C'était des champions

Avis sur Bohemian Rhapsody

Avatar Seemleo
Critique publiée par le

En 1982 j'étais au concert des Queen à Zurich. 55 balles à l'époque (+ de 40 euros alors que les salaires étaient divisés par 3) dans un stade énorme où le son était mauvais et ou on ne voyait que dalle dès le 20ème rang. Il va sans dire qu'il n'y avait pas d'écran. L'homosexualité n'était plus un tabou, mais pas reconnu officiellement.

Le film joue sur la nostalgie, il peut nous faire penser que l'époque était formidable.

Cela-dit, le réalisateur reproduit avec un incroyable savoir-faire, la carrière du groupe et ses protagonistes. Palme évidemment à Rami Malek le migrant égyptien qui incarne (tout est dit dans ce mot) le migrant pakistanais Farrokh Bulsara.

On prend son pied, déroulement classique d'un biopic qui se la joue chronologiquement. La musique à elle seule vaut le déplacement, l'homme et l'artiste aussi. La vie intérieure et sentimentale est de loin l'aspect le plus intéressant du scénario.

Le concert final à Wembley est un véritable tour de force et réussit à être plus intense que l’orignal, grâce surtout à la mise en scène.

Une très belle réussite dans la catégorie.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 326 fois
20 apprécient · 1 n'apprécie pas

Seemleo a ajouté ce film à 2 listes Bohemian Rhapsody

Autres actions de Seemleo Bohemian Rhapsody