Ce site utilise des cookies, afin de vous permettre de naviguer en restant connecté à votre compte, de recueillir des statistiques de fréquentation et de navigation sur le site, et de vous proposer des publicités ciblées et limitées. Vous pouvez accepter leur dépôt en changeant de page ou en cliquant sur le bouton “Oui J’accepte”.
Oui J'accepte

Qui n'a jamais eu une ado me jette la première pierre...

Avis sur Nos étoiles contraires

Avatar takeshi29
Critique publiée par le

Oui je suis allé voir "Nos étoiles contraires" et je vais m'en expliquer.

Je n'y peux rien, j'ai une petite blonde sublime qui me sert de fille, dont je suis fou et à qui je ne peux rien refuser.

Cette année, cette petite déesse a assuré comme une folle, elle a obtenu son brevet avec Mention Bien, fait podiums sur podiums lors de ses compétitions d'équitation, je ne pouvais donc que l'encourager à continuer ainsi et voici comment je me suis retrouvé à lui déclarer : "Ma puce, ce jeudi, on s'offre quelques heures en tête-à-tête, et c'est toi qui mènes la danse. Tu choisis ce que tu veux pour ta jument, le film que tu veux et pour finir cette journée en beauté, on se fait le resto que tu souhaites."

Donc direction le magasin spécialisé en équipement pour bourrins, petite balade, puis vient l'heure du ciné. Et là c'est le drame... Je me retrouve dans une salle obscure cernée par une horde de jeunes filles en fleurs. Oh p.... c'est quoi ce traquenard ? Je regarde le pitch du film : "Un jeune garçon et une jeune fille atteints d’un cancer en phase terminale tombent amoureux." A ce moment-là, quelques gouttes de sueur font leur apparition le long de mes tempes. Non, ne me dites pas que je vais devoir passer deux heures devant un truc tire-larmes destiné aux utilisatrices forcenées de Biactol. Je guette discrètement où se situe la sortie de secours et là le piège se referme, les lumières s'éteignent et je suis parti pour deux heures de torture.

Hein ? Quoi ? Comment ? C'est déjà fini ? Ça chouine sévère dans la salle, les boites de Kleenex volent de partout et j'en attrape une au passage afin de sécher mes larmes au plus vite. Je suis un mec moi et il n'est pas question que mon petit bijou s’aperçoive que son père n'est qu'une pleureuse qui s'est totalement fait avoir par ce mélo pour midinettes, qu'il a craqué pour Hazel Grace Lancaster et Augustus Waters, qu'il a partagé leurs rires et leurs larmes, qu'il s'est retrouvé l'espace de 120 minutes dans la tête de celui qu'il était il y a 25 ans.

Ok ces "étoiles contraires" sont filmées avec les pieds, les scénaristes mériteraient la peine capitale, à moins que le roman d'origine soit le responsable de ce récit qui part dans tous les sens, on peut par instants avoir l'impression d'être pris en otage, mais rien à foutre c'était vachement bien, le duo de jeunes acteurs est absolument craquant, Laura Dern est toujours aussi merveilleuse, la bande-son est aux petits oignons. Et vous n'êtes pas sans savoir l'effet que provoquent ces fichus oignons lorsqu'on les épluche.

Je sais, vous allez me jeter des pierres, vous moquer de moi comme vous l'avez fait lorsque j'ai tout avoué pour "Twilight" (1) mais je vous emm...., vous n'êtes que des adultes blasés, incapables de comprendre ce qui se passe dans nos petites têtes et nos petits cœurs, à nous les filles de 14 ans.

Et au fait, le restaurant était top...

(1) http://www.senscritique.com/film/Twilight_Chapitre_1_Fascination/critique/7041038
http://www.senscritique.com/film/Twilight_Chapitre_2_Tentation/critique/7041120
http://www.senscritique.com/film/Twilight_Chapitre_3_Hesitation/critique/7041150

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 7682 fois
371 apprécient · 14 n'apprécient pas

takeshi29 a ajouté ce film à 14 listes Nos étoiles contraires

Autres actions de takeshi29 Nos étoiles contraires