First Shot

Avis sur Solo : A Star Wars Story

Avatar Samu-L
Critique publiée par le

Alors, en préambule, j'espère ne pas me la jouer solo (huhuhu) en disant que Solo: A Starwars Story ne mérite pas la réputation atroce qu'il se trimbale.

Ron Howard a décidé de revenir à une certaine simplicité qui à mon humble avis colle mieux à l'esprit de la franchise que les dernières tentatives qui, en voulant pousser le côté grandiloquent, ont fini par devenir un peu prétentieuses .
Solo réussi là où Rogue One s'était planté: dans l'écriture de ses personnages qui pour le coup sont suffisamment mémorables pour qu'on oublie pas leurs noms dix minutes après la fin de la séance. Alors, vous allez me dire que c'est peut-être parce qu'on les connaît déjà, mais c'est valable pour les personnages introduits dans ce film, comme pour ceux qui font une apparition éclair.

Alors oui, Ron Howard, en bon artisan yesmen qu'il est, s'est effacé complètement derrière son sujet, et sa réalisation n'a sans doute pas la personnalité que pouvait avoir celle de Gareth Edwards ou Rian Johnson (on peut pas tout avoir que voulez vous), mais justement, il y a une forme de modestie dans les effets qui colle bien à l'esprit de la saga.

Les acteurs sont impeccables, en commençant par Woody "mon petit chouchou" Harrelson qui incarne Beckett (sorte de mentor de Han ) avec un naturel désarmant comme il en a l'habitude, qu'il joue un pervers en chaise roulante, un tueur psychopathe, un arnaqueur joueur de basket, ou un fan de Twinkies; Donald"This is America" Glover pète la classe en Lando; et, alors qu'il avait la réputation de ne pas être à la hauteur, l'acteur qui incarne le jeune Han, Alden Ehrenreich, fait le taf, et plus encore, puisqu'il arrive à la fois à nous faire oublier Harisson Ford, et à nous le rappeler constamment à travers une langage non verbal, et toute une série d'expressions assez réussies même si par moment légèrement forcées; toujours est il qu'on est loin d'une pâle imitation de la prestation de Ford, mais qu'il y ajoute également de la fraîcheur, élément nécessaire pour incarner comme il se doit le jeune Solo. Emilia "khaleesi" Clarke est plus effacée, et sa performance n'a rien de particulièrement mémorable mais elle n'a pas à rougir de sa prestation malgré tout

Alors, oui, le film est bourré de fan service, mais c'est souvent bien amené. Le film est souvent drôle également, et c'était un aspect important à réussir pour rendre hommage au personnage.

Solo est un film de braquage aux enjeux plus centrés sur une échelle humaine que galactique, autant qu'un buddy movie amusant, et par moment attendrissant, car on sent qu'on ne fait pas jouer les violons à tout bout de champ pour nous tirer un peu plus d'émotion. La sobriété de Ron Howard est encore une fois à mettre à l'honneur ici.

En conclusion Solo A Starwars Story est un film éminemment sympathique qui vaut mieux de ce que vous en entendez dire, qui s'inscrit bien mieux dans l'esprit Starwars mais sans révérence excessive, que certains efforts récents (oui Rogue One que toute le monde aime, et moi aussi d'ailleurs pour son aspect visuel assez grandiose, c'est toi que je regarde), et qui vaut la peine que vous lui donniez sa chance.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 434 fois
17 apprécient · 3 n'apprécient pas

Samu-L a ajouté ce film à 5 listes Solo : A Star Wars Story

Autres actions de Samu-L Solo : A Star Wars Story