Affiche L'Affaire Thomas Crown

Critiques de L'Affaire Thomas Crown

Film de (1968)

L’intime razzia.

La fin des années 60 est décidément une période d’ébullition. Alors que l’abolition du Code Hays va permettre aux cinéastes de sortir du cadre en matière de sexe et de violence, ces innovations s’accompagnent aussi d’un renouveau formel important. En 1968, deux films s’emparent ainsi d’une technique qui n’est pas nouvelle, mais qu’on va utiliser désormais à des fins... Lire la critique de L'Affaire Thomas Crown

38 3
Avatar Sergent_Pepper
7
Sergent_Pepper ·

Je t'aime moi non plus

Le film démarre par l'un des plus beaux générique qui soit. Une composition en split screen avec un kaléidoscope de couleurs sur une chanson de Michel Legrand. Une réussite signée Pablo Ferro qui donne immédiatement le ton. L'histoire est celle d'un millionnaire qui cherche le frisson en organisant des attaques de banques et qui se voit suspecté par une enquêtrice d'assurance hors pair. Mais... Lire l'avis à propos de L'Affaire Thomas Crown

28 2
Avatar Al_
9
Al_ ·

Legrand malentendu

Un peu comme l'écureuil qui entasse pour l'hiver sa réserve de glands dans la cavité d'un tronc, j'aime garder au chaud, peut-être moi-même comme un gland, une série de classiques pour faire contraste avec de longues et froides séries d'étrons. Blonds pour le service Séance de rattrapage du jour, du glamour 68: McQueen-Dunaway, le duo d’icônes blondes et sexy des 60s.... Lire l'avis à propos de L'Affaire Thomas Crown

31 24
Avatar guyness
7
guyness ·

Le jeu

A part Steve McQueen et Faye Dunaway, quels acteurs américains auraient pu jouer la distinction et le raffinement? J'ai dit "américains"! Dans les années 60-70, on mettait des moyens dans le générique. Une mode venue de France, me semble-t-il. il y a eu quelques petits chef d'œuvres comme ça. Mais "L'affaire Thomas Crown", c'est bien plus qu'un générique, c'est plus qu'un polar, c'est... Lire la critique de L'Affaire Thomas Crown

15 2
Avatar -Marc-
8
-Marc- ·

Duel de joueurs

Riche chef d’entreprise, Thomas Crown ne vit plus que pour le jeu, la conquête et la sensation forte, en affaires, en sport ou en femmes. Cet état d’esprit lui fait organiser les méticuleux rouages bien huilés d’un braquage de banque. Police, banque et assurances engagent une enquêtrice non moins dépourvue d’état d’âme, tourbillonnant désormais autour du suspect dont l’étau semble se... Lire la critique de L'Affaire Thomas Crown

9
Avatar etiosoko
7
etiosoko ·

Tout est dans la musique

Au delà du générique d'ouverture révolutionnaire, de l'histoire, de mon admiration sans faille pour Steve c'est la musique qui me fascine dans ce film. Pour l'anecdocte, la musique de Michel Legrand va influencer le montage final du film. C'est à partir du souvenir de la projection privé que Legrand taille sur mesure plusieurs thèmes inspirés par les émotions ressenties devant les images.... Lire l'avis à propos de L'Affaire Thomas Crown

8
Avatar Ramblinrose
9
Ramblinrose ·

L'AFFAIRE THOMAS CROWN de Thomas Jewison

Film renommé pour plusieurs raisons, un couple glamour à souhait, une musique célébrissime, un scénario malin, et une réalisation de Norman Jewison originale et chic (les non amateurs diront toc) faisant en partie appel au split screen. Même si cette utilisation est parfois superflue, notamment lors de la partie de polo, lors de l'organisation du premier braquage ce moyen est extrêmement... Lire l'avis à propos de L'Affaire Thomas Crown

7
Avatar littlebigxav
7
littlebigxav ·

Le chat et la souris

Impression mitigée face à ce classique du cinéma américain, porté par un duo mythique composé des blonds et sexy Steve McQueen et Faye Dunaway : c'est une légère déception qui prime au final, malgré des qualités indéniables. Si l'emballage apparaît particulièrement soigné, avec une réalisation chic et colorée, qui incarne à merveille les années 60 et souligne toute l'élégance du... Lire l'avis à propos de L'Affaire Thomas Crown

4 2
Avatar Val_Cancun
6
Val_Cancun ·

Thomas Crown, Bullit = même combat ?

Ces deux films sont souvent connus pour une seule séquence qui les a marqués comme des films cultes : une poursuite automobile pour l'un, une partie d'échecs pour l'autre. Autant je ne suis pas très fan du film de Peter Yates, j'aime bien celui de Norman Jewinson, qui s'attache à sacraliser Steve Mc Queen, avec une étiquette "cool" qu'il affiche en permanence. Mais ça va plus loin, car son... Lire la critique de L'Affaire Thomas Crown

4 1
Avatar Boubakar
6
Boubakar ·

Faye Dunaway joue aux échecs et sauve le film

De bonnes choses et des moins bonnes, c'est d'abord un film d'acteurs et si McQueen ne se fatigue pas de trop, Faye Dunaway parvient à illuminer le film mais seulement dans certaines scènes, dont la fabuleuse partie d'échecs. L'aspect thriller est très inégal, car si le casse est excellent, l'enquête de Dunaway apparait peu crédible et entachée de séquences peu claires. Cela reste néanmoins... Lire la critique de L'Affaire Thomas Crown

2
Avatar estonius
6
estonius ·