Un agréable moment de poudre aux yeux

Avis sur Bohemian Rhapsody

Avatar Vladimir Delmotte
Critique publiée par le

Projet au développement difficile (environ 10 ans tout de même), "Bohemian Rhapsody" est un film destiné à déchaîner les passions. Au départ prévu avec Sacha Baron Cohen dans le rôle-titre (et avec un pied dans l'écriture du long-métrage) le projet me semblait fortement alléchant.
L'acteur souhaitait en effet offrir une oeuvre sulfureuse sur le personnage de Mercury, ce qui selon moi était la meilleure façon d'en faire une oeuvre de cinéma et non un biopic grand public classique. Cependant, les membres restant de Queen étant ce qu'ils sont, les idées de Baron Cohen ne furent pas acceptées par les musiciens. Roger Taylor (batteur du groupe) aurait semble-t-il voulu faire un film plus familiale/grand public, ce qui à mon sens rompt absolument avec l'esprit même de Freddie Mercury.

Selon moi une oeuvre se centrant sur un tel personnage ne peut se satisfaire de n'être qu'un "biopic à Oscars" ; pardonnez mon expressions, mais le film en est le syndrome parfait. Ce long-métrage aurait dû être provocant, sale (pour la part sombre du personnage), résolument ancré dans l'esprit des 70'/80' et avoir un véritable esprit de la fièvre du rock'n roll entourant cette période. Hors, il n'en est rien. Le personnage de Mercury est finalement assez classique et nous offre un regard faussé sur son personnage si nous le prenons tel qu'il nous est dépeint dans le film. Il ne vit pas de réelle descente aux enfers ou de grands moments de prestige (si ce n'est la scène de reproduction du live de Wembley de 85).

Le long-métrage nous offre en réalité le film tel que le public l'attendait, il ne cherche jamais à aller plus loin que ça. Certes, la réalisation de Bryan Singer est plutôt bonne (bien que classique) et le film est agréable à regarder. Mais finalement si l'on y réfléchit, il s'agit plus d'un film brossant le spectateur dans le sens du poil qu'une véritable oeuvre de cinéma. "Bohemian Rhapsody" passe son temps à référencer différents hits de Queen, mais finalement sans aucune profondeur. Nous pouvons voir vaguement le groupe composer, mais il faut admettre cela sonne terriblement faux aussi plaisant cela soit-il pour les oreilles. Le génie de Mercury n'est pas mis en scène, il semble sortir son talent littéralement de nulle part (par cela j'entends sans explication), alors qu'il sort de grandes études de musique (dans la réalité). Il passe pour une bête de scène tout au plus ou comme une sorte de "superman de la composition". Par cette dernière expression j'exprime sa non crédibilité en tant que personnage de cinéma ; à l'instar de Tony Stark dans les films Marvel, c'est un personnage doué en tout, sachant tout faire sans explications alors qu'il y a pourtant un passé derrière. Mercury devient ici un cliché filmique agaçant de part cette mauvaise écriture.
Vous pouvez lire dans le titre de cette critique l'expression "poudre aux yeux", mais pourquoi ? Pour illustrer ce propos, je vais prendre deux exemples de films récents (n'ayant rien avoir du tout mais je trouve le parallèle intéressant) :

1) "Suicid Squad" :
Ce film détesté par la majorité du public (et à raison) tentait de rattraper certaines scènes en utilisant des morceaux de musique de rock (dont "Bohemian Rhapsody" tiens donc) pour tenter de rendre le film attractif et fun. Le pire c'est que cela a marché, certaines connaissances m'ayant expliqué que pour eux "la musique du film est bien". Il s'agit ici littéralement d'une playlist mise complètement au hasard et destinée à combler les trous, en outre on tente de manipuler le spectateur et d'encore une fois le brosser dans le sens du poil. C'est un exemple parfait de mauvaise utilisation de la musique dans une oeuvre de cinéma. "Bohemian Rhapsody" utilise exactement le même procédé, mais avec les morceaux de Queen (bien évidemment). Ici les morceaux sont là pour combler les vides et faire plaisir au spectateur (ainsi que provoquer de l'émotion gratuite, mais enfin). Cela cache en réalité un trou béant au niveau de l'écriture.
2) "Les Animaux Fantastiques 1" :
Que l'on ait aimé ou non le film (pour ma part je le trouve absolument inutile et plat à tous les niveaux de son écriture), il faut lui reconnaître une mauvaise utilisation de la musique et ce à plusieurs reprises. Beaucoup de passages un peu mous/inintéressants du film se retrouvent comblés par la bande originale de "Harry Potter". En d'autres termes, le long-métrage manipule le spectateur pour ne pas lui faire comprendre que la scène qu'il voit n'est pas intéressante, c'est comme du pain pour des pigeons. "Bohemian Rhapsody" fonctionne de la même manière bien que la musique soit souvent intra-diégétique. Tout est fait pour faire croire au spectateur qu'il regarde quelque chose de grandiose alors qu'il n'en est rien.

Je dois tout de même m'attarder sur les bons points du film. Tout d'abord, comme dit précédemment, la réalisation de Singer (si si le film est bien de lui malgré les scandales à son sujet) est très bonne et marche finalement assez bien. Le long-métrage est très attractif et on ne s'ennuie pas devant. Rami Malek joue extrêmement bien, et même si je n'ai pas eu une seule seconde l'impression de voir Freddie Mercury à l'écran, il cambre ici un sacré rôle qui va sans doute l'amener loin.

Venons-en à la scène centrale du film : la reconstitution du fameux concert de Wembley pour le Live Aid. Nous pouvons sentir tout le travail qu'a dû demander la préparation d'une telle séquence et c'est absolument respectable. Beaucoup de choses concordent et nous offrent de vrais moments d'émotions. CEPENDANT : cette émotion n'est encore une fois qu'un prétexte pour manipuler le spectateur. Ici tout est fait pour vous faire pleurer et donc vous faire hurler au chef d'oeuvre. En d'autres termes, il s'agit d'une séquence larmoyante extrêmement facile s'achevant sur le classique texte blanc sur fond noir de ce type de film.
Ce qui est particulièrement triste avec cette séquence c'est que malgré la réalisation exemplaire de la scène, je me suis juste dis que je préférais revoir le live original ( cadeau : https://www.youtube.com/watch?v=TkFHYODzRTs).

La temporalité du film est également très mal gérée. Nous ne sentons nullement l'avancement dans le temps au cours du scénario du film (qui s'étend pourtant sur 15 ans il est bon de le rappeler). Les personnages semblent à la fin être pratiquement les même qu'au début aussi bien physiquement que mentalement. Nous n'avons nullement l'impression que 15 années se sont écoulées. En réalité le long-métrage ne fait alors que raconter quelques séquences de la vie de Mercury sans l'inscrire réellement dans le temps. Si l'on constate en plus que "Bohemian Rhapsody" semble bien un film de 2018 et non un passage dans les périodes historiques pour la musique que sont les 70'/80' et bien le tout en sera largement moins pertinent.

En cherchant un peu nous pouvons trouver via diverses sources signalant que la vraie tête pensante du projet est le groupe Queen (principalement Brian May). Ils n'ont de toute évidence pas compris l'intérêt d'adapter l'histoire de Mercury dans le média cinématographique. Le film en devient finalement un profond manque de respect envers Mercury (qui, selon moi, aurait détesté le film). Le but était donc de simplement faire passer Freddie et le reste de Queen comme des héros. Oui ce sont des légendes. Oui ils ont marqué l'histoire de la musique. Mais le résultat filmique n'a pas compris ce qu'il adaptait, il en résulte une oeuvre calibrée pour maximiser les recettes, manipuler le spectateur et nous offrir un film à Oscars absolument sans saveur si l'on enlève la croûte.

Finalement j'en arrive à cette conclusion:
Il s'agit d'une oeuvre tentant avant tout de s'accaparer le spectateur. Une oeuvre qui avant d'essayer d'être un film de cinéma se veut être un voile pour cacher les coulisses d'un long-métrage qui en réalité n'a pratiquement aucune pertinence artistique ou philosophique sur son personnage centrale et historique. Il reste agréable et divertissant à regarder, mais à quel prix? J'estime préférable de mettre en arrière l'aspect divertissement de l'oeuvre pour creuser la réflexion sur ce qu'est réellement cette production et tenter de la coter au plus juste. Il en reste alors un film mensonger.

Je reste persuadé que Sacha Baron Cohen aurait bien mieux saisi le personnage et aurait pu offrir non pas le film que nous attendions (car cela nous l'avons maintenant), mais bien le film que nous méritions sur la légende qu'est Freddie Mercury.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 3738 fois
97 apprécient · 6 n'apprécient pas

Vladimir Delmotte a ajouté ce film à 3 listes Bohemian Rhapsody

  • Films
    Cover La nuit au cinéma (depuis 2015)

    La nuit au cinéma (depuis 2015)

    Je poste ici tout les films que j'ai eu l'occasion de voir au cinéma depuis 2014 en me basant sur les tickets de séance que j'ai...

  • Films
    Affiche Paprika

    Les films que j'ai vu en 2018

    Liste non ordonnée des long-métrages et documentaires UNIQUEMENT que j'ai pu voir en 2018! (pas de cours-métrages donc sinon ce...

  • Films
    Affiche Bohemian Rhapsody

    FLOP 2018

    Ayant vu pas mal de film cette année j'ai décidé de faire un petit flop. A noter qu'ici l'ordre n'est pas important.

Autres actions de Vladimir Delmotte Bohemian Rhapsody