Critiques de Mektoub, My Love : Canto uno

Sergent_Pepper
8

Le jeu de l’amour et des bavards

Le naturalisme de Kechiche a toujours questionné : son appréhension de la longueur, son rapport à certains sujets (le sexe, les repas) s’inscrivaient jusqu’alors dans des structures narratives qui...

Lire la critique

il y a 4 ans

mymp
4
mymp

Pâté en croupe

Abdellatif Kechiche, depuis La vie d’Adèle, semble désormais devenu plus clivant que jamais (La vénus noire présageait déjà de la chose) et susciter la controverse au moindre de ses mouvements. Les...

Lire la critique

il y a 4 ans

guyness
3
guyness

Sea, sex and seum

Une longue vie de spectateur suffit en général à s'apercevoir que souvent, plus le traitement d'une histoire s'éloigne d'une apparence de réalité, plus on touche au vrai. Prétendre que le contraire...

Lire la critique

il y a 4 ans

Corentin_D
9
C DD

Aimer dans le temps

A premier champ, chant premier : toute en liturgie, l'ouverture de Mektoub, My Love lance magnifiquement le manège estival d'Amin, de retour à Sète après une année parisienne où il abandonna la...

Lire la critique

il y a 4 ans

Velvetman
5
Velvetman

Souviens toi l'été dernier

Alors que La Vie D’Adèle et son couple mémorable nous trottait encore dans la tête, Abdellatif Kechiche revient avec Mektoub my love (canto uno) et son style inimitable, qui cette fois ci,...

Lire la critique

il y a 4 ans

takeshi29
10
takeshi29

Quand Rohmer met dans un shaker "Spring Breakers" et "L'Hôtel de la plage"

J'ai pris mon temps pour noter "Mektoub, My Love : Canto uno", plus de deux semaines, je l'ai laissé maturer en moi, j'ai voulu voir si la fièvre redescendait. Et c'est tout le contraire qui s'est...

Lire la critique

il y a 4 ans

SanFelice
9
SanFelice

Amin à la plage

L'Esquive et La Graine et le mulet avaient été des évidences. J'étais allé les voir avec confiance, et le résultat avait été à la hauteur de mes espérances (avait même dépassé mes espérances en ce...

Lire la critique

il y a 4 ans

AlexandreAgnes
4

Si "le travelling est affaire de morale", ici le panoramique vertical est affaire de vice

Je n'accorde habituellement que très peu de crédit au vieux débat clivant qui oppose bêtement cinéma populaire et cinéma d'auteur (comme si les deux étaient deux genres définitivement distincts et...

Lire la critique

il y a 4 ans

jaklin
1
jaklin

whoua, ça va toi, ben oui, ça va et toi, moi ça va et toi, ta famille, ben ça va

sauf qu'après la jeune fille en short-minimaliste-sans culotte et aux seins rebelles au tissu qui s'exprime, dit les pires horreurs en souriant béatement "ma tante a un ulcère et est hospitalisée...

Lire la critique

il y a 3 ans

Moizi
9
Moizi

Plus c'est long, plus c'est bon

Le dernier Kechiche était l'un des films que j'attendais le plus cette année, année qui s'annonçait chargée avec le Godard, la suite de P'tit Quinquin, le Tsui Hark, le Wes Anderson et j'en passe...

Lire la critique

il y a 4 ans