👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Mektoub, My Love : Canto uno, dernier film d'Abdellatif Kechiche, raconte les vacances au soleil d'une petite bande d'amis. Ce film est une ode à l'amour, à la liberté et à la vie. C'est aussi une réflexion sur la différence des personnalités, sur l'introversion, et sur le bonheur.

Les six acteurs principaux ont tous plus de charme les uns que les autres. Ophélie a d'ailleurs des airs d'Adèle Exarchopoulos. Comme on pouvait s'y attendre venant d'Abdellatif Kechiche, leur jeu est formidable. Les personnages sont travaillés et intéressants. Les dialogues sont très réussis, car spontanés et authentiques. Ce film est une vraie réussite de ce point de vue. Abdellatif Kechiche filme toujours aussi bien le quotidien de la vie.

Le souci, c'est que le film dure 3h. Sans réel scénario, je vous assure que ça fait un peu long. À mes yeux, le scénario n'est pas ce qu'il y a de plus essentiel dans un film, il doit juste être suffisamment travaillé pour garder le spectateur intéressé jusqu'au bout. Une bête histoire d'amour comme dans Café Society ferait très bien l'affaire. Mais dans Mektoub, My Love : Canto uno, rien ne nous permet de rester captivé. Parfois, c'est vrai, le jeu d'acteur fantastique parvient à nous intéresser de nouveau, mais les scènes sont tellement longues que l'effet est lui de courte durée. Si Abdellatif Kechiche avait coupé une ou deux heures de son film, on l'aurait peut-être considéré comme un chef-d'œuvre. Ce ne sera donc pas le cas pour ma part.

Je pense que ce film peut plaire car, pour beaucoup, il renvoie à une période passée, dont on garde un très bon souvenir, un brin idéalisé. Pendant 3 heures, ces jeunes adultes qui s'amusent permettent au spectateur nostalgique de revivre sa jeunesse. Pour ma part, et ayant l'âge des protagonistes, j'ai eu beaucoup de mal avec la longueur de ce film. Resteront dans ma mémoire le charme des acteurs, la spontanéité des dialogues et l'authenticité des scènes.

EDIT : Malgré un avis assez mitigé en fin de séance, je dois dire que pas mal de scènes étaient assez marquantes, et que Mektoub, My Love fait parti de ces films dont on se souviendra.

Zizou21
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Les meilleurs films de 2018

il y a 4 ans

3 j'aime

Mektoub, My Love : Canto uno
mymp
4

Pâté en croupe

Abdellatif Kechiche, depuis La vie d’Adèle, semble désormais devenu plus clivant que jamais (La vénus noire présageait déjà de la chose) et susciter la controverse au moindre de ses mouvements. Les...

Lire la critique

il y a 4 ans

146 j'aime

21

Mektoub, My Love : Canto uno
guyness
3

Sea, sex and seum

Une longue vie de spectateur suffit en général à s'apercevoir que souvent, plus le traitement d'une histoire s'éloigne d'une apparence de réalité, plus on touche au vrai. Prétendre que le contraire...

Lire la critique

il y a 4 ans

95 j'aime

54

Mektoub, My Love : Canto uno
Corentin_D
9

Aimer dans le temps

A premier champ, chant premier : toute en liturgie, l'ouverture de Mektoub, My Love lance magnifiquement le manège estival d'Amin, de retour à Sète après une année parisienne où il abandonna la...

Lire la critique

il y a 4 ans

88 j'aime

5

Mary
Zizou21
6
Mary

N'est pas *Gifted* qui veut

Mary (ou Gifted) est un beau film, à la fois drôle et émouvant. L'excellente (la surdouée ?) Mckenna Grace compose un duo sincère et touchant avec le très bon Chris Evans. Le sujet est passionnant,...

Lire la critique

il y a 5 ans

16 j'aime

4

Mektoub, My Love : Canto uno
Zizou21
8

Solaire

Mektoub, My Love : Canto uno, dernier film d'Abdellatif Kechiche, raconte les vacances au soleil d'une petite bande d'amis. Ce film est une ode à l'amour, à la liberté et à la vie. C'est aussi une...

Lire la critique

il y a 4 ans

3 j'aime

Grave
Zizou21
9
Grave

Un régal

Julia Ducournau était au département scénario de La Femis et ça se voit. Le film est fluide et passionnant, la photographie est superbe, les personnages sont travaillés. J'ai aussi beaucoup aimé la...

Lire la critique

il y a 4 ans

3 j'aime