Ce site utilise des cookies, afin de vous permettre de naviguer en restant connecté à votre compte, de recueillir des statistiques de fréquentation et de navigation sur le site, et de vous proposer des publicités ciblées et limitées. Vous pouvez accepter leur dépôt en changeant de page ou en cliquant sur le bouton “Oui J’accepte”.
Oui J'accepte
Affiche Eternal Sunshine of the Spotless Mind

Critiques de Eternal Sunshine of the Spotless Mind

Film de (2004)

L'amour et l'oubli

Des films touchants, j’en vois rarement. Alors des film aussi touchants que ce Eternal Sunshine of the Spotless Mind, je peux vous dire que je dois en voir une ou deux fois par ans. Qui l’aurait cru, un film avec Jim Carrey m’a ému. J’aime ce gars parce qu’il me fait rire. Mais je l’avais vu tenter d’autres registres comme dans le thriller dans le film « Number 23 » (qui était vachement naze).... Lire la critique de Eternal Sunshine of the Spotless Mind

2
Avatar James-Betaman
9
James-Betaman ·

Et si...

Et si... on vous proposait d'effacer un être qui vous est chère pour balayer la douleur qu'elle a provoqué? Et si... l'on pouvait recommencer une histoire d'amour même en sachant que celle-ci se terminera dans les larmes et les cris? C'est à ces questions que Michel Gondry tente de répondre dans "Eternal sunshine of the spotless mind". Et la réponse est à la fois belle, poétique mais aussi... Lire l'avis à propos de Eternal Sunshine of the Spotless Mind

4
Avatar Memento_Mori
9
Memento_Mori ·

" J'ai pris un train pour Montauk "

Étonné mais reposé, c'est en tentant de faire fi de mon a priori et sûrement de l'aura particulièrement hype qui tourne autour de ce film que j'ai décidé d'en faire le premier film de la fin de l'été que je regarderai seul, après avoir raccompagné ma copine à la gare. Il faut dire que la période de location sur iTunes expirait 24 heures plus tard, donc il fallait bien en avoir pour son argent.... Lire la critique de Eternal Sunshine of the Spotless Mind

4
Avatar HamsterNihiliste
7
HamsterNihiliste ·

L'éclat de l'éternel retour.

La semaine dernière, c'était la saint Valentin. Loin des niaiseries des couples "cucul la praline" et des rebelles du dimanche, qui se découvrent une fois le 14 février venu, l'âme d'un militant anti-capitaliste et dénoncent l'aspect commerciale de cette fête, je passe ce jour tranquillement chez moi à me refaire eternal sunshine of the spotlless mind. D'ailleurs Joel Barish illustre très bien... Lire l'avis à propos de Eternal Sunshine of the Spotless Mind

4 1
Avatar TafiteDiet
9
TafiteDiet ·

Effacer ses souvenirs, c’est effacer le cinéma

How happy is the blameless vestal’s lot! The world forgetting, by the world forgot Eternal sunshine of the spotless mind! Each prayer accepted, and each wish resigned Soleil éternel d’un esprit sans tache, pour les vestales irréprochables ? Le message du film de Michel Gondry est pourtant d’affirmer le contraire du très beau poème d’Alexander Pope : non, il n’y a pas de soleil éternel, ni d’âme... Lire la critique de Eternal Sunshine of the Spotless Mind

4
Avatar ludovico
9
ludovico ·

Eternal Flame

Très beau film que cet Eternal Sunshine of the Spotless Mind. J’avais beaucoup aimé La Science des rêves de Michel Gondry et j’ai retrouvé ici tous les ingrédients qui m’avaient plu avec une grosse touche non négligeable d’émotion en plus. A travers un univers aigre-doux et onirique, le cinéaste a réussi à retranscrire avec génie la passion amoureuse dans toute sa beauté, sa douleur et... Lire la critique de Eternal Sunshine of the Spotless Mind

2
Avatar Moorhuhn
8
Moorhuhn ·

Critique de Eternal Sunshine of the Spotless Mind par Apostrophe

J'aime les films à concepts, c'est indéniable, de "Smoking no smoking" à "cours Lola cours" voir même le méli mélo "A la folie pas du tout". Dans celui ci, l'idée est d'effacer la mémoire comme une vulgaire vidéo cassette (Tiens, "Be kind, rewind" du même Gondry, étonnant non ?) on efface ce qu'il y a de plus récent et on remonte dans le temps, aux prémices de l'histoire et on retrouve les... Lire la critique de Eternal Sunshine of the Spotless Mind

4
Avatar Apostrophe
8
Apostrophe ·

Critique de Eternal Sunshine of the Spotless Mind par elgwen

Eternal sunshine dégage une alchimie incroyable qui flatte les sens et touche le coeur. Derrière l'apparence chaotique et fragmentée, l'histoire du couple se (dé)construit avec une cohérence surprenante au fil des scènes décalées et loufoques. Le résultat est une oeuvre poétique fascinante, assez simple pour séduire du premier coup et assez complexe pour être vu et revu avec un plaisir... Lire la critique de Eternal Sunshine of the Spotless Mind

4
Avatar elgwen
10
elgwen ·

Tic-toc.

Premier Gondry, et pas déçu, j'attendais rien de particulier du film, j'avais même pas le synopsis en tête, donc aucun a priori. Et on se retrouve, malgré un début lent et flou, avec une histoire vraiment bien. Un espèce de Nolan romantique, mais on pourrait dire aussi un Gondry d'action... Le scénario est bien ficelé, le casting Carrey, Dunst, Ruffalo, et le docteur chef sont vraiment bon et... Lire l'avis à propos de Eternal Sunshine of the Spotless Mind

4 11
Avatar Barmad
8
Barmad ·

Everybody gonna hurt sometime ♫

Voilà un petit chef d'œuvre qui tire Carrey loin de ces rôles de comique de service dans lequel il était cantonné. On découvre un Jim Carrey (aka Joël) timoré, touchant et parfois déprimant. Kate Winslet (aka Clémentine) épouse divinement bien le rôle de la fille un peu paumée, impulsive et désinhibée. L'histoire peu s'avérer un peu compliqué, il faut se référer aux diverses colorations... Lire la critique de Eternal Sunshine of the Spotless Mind

4 8
Avatar Herwen
8
Herwen ·