critique de Amistad

1
Avatar monDmonium
6
monDmonium ·

Jugement à Long Island.

A croire que Spielberg avait préparé le terrain à "Lincoln" depuis longtemps... Car finalement, il y a quelque chose de très logique, de presque mathématique dans la féçon dont Spielberg a, chronolgiquement, traité le thème de l'esclavage dans son oeuvre : 1985 "Colour Purple", le quotidien des noirs du sud (bien que le film ne traite pas à proprement parler de l'esclavage). 1998 "Amistad",... Lire la critique de Amistad

2
Avatar Baptiste Camoin
7
Baptiste Camoin ·

Un film amidonné.

1997 a été une sacrée période pour Steven Spielberg ; il a réalisé (et/ou sorti) pas moins de 3 films ! Il y eut Le monde perdu, Amistad et Il faut sauver le soldat Ryan. Est-ce par cette soudaine suractivité que Spielberg a autant raté Amistad ? Après La liste de Schindler, le réalisateur a voulu revenir à un cinéma plus engagé, qui concerne cette fois les prémices de l'abolition de... Lire la critique de Amistad

2
Avatar Boubakar
4
Boubakar ·

Give us free?

Il y a d'indéniables moments de bravoure dans ce film : la première demie heure, intégralement en Mandé et Espagnol, le "passage du milieu" montré avec une précision quasi-didactique et édifiante, le jeu archi-corporel de Djimon Honsou. Puis il y a le procedural. Freeman en haut de forme, McCo avec des bouclettes et des rouflaquettes, Hopkins en transformisme option John Quincy Adams et un... Lire l'avis à propos de Amistad

2
Avatar VirginiA
5
VirginiA ·

Critique de Amistad par robindestoits

Sur la base d'une histoire vraie, s'engage une procédure judiciaire à rebondissements entre les propriétaires de ceux qu'ils considèrent comme leurs esclaves et ceux qui prétendent que les hommes qui étaient convoyés dans l'Amistad ont été arrachés à leur terre d'origine, en Afrique. Si au départ il ne s'agit pas d'une quête pour l’abolitionnisme mais d'un simple problème de propriété, c'est... Lire la critique de Amistad

Avatar robindestoits
7
robindestoits ·

Critique de Amistad par l'homme grenouille

Spielberg et la politique, ça fait deux. A part la « Liste de Schindler » qui est sa (merveilleuse) anomalie, dès que le bonhomme se risque à aborder un thème politique d’aujourd’hui ou d’hier ça foire systématiquement. Son souci ? A mon sens c’est sa peur totale à vouloir s’investir dans la question. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard s’il prend pour sujet l’abolition de l’esclavage. Ça... Lire l'avis à propos de Amistad

Avatar l'homme grenouille
2
l'homme grenouille ·