Affiche Deux moi

Critiques de Deux moi

Film de (2019)

Hématomes crochus

La jeunesse a toujours été un thème de prédilection pour Cédric Klapisch, qui en a souvent salué la fraîcheur insolente (Le Péril Jeune) ou les chemins de traverse dans un monde en voie d’uniformisation (Chacun cherche son chat, et, dans une certaine mesure, la série de L’Auberge Espagnole).... Lire l'avis à propos de Deux moi

37 2
Avatar Sergent_Pepper
6
Sergent_Pepper ·

Dans sa Bulle

S'il y a bien une constante dans les thématiques du cinéma de Cédric Klapisch, c'est de mettre en scène le passage à l'âge adulte, avec une légèreté pouvant cacher des aspects plus graves, ainsi que la solitude humaine, ce qu'il fait avec Deux Moi. Ici il s'attache à deux âmes perdues dans un Paris paraissant gargantuesque qu'il sublime, comme souvent, et fait d'abord errer... Lire l'avis à propos de Deux moi

33 2
Avatar Docteur_Jivago
7
Docteur_Jivago ·

Tout à l'égo

D’un côté il y a Mélanie, la trentaine monotone, chercheuse en immunologie cancéreuse. De l’autre (enfin juste à côté, dans l’immeuble collé au sien), il y a Rémy, la trentaine lui aussi, provincial débarqué à Paris qui enchaîne les boulots pas spécialement glorieux. Tous les deux ne se connaissent pas, tous les deux sont seuls, subissent l’anonymat et la cohue des grandes villes, le stress... Lire l'avis à propos de Deux moi

22 1
Avatar mymp
6
mymp ·

La solitude anonyme des grandes villes...

Une excellente surprise... Cédric Klapisch semble pour moi se bonifier avec le temps, il est un fin observateur de la société et son film nous en montre les dégats (solitude, syndrôme dépressionnaire des personnages) ainsi que les beaux aspects de l'humain... Ce film a quelque chose de générationnel, puisqu'il montre le quotidien de jeunes trentenaires finalement isolés dans... Lire la critique de Deux moi

21 3
Avatar Mister_PopMusic
8
Mister_PopMusic ·

Psychothérapie collective

Je suis un fidèle du cinéma de Cédric Klapisch, mais avec la pâlotte Ana Girardot et l'insipide François Civil dans les deux rôles principaux, ce n'était pas gagné d'avance pour "Deux moi" - d'autant que le dernier film du réalisateur m'avait clairement laissé sur ma faim (le très moyen "Ce qui nous lie"). Et pourtant, j'ai passé un vrai bon moment devant cette fausse comédie... Lire la critique de Deux moi

13 3
Avatar Val_Cancun
7
Val_Cancun ·

Chaque moi cherche son "nous"...

DEUX MOI (14,5) (Cédric Klapisch, FRA, 2019, 110min) : Touchant double portrait sous la forme une chronique des angoisses et solitudes modernes urbaines à l'ère des réseaux sociaux, par le biais d'une caméra bienveillante et une mise en scène habile, avec Paris en ville complice. Cédric Klapisch connecte son double récit avec un réalisme tendre, à travers une auscultation... Lire la critique de Deux moi

18 2
Avatar seb2046
7
seb2046 ·

Chacun cherche toujours son chat

Cédric Klapisch n'est jamais aussi bon que lorsqu'il ausculte l'air de temps et livre une de ces chroniques générationnelles dont il a le secret. Avant tout, Deux moi est un long-métrage très écrit, joliment dosé entre tendresse et mélancolie. Sur le papier, cette histoire de deux trentenaires solitaires et urbains, en pleine dépression, a dû effrayer les financeurs mais sans doute ont-ils... Lire la critique de Deux moi

10
Avatar 6nezfil
8
6nezfil ·

Critique de Deux moi par Ben Ric

Retour à Paris pour Klapish qui propose un film (en gros) sur le thème de la solitude des grandes villes et de l’impact du numérique sur nos relations humaines. Sans doute un film intéressant pour Les dossiers de l’écran, mais un thème archi rebattu que l’on retrouve chaque semaine ou presque à la une de nos hebdomadaire. Un film didactique au possible, avec un discours ultra balisé en pétri... Lire l'avis à propos de Deux moi

10
Avatar Ben Ric
4
Ben Ric ·

Pour échapper à la solitude des grandes villes, dénouez votre trauma

(Attention, spoilers) Un mec, Rémy, a tout ce qu'il faut et même plus (car il est joué par un François Civil enfin convenablement coiffé et des mecs comme lui, il faudrait les cloner à des milliers d'exemplaires, tant ils sont charmants et aimables) pour couler des jours heureux avec sa moitié d'orange, mais il est noué, angoissé, doute de lui, n'ose pas, se renferme sur lui-même, mène une... Lire l'avis à propos de Deux moi

11 3
Avatar Fleming
6
Fleming ·

Le chat et les deux thérapeutes

Klapisch est un cinéaste inepte, et la grande majorité de ses films sont incroyablement surestimés. D'ailleurs je ne crois pas avoir jamais "aimé" plus de 5 minutes de son cinéma, qui mélange confusément "légèreté" et "inconsistance". Et puis Klapisch a quand même "révélé" le pire acteur français de sa génération, l'imbuvable Romain Duris à... Lire l'avis à propos de Deux moi

21 18
Avatar Eric Pokespagne
7
Eric Pokespagne ·