La mort de la subtilité

Avis sur Antebellum

Avatar Guillaume L.
Critique publiée par le

Je n'ai rien contre les films politiquement engagés, au contraire même, mais s'y prendre à peu près bien lorsqu'on réalise un tel long métrage, ça me semble être le minimum. En fait quelle que soit le message que ça délivre, j'estime qu'on peut toujours le faire bien, pour inciter le spectateur à remettre sa propre vision des choses en question. Le cinéma peut faire ça, mais encore une fois il faut une exécution impeccable.

Antebellum est un film qui va surtout briller (littéralement) par le travail sur les lumières, quelques décors naturels plutôt jolis et le faux plan-séquence d'ouverture plutôt bien fichu. Parce que malgré un concept en or, le film est beaucoup trop bourrin au niveau des messages qu'il veut faire passer pour ne pas être détestable je trouve. Parce que là c'est très ancré dans l'Histoire américaine, l'esclavage et les répercussions sur les afro-américains de nos jours. Et en soi encore une fois ce n'est pas le problème.

Mais là on a un personnage principal plein aux as qui fait des conférences sans doute payantes pour dire que les blancs sont méchants... Comment veux-tu t'attacher à ça ? Ce genre énergumènes existe dans la vraie vie en plus, et des gens boivent leur paroles. Comment on peut défendre les pauvres gens opprimés quand on a une chambre plus grande que l'appart' de ceux à qui on s'adresse ? Personnellement ça me dépasse un peu, mais bon.

Points positifs tout de même hormis les lumières, Janelle Monae joue toujours bien mais ça ne m'étonne pas d'elle, et puis la musique est pas mal. J'aurais juste aimé un concept plus travaillé. Là pendant une heure quarante on oscille entre un mauvais remake de Twelve Years a Slave (qui est un bon film) et la vie d'une bourgeoise de 2020.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 99 fois
1 apprécie

Autres actions de Guillaume L. Antebellum