Affiche Angèle

Angèle

(1934)
12345678910
Quand ?
7.2
  1. 1
  2. 0
  3. 1
  4. 5
  5. 20
  6. 56
  7. 115
  8. 64
  9. 22
  10. 12
  • 296
  • 20
  • 290

Angèle s'enfuit de la ferme de ses parents pour un homme. A Marseille, il l'abandonne et elle rentre dans une maison close. Quelques mois plus tard, elle retourne au village avec son enfant. Son père les enferme à la cave pour éviter le scandale.

Casting : acteurs principauxAngèle

Casting complet du film Angèle
Critiques : avis d'internautes (4)
Angèle
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Le déshonneur d'un père.

Librement adapté d'un roman de Jean Giono, je retrouve dans Angèle l'humanité chère au cinéma de Marcel Pagnol, avec ce film qui parle si bien de la Provence et des conventions de l'époque. Une jeune femme, Angèle, fuit avec son amoureux, au grand dam de ses parents, mais elle va se rendre compte que l'homme dont elle est tombée amoureuse est un proxénète qui l'envoie sur le trottoir dans les...

7
Avatar Boubakar
8
·
Le retour de la pécheresse

Angèle, fille unique d'un couple de paysans, suit à Marseille un bellâtre qui l'a séduite. Un valet de ferme la ramènera chez elle, avec un enfant sous le bras. Premier grand film de Pagnol, Angèle est adapté de Giono qui criera à la trahison. Ce mélodrame provençal possède un argument assez mince que le réalisateur transforme par sa science des dialogues et du découpage narratif et surtout... Lire la critique de Angèle

4
Avatar 6nezfil
7
6nezfil ·
La fille de la route

Toujours dans sa période faste, Marcel Pagnol enchaîne assez rapidement avec Angèle, nouvelle adaptation d'une œuvre de Jean Giono, qui sera l'un de ses films les plus longs, surtout compte tenu de l'époque, avec plus de deux heures au total. On suit la vie d'Angèle , une fille de la campagne qui habite avec ses parents, deux paysans plutôt sympathiques, qui après être tombée dans... Lire l'avis à propos de Angèle

1 1
Avatar ylath59
6
ylath59 ·
Découverte
Un évangile provençal

Pagnol fait du cinéma un art sacré... ment simple avec des histoires simples et des gens simples pris dans des problèmes sain(t)s. La parole, la discussion, le dialogue sont le sang du monde, leur absence est la mort et la détresse. Décors extérieurs, oui, et intérieurs aussi, aux personnages, aux acteurs eux-mêmes. Fernandel, vivant comme jamais. Lire l'avis à propos de Angèle

8
Avatar JM2LA
10
JM2LA ·
Toutes les critiques du film Angèle (4)
Vous pourriez également aimer...