Affiche Eternal Sunshine of the Spotless Mind

Critiques de Eternal Sunshine of the Spotless Mind

Film de (2004)

Effacer ses souvenirs, c’est effacer le cinéma

How happy is the blameless vestal’s lot! The world forgetting, by the world forgot Eternal sunshine of the spotless mind! Each prayer accepted, and each wish resigned Soleil éternel d’un esprit sans tache, pour les vestales irréprochables ? Le message du film de Michel Gondry est pourtant d’affirmer le contraire du très beau poème d’Alexander Pope : non, il n’y a pas de soleil éternel, ni d’âme... Lire la critique de Eternal Sunshine of the Spotless Mind

4
Avatar ludovico
9
ludovico ·

Critique de Eternal Sunshine of the Spotless Mind par Apostrophe

J'aime les films à concepts, c'est indéniable, de "Smoking no smoking" à "cours Lola cours" voir même le méli mélo "A la folie pas du tout". Dans celui ci, l'idée est d'effacer la mémoire comme une vulgaire vidéo cassette (Tiens, "Be kind, rewind" du même Gondry, étonnant non ?) on efface ce qu'il y a de plus récent et on remonte dans le temps, aux prémices de l'histoire et on retrouve les... Lire la critique de Eternal Sunshine of the Spotless Mind

4
Avatar Apostrophe
8
Apostrophe ·

Critique de Eternal Sunshine of the Spotless Mind par elgwen

Eternal sunshine dégage une alchimie incroyable qui flatte les sens et touche le coeur. Derrière l'apparence chaotique et fragmentée, l'histoire du couple se (dé)construit avec une cohérence surprenante au fil des scènes décalées et loufoques. Le résultat est une oeuvre poétique fascinante, assez simple pour séduire du premier coup et assez complexe pour être vu et revu avec un plaisir... Lire la critique de Eternal Sunshine of the Spotless Mind

4
Avatar elgwen
10
elgwen ·

Il faut s'oublier

Sorti il y a 10 ans presque jour pour jour, je décide de (re)visionner ce qui fût par le passé mon premier Michel Gondry. Et c'est à travers ce deuxième visionnage que j'ai enfin trouvé intérêt à revoir certains films à des moments différents de ma vie. Charlie Chaplin a dit : « Ce n'est pas la réalité qui compte dans un film, mais ce que l'imagination peut en faire ». En associant cette... Lire la critique de Eternal Sunshine of the Spotless Mind

4
Avatar The Passenger
9
The Passenger ·

Tic-toc.

Premier Gondry, et pas déçu, j'attendais rien de particulier du film, j'avais même pas le synopsis en tête, donc aucun a priori. Et on se retrouve, malgré un début lent et flou, avec une histoire vraiment bien. Un espèce de Nolan romantique, mais on pourrait dire aussi un Gondry d'action... Le scénario est bien ficelé, le casting Carrey, Dunst, Ruffalo, et le docteur chef sont vraiment bon et... Lire la critique de Eternal Sunshine of the Spotless Mind

4 11
Avatar Barmad
8
Barmad ·

Everybody gonna hurt sometime ♫

Voilà un petit chef d'œuvre qui tire Carrey loin de ces rôles de comique de service dans lequel il était cantonné. On découvre un Jim Carrey (aka Joël) timoré, touchant et parfois déprimant. Kate Winslet (aka Clémentine) épouse divinement bien le rôle de la fille un peu paumée, impulsive et désinhibée. L'histoire peu s'avérer un peu compliqué, il faut se référer aux diverses colorations... Lire la critique de Eternal Sunshine of the Spotless Mind

4 8
Avatar Herwen
8
Herwen ·

Critique de Eternal Sunshine of the Spotless Mind par Perdita

Et si on avait le pouvoir d'effacer quelqu'un de son esprit? D'effacer les bons souvenirs, les mauvais, toutes traces de ce que l'on a vécu avec cette personne, pour ne plus souffrir, pour passer à autre chose. Et puis si cette personne là, ne voulait pas sortir de votre tête et traquait vos souvenirs pour que vous ne l'oubliez pas... Et si l'ultime preuve d'amour c'était de vous squatter la... Lire l'avis à propos de Eternal Sunshine of the Spotless Mind

4 3
Avatar Perdita
9
Perdita ·

Change your heart.

Forcément, dès que l'on parle Michel Gondry je suis là. Mais celui-ci est avant tout le premier film que j'ai vu de lui, à la fois la découverte et l'ultime aboutissement. La beauté est. Voilà tout. Je ne parle pas d'une réussite cinématographique non. C'est humain ce qui se dégage de ce film et qui me saisi aux entrailles. C'est l'amour délirant et bancal dont je rêve toujours, dont j'ai... Lire l'avis à propos de Eternal Sunshine of the Spotless Mind

5
Avatar legoutdelautre
10
legoutdelautre ·

On s'aime... fatalement.

Enfin vu ! Dernier film du top 15 de Senscritique qui manquait encore à l'appel, le plus fameux cru de Gondry passe enfin sur l'écran de Voracinéphile. Ancêtre brouillon d'Inception hissant sa légèreté de ton comme tremplin vers le bonheur amoureux malgré les épreuves de la vie et les jalousies d'âmes seules, Eternal sunshine of the spotless mind a effectivement comme atout son manque de... Lire la critique de Eternal Sunshine of the Spotless Mind

10 21
Avatar Voracinéphile
5
Voracinéphile ·

Si le film a réussi à me fasciner d'une certaine manière, il reste un goût amer de vanité

Eternal Sunshine of the spotless mind, c'est un film culte pour énormément de personnes. Il parle à l'évidence à beaucoup, et doit donc provoquer en eux de multiples échos. Je suis d'habitude très réceptif à ce genre de film, la moyenne de mes éclaireurs pour ce film est vraiment très haute, et je choisis souvent mes éclaireurs de manière à vraiment pouvoir éclairer certains films qui... Lire l'avis à propos de Eternal Sunshine of the Spotless Mind

6 1
Avatar Vy Ty
6
Vy Ty ·