Affiche The Hole

Critiques de The Hole

Film de (1999)

  • 1
  • 2

Histoire d'eau

Faire exister son cinéma malgré la contrainte d’un sujet imposé, c’est la prouesse à laquelle se livre Tsai Ming-liang avec The Hole, nous rappelant au passage l’insolence artistique qui l’anime. La thématique voulue par Arte (le passage en l’an 2000 et la ribambelle de fantasmes qui l’entoure) est en effet réduite à un arrière-plan vaguement fantastique (quelques messages radios... Lire l'avis à propos de The Hole

16
Avatar Kalopani
7
Kalopani ·

Dégâts des eaux

En 1997, la chaîne Arte demandait à plusieurs cinéastes d'imaginer le passage à l'an 2000. Parmi eux, il y avait le Brésilien Walter Salles et le Malien Abderrahmane Sissako. En sortiront une dizaine de moyens métrages d'une heure. Tsai Ming-liang sortira quelques temps plus tard une version "longue" de son film, et ce sera The Hole ("longue" : tout est relatif, le film faisait une heure et demi).... Lire l'avis à propos de The Hole

23 5
Avatar SanFelice
9
SanFelice ·

The Hole : une définition de l'univers atypique de Tsai Ming-Liang

À une semaine du passage à l'an 2000, les résidents de Taiwan sont contraints de quitter la ville infectée par des pluies torrentielles qui ne cessent de dégrader les bâtiments. Les plus courageux, et les plus fous restent, parmi eux deux individus que tout oppose, un homme et une femme, lui vit au-dessus d'elle : la pauvre doit subir les dégâts matériels de l'inconscient. En effet, un trou... Lire la critique de The Hole

10 5
Avatar KINOEIL
10
KINOEIL ·

Digging in the rain

3ème Festival Sens Critique, 14/16 Film de commande sur le passage à l’an 2000, The Hole brode sur un pitch apocalyptique un huis clos insolite et poétique. Alors que la ville de Taipei est en proie à un virus qui donne aux hommes des comportements de cafards (claustration, recherche de l’humidité et de l’obscurité), des quartiers entiers sont mis en quarantaine et évacués. Certains locataires... Lire l'avis à propos de The Hole

25 1
Avatar Sergent Pepper
8
Sergent Pepper ·

Quand les dialogues et la musique deviennent secondaires

J'ai découvert le réalisateur Tsai Ming-Liang récemment avec l'excellent film « La Saveur de la Pastèque », suivis du décevant « Et là-bas, quelle heure est-il ? ». J'ai alors eu l'opportunité de voir un troisième film de Tsai Ming-Liang, car il me fallait en voir d'autres pour mieux juger ses réalisations et mieux comprendre l'auteur. Pour ceux qui connaissent le film « La Saveur de la... Lire la critique de The Hole

6 1
Avatar Omelette-aux-Blettes
7
Omelette-aux-Blettes ·

Critique de The Hole par klauskinski

Etrange huis clos amoureux entre deux appartements à déconseiller aux claustrophobes, The hole ne laisse voir du ciel que les nuages déversant une pluie continuelle et oppressante. Le rythme lent et hypnotique est brisé par de surprenants et très réussis passages à la comédie musicale, plongeant le film dans une douce sensualité. Lire l'avis à propos de The Hole

3
Avatar klauskinski
7
klauskinski ·

Critique de The Hole par Heavenly

Après l'enthousiasmant La saveur de la pastèque et le décevant I don't want to sleep alone, The Hole est le 3e film de Tsai Ming-Liang que je découvre. Alors que l'an 2000 approche, une mystèrieuse épidémie se répend sur Taipei. La pluie ne s'arrête pas et les habitants sont évacués... certains restent chez eux comme cet homme et cette femme qui vivent dans un vieil immeuble et qui vont être... Lire l'avis à propos de The Hole

2
Avatar Heavenly
8
Heavenly ·

La Merditude des choses

The hole est une expérience particulière. Une image dégueulasse, un torrent de pluie en fond sonore à la limite du supportable, aucun dialogue, un rythme horriblement lent, mais surtout un questionnement permanent sur l'intérêt de ce que nous sommes en train de regarder, rendant le film interminable. Bref, je ne comprends pas ou se trouve le plaisir à contempler cela. Lire la critique de The Hole

3 1
Avatar monDmonium
3
monDmonium ·

Une S.F. "élémentaire"

On a le droit de trouver ce "Hole" plus "attrayant" que les films précédents de Tsai Ming-Liang : son contexte apocalyptique et vaguement mystérieux, quelques belles scènes désespérantes ou (un peu) enchantées emmènent le disciple taïwanais - et radical - d'Antonioni vers un ailleurs assez passionnant, une sorte de science-fiction très "élémentaire".... Lire la critique de The Hole

2
Avatar Eric Pokespagne
6
Eric Pokespagne ·

Critique de The Hole par yhi

Je trouve qu'il y a un peu deux types de TML. Les chiants, et les cools. Les chiants manquent souvent de rythme (même s'il est lent dans tous les films) et dégénèrent souvent sur des délires sexuels glauques et/ou malsains (cf La rivière). Les cools partent d'un meilleur concept, et sont souvent mieux rythmés (par des chansons par exemple, dans La saveur de la pastèque ou Visage). Celui là fait... Lire la critique de The Hole

2
Avatar yhi
8
yhi ·
  • 1
  • 2