Critiques de Stoker

VaultBoy
8
Arthur Bayon

Vampires, vous avez dit vampires ?

Premier film en anglais du génial Park Chan-wook, Stoker avait de multiples raisons de se planter : script écrit par Wentworth Miller de Prison Break (!), possible perte de liberté du réalisateur...

Lire la critique

il y a 9 ans

guyness
7
guyness

Vin d'été pour une vendetta

Il est extrêmement simple de détester Stoker. Il y a en effet une telle débauche d'idées visuelles, une telle surenchère de mise en scène, de montage, d'esthétisme (y a qu'à voir le générique) pour...

Lire la critique

il y a 9 ans

Pravda
3
Pravda

Park Chiant-wook

SPOIL(S) INSIDE Park Chan-wook filme bien, sait choisir ses cadres et associe les couleurs avec maestria... le souci, c'est qu'il le sait, le bougre. Trop. C'est ultra-maniéré, tape à l'oeil et,...

Lire la critique

il y a 9 ans

KingRabbit
8
KingRabbit

Une excellente comédie

Il y avait à peu près tous les éléments pour me rebuter et ne pas me donner envie de voir ce film dans les critiques négatives : - La nouvelle vague coréenne vampirisée par hollywood : des créateurs...

Lire la critique

il y a 9 ans

Gand-Alf
5
Gand-Alf

Killer instinct.

Répondant momentanément aux sirènes d'Hollywood, le sud-coréen Park Chan-Wook offre ses services pour mettre en images un scénario signé Wentworth Miller, le héros tatoué de la série "Prison break"...

Lire la critique

il y a 8 ans

Sergent_Pepper
7

Les vertus de la censure

Stoker est un film plus que plaisant pour peu qu’on décide de jouer le jeu du film de genre. Peu surprenant, très codifié, Park Chan-wook nous fait un peu ce que De Palma fit en son temps (et...

Lire la critique

il y a 8 ans

Aqualudo
8
Aqualudo

Diabolo Mante

Et bien moi j'ai aimé. Mais alors vraiment. Le film est loin d'être porté aux nues par les notes et critiques ; néanmoins, c'est l'une de mes belles découvertes de l'année 2013. Le pitch est...

Lire la critique

il y a 8 ans

Behind_the_Mask
9

L'oeuf de l'ange

En d'autres mains, Stoker aurait pu revêtir les oripeaux du thriller psychologique, du film d'horreur, du home invasion ou encore ceux de la romance bizarre. Si Park Chan-Wook sort son shaker et mixe...

Lire la critique

il y a 6 ans

pphf
8
pphf

Une éducation très peu sentimentale

L'histoire, le récit, d'ailleurs très léger (celui qu'on soupçonne, dès les premières images, d'être un psychopathe, est un psychopathe) n' a pas grande importance - puisqu'il est assimilé, récupéré,...

Lire la critique

il y a 9 ans

LeBleuDuMiroir
8

Sympathy for Lady vengeance

Pour son premier métrage sur le sol américain, le talentueux cinéaste sud-coréen Park Chan Wook (Old Boy, Lady Vengeance) porte à l’écran un scénario de Wentworth Miller (oui on parle bien de...

Lire la critique

il y a 9 ans