Affiche La Soufrière

Critiques de La Soufrière

Documentaire de (1978)

Quelque chose de Werner

La simple évocation de son nom suffit à marquer notre imaginaire, instillant immédiatement dans nos esprits les idées de catastrophe, de mort et de chaos. La Soufrière devient, par sa simple appellation, le symbole d'un enfer sur Terre, cristallisant ainsi toutes nos angoisses liées à la fin du monde. Lorsque le volcan commence à cracher sa colère en juillet 76, on nous annonce l'imminence... Lire l'avis à propos de La Soufrière

21
Avatar Kalopani
7
Kalopani ·

La conquête de l'inutile

La conquête de l'inutile par excellence, mais non dénuée d'enseignements subsidiaires... Herzog présente (en toute connaissance de cause, cf. la fin du documentaire) ce qui s'annonce comme la plus grande éruption volcanique du siècle, d'une puissance équivalente à plusieurs bombes nucléaires, en Guadeloupe. En s'aventurant dans la ville la plus proche du volcan La Soufrière, vidée de... Lire la critique de La Soufrière

14
Avatar Morrinson
7
Morrinson ·

Critique de La Soufrière par Tromatojuice

Un documentaire, pas tant sur le volcan lui même, que sur la folie des hommes. Les rares humains qui hantent ce documentaire (tant les quelques pauvres ères qui attendent la mort paisiblement, que l'équipe de tournage) semblent transportés par quelque chose qu'il considèrent comme supérieur. Dieu pour les autochtones n'ayant pas évacué, et la nécessité de montrer pour l'équipe de tournage.... Lire la critique de La Soufrière

3 1
Avatar Tromatojuice
8
Tromatojuice ·

En attendant Godot

Je suis un peu déçu car ce n'est pas là le meilleur film d'Herzog, loin de là et je pense que c'est tout simplement dû au fait que le film soit très court et que part conséquent le sentiment de mort qui peut englober un Gasherbrüm est forcément moins présent, mais aussi parce qu'on le sait tous, le Soufrière n'a pas explosé... Et le plus tragique dans tout ça c'est que le spectateur, comme... Lire l'avis à propos de La Soufrière

3
Avatar Moizi
7
Moizi ·

Herzog, Herzog quelle idiosyncrasie que la tienne!

Herzog, Herzog, dis-moi quelle est la plus belle des réalités? Est-ce celle qui n’a pas encore paru? 1976. Les triturations avortées de l’incendie, Ont trouvé le calme dans l’affaire du basilic pendu par sa propre queue. Le silence de la ville désertée, Se rit plus amèrement de ses pantins que l’albatros de l’archer. Herzog a croisé des chiens morts à l’odeur de charognes, L’abandon fut... Lire la critique de La Soufrière

2
Avatar KarleBan
8
KarleBan ·

Critique de La Soufrière par Asendre

Herzog réalise encore ce qui lui est profondément personnel... ce que l'on oserait croire une "descente aux enfers" et qui se trouve être finalement un "cheminement religieux universel"... ni triste ni joyeux... mélancolique. Il me semble malgré tout que, de ces œuvres, celle-ci est à la fois la plus dense et la plus synthétique. Mais cela a déjà commencé ? Taisons nous, le conteur... Lire la critique de La Soufrière

Avatar Asendre
9
Asendre ·

Le rebelle.

1976. Alors que l’on avait évacué la quasi-totalité des habitants de Basse-Terre, en Guadeloupe, Herzog s’est pris de fascination pour cette ville soudainement abandonnée, menacée par l’éruption éminente du volcan qui la surplombe, La soufrière, crachant d’épaisses masses de fumées et faisant régulièrement trembler la terre. La catastrophe annoncée par les sismographes allait être équivalente à... Lire l'avis à propos de La Soufrière

1
Avatar JanosValuska
8
JanosValuska ·

Monte là-dessus.

Deuxième volet d’un DVD composé de films documentaires réalisés par Werner Herzog, entre La grande extase du sculpteur sur bois Steiner en 1973 et Gasherbrum, la montagne lumineuse en 1984, La soufrière, en 1977 ne présente pas beaucoup d’intérêt. Le film-reportage relate et montre l’étrange situation survenue en Guadeloupe en 1976 lorsque le volcan qui est le point... Lire l'avis à propos de La Soufrière

3
Avatar Impétueux
1
Impétueux ·