Affiche Mysterious Skin

Critiques de Mysterious Skin

Film de (2004)

E.T. won't come back.

Il était une fois deux enfants dont les vies furent brisées. Cela se passa pendant un été. Un curieux homme était entré dans leurs vies et en ressortit non sans dommages. Le premier enfant oublia et se prit à rêver à des vaisseaux spatiaux et à de petits hommes verts. Le second se souvint et s'offrit à de nombreux hommes, en quête de souvenirs. Et puis, les deux garçons se retrouvèrent. Se... Lire la critique de Mysterious Skin

92
Avatar Mr_Cooper
10
Mr_Cooper ·

Une figure du mal

J'avais posté l'article suivant, à l'époque - ça peut être repris ici : En allant voir le dernier Araki, je m'attendais à être troublé. Je n'y ai rien appris que je ne savais déjà, ni sur moi, ni sur les sujets dont il traite. Enfin... Si. Il y a loin des savoirs théoriques aux existences. Araki ne démontre pas. Il déroule les bobines de ce qu'il faut bien appeler des... Lire la critique de Mysterious Skin

93 5
Avatar Kliban
9
Kliban ·

Oblivion

De Gregg Araki je n'avais vu que Kaboom qui est une énorme bouse selon moi. J'avais depuis blacklisté le cinéaste mais l'avait étiqueté d'un 'Regarde la moyenne éclaireurs de Mysterious Skin tout de même'. Une flopée de bonnes notes, malgré le 1 de Dream avec qui je raisonne souvent en sens inverse ('il n'aime pas donc c'est probable que j'apprécie'). Un indicateur très utile, merci Dream. J'ai... Lire l'avis à propos de Mysterious Skin

74 6
Avatar Ragnarök
8
Ragnarök ·

Enfance volée

Après Kaboom, vu en salles récemment et qui ne m'a pas laissé un souvenir impérissable en dépit de son ton décomplexé et de son carpe diem somme toute réjouissant, j'ai voulu regarder le chef-d'oeuvre de Gregg Araki, celui considéré en tout cas comme tel : Mysterious Skin, adapté du livre de Scott Heim.... Lire l'avis à propos de Mysterious Skin

115 77
Avatar Aurea
6
Aurea ·

"The summer I was 8 years old"

Il semble heureux. Tête inclinée, ses yeux remplis d’étoiles, il voit pleuvoir des céréales. Quel bonheur. A ce moment-là, Neil n’était qu’un garçon comme un autre, innocent et qui profitait des affres de son enfance. Mais ça c’était avant l’acte qui marquera une vie, une existence. Puis grandir s’avérera une étape délicate par bien des égards. Cette nuit-là, c’est son regard sur le monde, sa... Lire l'avis à propos de Mysterious Skin

49 4
Avatar Velvetman
10
Velvetman ·

Celui qui croyait au fiel, celui qui n’y croyait pas.

Pour qui connait un peu l’univers de Greg Araki, les couleurs acidulées qui ouvrent son film ne sont guère surprenantes : elles renvoient à cet univers adolescent et kitsch qu’il a l’habitude de déployer, et pour lequel l’adhésion est soit totale, soit aussi radical le rejet. Pourtant, le vocabulaire de l’enfance, d’une culture queer et d’une naïveté assumée... Lire la critique de Mysterious Skin

71 27
Avatar Sergent Pepper
7
Sergent Pepper ·

Soucoupe violante

Il est quasiment impossible d’évoquer le film de Gregg Araki sans en dévoiler l’essence. Cela est d’autant plus dommage qu’un des bonheurs de l’expérience tient dans le fait que le film ne dit pas clairement où il va pendant le plus clair de son développement. Quand je parle de bonheur, c’est évidemment une façon de parler, puisque le sujet principal évoqué, la pédophilie et ses ravages, ne nous... Lire la critique de Mysterious Skin

38 22
Avatar guyness
7
guyness ·

Sublime et horrible .

En plus d’être un film semi poétique et touchant Mysterious Skin aborde des sujets très difficile et très délicat mais les aborde avec sincérité , avec finesse et sobriété , pas question de trash ou de surenchère d'image choquante pour captiver ou toucher le spectateurs , même si ça reste malsain et très glauque dans le fond , surtout lors des passages ou les scènes sont suggérés ( vers la fin... Lire la critique de Mysterious Skin

19 4
Avatar Truman-
9
Truman- ·

Les Anges Enchaînés

Mysterious Skin de Gregg Araki est un film en décalage. A l'image de son titre, il semble drapé du mauvais enrobage, confondant les tons et les formes pour une impression d'inquiétante étrangeté permanente bouleversant tant ses personnages que ses spectateurs. La prostitution d'un jeune garçon aux yeux d'azur se pare des virages d'un... Lire la critique de Mysterious Skin

24 2
Avatar CrèmeFuckingBrûlée
10
CrèmeFuckingBrûlée ·

Cereal fucker

Grâce à l'un de mes éclaireurs, j'ai découvert il y a peu qu'il existait un réalisateur américain aimant la musique shoegaze et dreampop au point de ne mettre que ça dans ses films (enfin je crois, c'est seulement le premier que je vois de lui). Alors quand j'ai vu qu'en plus l'un de ses longs-métrages avait la très flatteuse moyenne de 7,8/10, j'étais comme un fou... Et puis... Lire la critique de Mysterious Skin

14 7
Avatar RimbaudWarrior
9
RimbaudWarrior ·