Bande-annonce
Affiche Stoker

Stoker

(2013)
12345678910
Quand ?
6.7
  1. 57
  2. 109
  3. 232
  4. 489
  5. 1071
  6. 2298
  7. 3562
  8. 2459
  9. 801
  10. 266
  • 11K
  • 854
  • 4.7K

À la mort de son père dans un étrange accident de voiture, India, une adolescente, assiste au retour de son oncle, un homme mystérieux dont elle ignorait l’existence, et qui s’installe avec elle et sa mère. India commence à soupçonner que les motivations de cet homme charmeur ne sont pas sans...

Casting : acteurs principauxStoker

Casting complet du film Stoker
Match des critiques
les meilleurs avis
Stoker
VS
Vin d'été pour une vendetta

Il est extrêmement simple de détester Stoker. Il y a en effet une telle débauche d'idées visuelles, une telle surenchère de mise en scène, de montage, d'esthétisme (y a qu'à voir le générique) pour pouvoir se sentir repoussé soit par le style lui-même, soit par l'hyper-présence de la personnalité de Park Chan-wook. Mais là où ses compatriotes ont en partie (ou totalement) raté leur entrée sur le sol américain (à leur corps défendant, pour certains, et prions pour Bong Joon-ho !), ce parti...

66 11
Avatar ScreenReview
5
ScreenReview
La critique de Stoker (sur screenreview.fr)

Pour son premier film américain, Park Chan-wook (Old Boy, Thirst, ceci est mon sang) adapte le scénario de Wentworth Miller (Michael Scofield dans Prison Break). India qui vient de perdre son père dans un étrange accident de voiture, se découvre un oncle dont elle ignorait l'existence. D'abord sceptique, l'ado se laisse apprivoiser par cet énigmatique tonton lui permet de découvrir sa véritable nature. Référence directe à Bram Stoker (l'auteur de Dracula), le titre du film est en fait le nom... Lire la critique de Stoker

17
Critiques : avis d'internautes (265)
Stoker
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Critique de Stoker par trevorReznik

Park Chan-wook nous livre une relecture très intéressante du Vampire, même si j'ai mis un peu de temps à m'en rendre compte. Pourtant, je savais bien que "Stoker", ça me rappelait quelque chose…  Mais on est ici bien loin d'une version grand-guignolesque pour ados : les monstres ont beau être de véritables prédateurs très vicelards, ils le cachent bien sous des traits très humains (et charmeurs).... Lire la critique de Stoker

3
Avatar trevorReznik
7
trevorReznik ·
Découverte
Vampires, vous avez dit vampires ?

Premier film en anglais du génial Park Chan-wook, Stoker avait de multiples raisons de se planter : script écrit par Wentworth Miller de Prison Break (!), possible perte de liberté du réalisateur face aux pressions de la production, difficultés à diriger des acteurs non-Coréens... Il n'en est rien. Il s'agit d'un film maîtrisé reposant sur un trio d'acteurs très convaincant... Lire la critique de Stoker

73 10
Avatar VaultBoy
8
VaultBoy ·
Une excellente comédie

Il y avait à peu près tous les éléments pour me rebuter et ne pas me donner envie de voir ce film dans les critiques négatives : - La nouvelle vague coréenne vampirisée par hollywood : des créateurs de génie obligés d'aseptiser leurs talents pour coller aux attentes du spectateur américain moyen, et de bosser sur les résidus de scenars calamiteux dont personne ne veut (Je pense notamment au... Lire l'avis à propos de Stoker

45 3
Avatar KingRabbit
8
KingRabbit ·
Mamma Mia (Spoilers)

Seulement deux films vus de Park Chan-Wook mais, une chose est sûre, ça me confirme l'envie de continuer. La trilogie de la vengeance attend encore dans un coin. Ses épisodes de violence me font un peu peur, mais après avoir vu l'utilisation qu'il peut en faire, et combien c'est mis au service de l'histoire, la plupart du temps, je suis tout de même rassuré. Stoker, donc. Je rejoins ce que... Lire la critique de Stoker

19 14
Avatar SeigneurAo
9
SeigneurAo ·
L'oeuf de l'ange

En d'autres mains, Stoker aurait pu revêtir les oripeaux du thriller psychologique, du film d'horreur, du home invasion ou encore ceux de la romance bizarre. Si Park Chan-Wook sort son shaker et mixe tous ces éléments, il privilégie cependant le récit initiatique, celui où la petite fille casse la coquille de son oeuf en devenant une femme. Le dialogue inaugural ne laisse pas planer le doute,... Lire la critique de Stoker

28 8
Avatar Behind_the_Mask
9
Behind_the_Mask ·
Toutes les critiques du film Stoker (265)
Bande-annonce
Stoker
Vous pourriez également aimer...