La Genèse

Avis sur Star Wars : Épisode I - La Menace fantôme

Avatar Docteur_Jivago
Critique publiée par le

A l'image de George Lucas qui, un beau jour en plein milieu des années 1990, s'attaque à une nouvelle trilogie autour de Star Wars, je me lance dans un exercice périlleux, à savoir défendre La Menace Fantôme ainsi que, globalement, la prélogie.

Au delà même de la dimension émotionnelle qui entoure ce film, qui s'avère être le premier que j'ai vu au cinéma et qui m'a considérablement marqué (comme l'ensemble de cette saga, films et produits dérivés inclus), je le revois toujours avec un immense plaisir, comme l'ensemble des six films produits par Lucas d'ailleurs. Pour cette reprise des origines des Skywalker, le texan opte pour un ton plus léger, voire même enfantin, symbolisé par Jar-Jar (que j'aime bien, même si ce n'est pas toujours facile à assumer !) ou encore Anakin môme. Des personnages qui auraient peut être fait tache dans l'univers de la trilogie originale mais qui sont ici tout à fait à leur place, dans le ton du film même s'il y a ce léger regret d'éloignement, certes inévitable, de la fantastique trilogie originale.

George Lucas nous renvoie donc quelques années avant A New Hope pour retracer le destin de la famille Skywalker et en revenir à ses sources. Il ne garde que peu d'éléments de l'univers de la première trilogie à l'exception de quelques personnages (Yoda, Obi Wan et les deux robots notamment) et Tatouine. Sinon, il réinvente une extension à cet univers avec de nouveaux lieux, robots, vaisseaux, planètes et surtout personnages et intrigues.

Si c'est dans la tragédie (entre autre) que Lucas a puisé quelques influences pour la trilogie originale, c'est ici dans la politique avec ce sénat, ses chanceliers, ses prémices d'atmosphères de complots ou encore le conseil des Jedis. On découvre aussi des anciens personnages mais réécrit comme un Obiwan encore padawan ou un Yoda important et en pleine forme, mais aussi, et surtout, des nouveaux comme une princesse forte et courageuse et surtout Qui-Gon Jinn et Dark Maul, deux des personnages les plus réussis du film, ils sont intrigants, mythiques et passionnants.

Niveau mise en scène, Lucas se montre surtout efficace et profite de son univers si riche et passionnant pour nous y immerger avec grand brio. L'ensemble est bien rythme et il nous offre quelques moments à couper le souffle à l'image de la course de Podracers, tout droit inspiré de Ben Hur ou du combat final qui se finit de manière dramatique et touchante. Pendant ce temps, on suit avec passion les aventures de ces nouveaux personnages, baladés entre plusieurs lieux, bénéficiant d'excellentes interprétations (mention spéciale à Liam Neeson et la belle Natalie Portman) et avec une atmosphère tout le long prenante. Visuellement, le mélange numérique/décors naturels est réussi, tandis que Lucas nous offre quelques grands moments d'émerveillements à la découvert de certains lieux, telle la cité Gungan.

Et puis, que dire de la véritable constante tout au long de cette saga, c'est à dire la bande-originale de John Williams ? C'est d'ailleurs le seul qui fait l’unanimité et ce n'est que juste récompense. Ses thèmes collent toujours à l'image et l'atmosphère et certains font partis des plus réussis de la saga comme Duel of the fates et ses chœurs mémorables.

Si mes yeux sont légèrement moins émerveillés que lorsque je revois la première trilogie, ça n'en reste pas moins toujours un immense bonheur de revoir La Menace Fantôme, prologue de la prélogie, qui m'a tellement marqué, et qui s'avère efficacement mis en scène par Lucas, sublimant et étendant un univers et des personnages aussi riches que passionnants.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2647 fois
78 apprécient · 4 n'apprécient pas

Docteur_Jivago a ajouté ce film à 9 listes Star Wars : Épisode I - La Menace fantôme

Autres actions de Docteur_Jivago Star Wars : Épisode I - La Menace fantôme