Affiche Sherlock Junior

Critiques de Sherlock Junior

Moyen-métrage de (1924)

I Have a Dream...

Les amis, chaque jour, on a beau voir des centaines de films chaque année, on a beau creuser les filmographies de réalisateurs pensant tout connaître, on peut encore être totalement subjugué par ce bon vieux 7ème art quand on s'y attend le moins. Bon sang de bois, Mr Buster Keaton, en seulement 45 minutes, tu m'as complétement enchanté, tu m'as entrainé dans ton univers, tu m'as... Lire l'avis à propos de Sherlock Junior

62 1
Avatar Gwimdor
9
Gwimdor ·

Le casse muraille

Revenir aux grands films muets nous apprend une chose : l’innovation n’existe pas, tout était déjà là. Ainsi de cette idée qu’on pensait moderne, popularisée par Woody Allen dans la Rose pourpre du Caire et reprise par Mc Tiernan dans Last... Lire l'avis à propos de Sherlock Junior

66 4
Avatar Sergent_Pepper
10
Sergent_Pepper ·

Quand on a bu cet air qui tonne...

Une petite merveille d'invention burlesque où chaque plan est une superbe idée, où chaque intention visible en cache une autre plus diffuse, une réflexion sur l'outil cinéma lui-même. Quelques petits gags peau de banane pour commencer certes, mais quand Buster Keaton s'endort dans sa salle de projection, c'est le vrai début de la magie digne de Méliès. Rêve, illusions devant et derrière l'écran... Lire la critique de Sherlock Junior

65 17
Avatar drélium
8
drélium ·

First Action Hero

« Le cinéma substitue à notre regard une réalité qui s'accorde à nos désirs » affirmait André Bazin. Peut-il y avoir meilleure affirmation pour qualifier le SHERLOCK JUNIOR de Buster Keaton ? Réalisé en 1924, SHERLOCK, JR. introduit le concept surréaliste du « film dans le film », là où l’œuvre... Lire l'avis à propos de Sherlock Junior

28 9
Avatar blacktide
9
blacktide ·

Crever l'écran tout en dormant

Toujours aussi maladroit, toujours aussi naïf, toujours rempli de bonté pour son prochain, Buster revient pour tenter une fois de plus de conquérir la fille de ses rêves. D'ailleurs ses rêves il veut s'y accrocher puisque tout en travaillant comme projectionniste, il s'ambitionne détective. Cependant après quelques passages issues de la farce la plus totale (comme souvent dans le muet de Chaplin... Lire la critique de Sherlock Junior

22 3
Avatar Cmd
8
Cmd ·

Le rêve du projectionniste

Voilà un Buster Keaton que j'ai largement préféré au Mécano de la Général et à d'autres courts. La première partie est assez banale, mais le film prend une autre dimension lorsque le personnage incarné par Buster, un projectionniste, s'endort, et qu'il se dédouble pour entrer dans le film projeté, un film rêvé où il voit son rival avec la fille qu'il aimerait bien avoir pour lui... Peu... Lire l'avis à propos de Sherlock Junior

21
Avatar socrate
8
socrate ·

Ne réveillez pas un projectionniste qui dort

Accusé d’un vol qu’il n’a pas commis et rejeté pour cela par sa fiancée (Kathryn McGuire), un projectionniste (Buster Keaton) rêve qu’il entre dans le film qu’il projette et se voit incarnant un grand détective. Encore une fois, Buster Keaton fait montre, dans ce moyen métrage, de toute l’étendue de son génie comique. Que ce soit à travers des cascades géniales, des cadrages d’une... Lire l'avis à propos de Sherlock Junior

13
Avatar Tonto
9
Tonto ·

L'expérience du spectateur

Par rapport aux "classiques" de Buster Keaton généralement plus célébrés, ou en tous cas plus connus du grand public, "Sherlock Junior" est sans doute beaucoup plus singulier, plus "conceptuel", au point de désorienter initialement un spectateur espérant un nouveau grand exploit "physique". Car il débute de manière finalement assez conventionnelle par rapport au... Lire la critique de Sherlock Junior

14
Avatar Eric Pokespagne
9
Eric Pokespagne ·

How to be a cineast

Après Les lois de l'hospitalité, où j'ai énormément rigolé et apprécié les inventivités techniques de Buster Keaton, j'ai, il faut le dire, moins rigolé, mais alors par contre, quelle imagination et inventivité !! Quand j'ai dit moins rigolé, ça ne veut pas dire pas du tout rigolé, car la scène du billet est très drôle. Mais le plus impressionnant dans ce film, c'est d'abord la mise en abyme... Lire la critique de Sherlock Junior

13
Avatar Northevil
9
Northevil ·

Buster Keaton au meilleur de sa forme

Si le cinéma est en réinvention perpétuelle, la modernité dont il fait preuve ne date pas d’hier. Quand Buster Keaton réalise en 1924 son Sherlock Junior, il utilise déjà des dispositifs de mise en scène et des artifices d’une inventivité étonnante. Caméra embarquée, travellings arrière ou latéral, courses folles, surimpressions, personnage traversant l’écran et interagissant avec un décor... Lire l'avis à propos de Sherlock Junior

16
Avatar Cultural Mind
9
Cultural Mind ·