Affiche Le Château de l'araignée

Critiques de Le Château de l'araignée

Film de (1957)

Le château à 8 pattes n’avancera pas vers la forêt, en revanche…

J'adore quand dans ma chambre, le noir complet vient casser les bords de mon écran et que l'œuvre en noir et blanc semble devenir réalité faisant flotter tout l’univers conté en face de moi. Une sorcière est créditée au générique de départ, ça va être cool, c’est sûr. Deuxième film de Kurosawa après Rashomon pour ma part et il est déjà l’heure du constat. Akira Kurosawa est un génie, on ne fait... Lire l'avis à propos de Le Château de l'araignée

77 14
Avatar Deleuze
9
Deleuze ·

Destins croisés au Pays du Soleil Levant

Il est difficile de ne pas penser à Akira Kurosawa lorsque l’on évoque le cinéma japonais ou bien des films de samouraï. Le Château de l'araignée fait partie de ces films qui ont construit la notoriété du réalisateur de par le monde, se plaçant en pierre angulaire de sa filmographie. La particularité de ce film est l’association presque symbiotique entre cinéma et... Lire la critique de Le Château de l'araignée

47 10
Avatar Vincent_Ruozzi
9
Vincent_Ruozzi ·

La brume et la fureur.

Après Dostoievski, c’est à rien moins que le Macbeth de Shakespeare que Kurosawa s’attelle. Dans un Japon ancestral, et placé sous le signe d’un noir et blanc brumeux, un lieu fantomatique émerge de nuages qui se déchirent sur la terre noire, au milieu duquel s’érige un tronc, seul témoin de la présence du château éponyme. Les chants solennels et lugubres d’un chœur d’homme accentuent la... Lire l'avis à propos de Le Château de l'araignée

66 17
Avatar Sergent Pepper
9
Sergent Pepper ·

MacBeth-san

Une adaptation japonaise de Mac Beth, de Shakespeare, ça peut faire rire. Et pourtant... Kurosawa a nipponisé des éléments de détails (les sorcières, trop occidentales, se sont transformées en un étrange personnage faisant penser aux Moires grecques) mais l'essentiel est là : la soif du pouvoir qui entraîne la perte de toute valeur morale. Et en plus, c'est du Kurosawa. Chaque image est une pure... Lire l'avis à propos de Le Château de l'araignée

41 6
Avatar SanFelice
10
SanFelice ·

Un Shakespeare japonais

Vendredi dernier, comme quasiment tous les jours, je parcours les offres DVD sur Amazon et la Fnac. Sur la Fnac je suis attiré par une offre 3DVD pour 20euros. Bon, je trouve ça chère 6euros pour un dvd mais bon voyons ce qui est proposé… et là je tombe directement sur des dvd de Kurosawa ! Ni une ni deux je me jette sur mon ordinateur (c’est une image bien sûr) et je commande dans un instant de... Lire l'avis à propos de Le Château de l'araignée

50 16
Avatar Confucius
9
Confucius ·

http://img842.imageshack.us/img842/7843/chateaudelaraignee1.jpg

C'est curieux, parce que derrière toutes les japonaiseries que recèle ce film, j'ai senti un quelque chose d'occidental dans le scénario. Vingt secondes de recherche plus tard, je découvre que c'est une adaptation de Macbeth, ce classique de Shakespeare que je n'ai pas (encore) lu. Ce qui fait occidental, bien que pas spécifiquement : l'accession au pouvoir par le sang. Mais également, la... Lire l'avis à propos de Le Château de l'araignée

43 17
Avatar Philistine
10
Philistine ·

Piégé dans sa propre toile

Japon, durant le moyen-âge, un seigneur apprend par un messager qu’une rébellion a éclaté dans certains de ses forts mais deux généraux arrivent à retourner la situation pourtant mal embarquée. Sur le chemin les menant au seigneur, les deux hommes se perdent dans la forêt de l’Araignée et rencontre un esprit qui leur prédit un avenir de commandant et de seigneur… Transposition de la... Lire l'avis à propos de Le Château de l'araignée

43 2
Avatar Docteur_Jivago
9
Docteur_Jivago ·

Le pourfendeur superstitieux

Une adaptation libre, mais néanmoins fidèle, du Macbeth de William Shakespeare, et l’une des plus délicates à appréhender. Je suis de ces petits êtres se situant entre la jovialité d'une douce jeunesse et la force de l'âge endurcie, ne me considérant pas comme un cinéphile, n'étant dans le cas présent qu'un jeunot qui ne peut comprendre une histoire remontant à fort longtemps, vous savez, le... Lire l'avis à propos de Le Château de l'araignée

34 10
Avatar Eren
9
Eren ·

Macbeth, de Orson Welles (1948) à Akira Kurosawa (1957)

[Portraits croisés, d'où une critique dupliquée chez Welles pour cette pépite moins connue : lien.] Des contrées reculées de l'Écosse aux châteaux ténébreux du Japon, du mal qui ronge à l'erreur qui tourmente, de l’expressionnisme allemand aux codes du théâtre Nô, Welles... Lire l'avis à propos de Le Château de l'araignée

35 18
Avatar Morrinson
9
Morrinson ·

Hantés par les passions les plus folles, ces hommes sont tombés dans la voie du sang.

Après s'être attaqué à Dostoïevski, Kurosawa fervent admirateur de Shakspeare a l'ambition d'adapter à l'écran une de ses oeuvres majeures MacBeth. S'il avait su nous montrer ce qu'il y avait de meilleur chez l'homme avec L'idiot, il décide cette fois ci de nous exposer le pire dans cette tragédie empreinte de violence. Comme vous devez vous en douter, et ce même si vous ne l'avez pas lu,... Lire la critique de Le Château de l'araignée

25 5
Avatar Gwimdor
9
Gwimdor ·