Affiche La Grève

Critiques de La Grève

Film de (1925)

L'union fait la force

Devant des conditions de travail insupportables et inacceptables, des ouvriers mal payés entament une révolte face aux patronats mais vont vite faire face à l'impitoyable violence de ces derniers pour éviter la grève et calmer les ouvriers... Tourné en 1924, cette première oeuvre de Sergueï Eisenstein met en scène les prémices de la révolution russe via la lutte des classes selon Marx qui verra... Lire l'avis à propos de La Grève

30 9
Avatar Docteur_Jivago
8
Docteur_Jivago ·

Chaos Debout !

Prolétaire, n'oublie pas ! c'est sur cette injonction que se termine la Grève, après une scène de massacre en règle, où hommes, femmes et enfants se font tuer avec une barbarie aussi froide qu'impitoyable. Il aura fallu 1h20 de bouillonnements, de courses, de tractations, de poings levés, de filatures, de saouleries pour en arriver là. Tout ça pour ça ! On le sait, Eisenstein était un grand... Lire l'avis à propos de La Grève

48 29
Avatar Senscritchaiev
8
Senscritchaiev ·

L'Orgie

Une des forces du muet est qu'il peut être éternellement réinterprété par une nouvelle musique. La création Noise Ambient Expérimental, électro-acoustique, industrielle, liquide et visqueuse de Pierre Jodlowski pour La Grève appuie le moindre tapotement de la mise en scène (folle furieuse) d'Eisenstein pour illuminer son travail et jeter le film dans un espace parallèle entièrement détaché de la... Lire la critique de La Grève

24 15
Avatar drélium
9
drélium ·

Critique de La Grève par Nwazayte

Ah enfin. C'était un peu LE classique du cinéma soviétique que je n'avais pas vu (il y en a plein d'autres bien sûr mais celui-là est vraiment très réputé). Et je ne suis pas nécessairement déçu de l'avoir regardé si tard parce que j'ai eu un recul particulier dessus. Rétrospectivement, et ça m'a paru flagrant, c'est une pierre fondatrice pas seulement du cinéma de Eisenstein (dont c'est le... Lire la critique de La Grève

9 3
Avatar Nwazayte
7
Nwazayte ·

Un grand moment du cinéma muet

Film muet qui nous surprend par sa fulgurante modernité et sa violence (comme cet enfant précipité du haut d'un immeuble), un film parfois hystérique et maladroit dans sa narration mais tout à fait captivant par son style sombre de plus les bruitages métalliques ont quelque chose d'hypnotique qui font de La Grève un film à découvrir. Lire la critique de La Grève

9
Avatar AMCHI
8
AMCHI ·

Pour le peuple

Premier long-métrage de Eisenstein qui abat un travail titanesque de découpage et de montage pour donner corps au Prolétariat, à la lutte politique en abolissant l'histoire individuelle au profit de la masse, la révolution comme un objet artistique, le cinéma comme éveil et éducation pour le peuple, contre l'oppression. Film majeur pour sa conception du cinématographe comme un art à part... Lire l'avis à propos de La Grève

10 5
Avatar humta
9
humta ·

Des animaux et des hommes : fable sur la dignité

Comment retrouver une dignité d'êtres humains ? Cette usine de la Russie tsariste ressemble à un immense parc à bestiaux où l'on exploite les hommes comme des bêtes, avec des conditions de travail insupportables pour des salaires de misère. Directeur et actionnaires, obèses à force de bouffe, d'alcool et de cigares, crachent la fumée tels des cheminées d'usine. Cette brochette de... Lire la critique de La Grève

4
Avatar Lionel Bonhouvrier
7
Lionel Bonhouvrier ·

"Prolétaire, n'oublie pas !"

Drôle de position que celle de "La Grève", le premier film d'Eisenstein, qui arbore clairement les apparats du film de propagande soviétique (alors qu'il s'agit d'un genre cinématographique pas excessivement développé à l'époque) sans toutefois afficher un discours manichéen, dans le cadre de son exercice. En adoptant cette position intermédiaire, sur le plan de la rhétorique pure, le film se... Lire la critique de La Grève

3
Avatar Morrinson
7
Morrinson ·

Critique de La Grève par JJC

On ne présente plus Sergei Eisenstein, grand cinéaste parmi les grands cinéastes. Son « Cuirassé Potemkine » (1925) fait partie des plus grands chefs-d'œuvre de toute l'histoire du cinéma. C'est juste une année avant ce dernier que le cinéaste soviétique réalisera « La Grève », véritable pamphlet marxiste. Plus tard, d'autres monuments du septième art émergeront, tels que « Octobre » (1928) ou «... Lire l'avis à propos de La Grève

3
Avatar JJC
10
JJC ·

Critique de La Grève par batman1985

Eisenstein reste à ce jour l'un des plus grands réalisateurs au monde. Son inventivité, ses méthodes de montage et sa façon de filmer certains plans ont contribué au mythe qu'il est devenu. La grève est le premier film de ce réalisateur. Une nouvelle fois, certains reprocheront à Eisenstein le parti pris dans ses films, des oeuvres de propagande communistes, comme la plupart d'entre eux. Une... Lire la critique de La Grève

3
Avatar batman1985
8
batman1985 ·