L'ardeur du désir

Avis sur Mektoub, My Love : Canto uno

Avatar Sabine Leroy
Critique publiée par le

Amin, jeune artiste introverti parti à Paris pour ses études, revient le temps d'un
été à Sète. Il y retrouve ses amis, il y rencontre Charlotte et Céline. L'été, la chaleur, les
filles, la drague. Des vacances comme les autres. Si désirées, si attendues, et pourtant
si banales. C'est cette banalité que traite Abdellatif Kechiche.
Une histoire sans histoire, sans temporalité, sans grande réflexion métaphysique
: une histoire de la vie quotidienne au fond. Les dialogues ne sont pas forcément
puissants, sont parfois sans intérêt. Comme dans la vie de tous les jours. Les corps sont
filmés avec grâce, sensualité. Kechiche insiste sur le corps des femmes, sur leurs
formes. Sans vulgarité aucune, le spectateur adopte un regard masculin, rempli de
désir.
La langueur du film nous fait perdre la notion du temps. Il s'étire, le temps d'un
été. Le temps d'une (re)découverte de l'amour et du plaisir. Une coupure dans le temps
pendant laquelle des jeunes adultes et des plus vieux s'aiment, se désirent, se
déchirent.
Cette ode à la jeunesse, à l'insouciance nous fait du bien. Elle nous rend
mélancoliques de ces aventures passées, et de cette nonchalance oubliée. Et le
personnage de Charlotte nous rappelle que les chagrins d'amour ne sont que le début
d'aventures plus délicieuses.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 179 fois
1 apprécie

Sabine Leroy a ajouté ce film à 1 liste Mektoub, My Love : Canto uno

  • Sondage Films
    Cover Les meilleurs films de 2018

    Les meilleurs films de 2018

    Avec : 3 Billboards - Les Panneaux de la vengeance, Call Me by Your Name, Plaire, aimer et courir vite, Foxtrot,

Autres actions de Sabine Leroy Mektoub, My Love : Canto uno