Punk is not dead !

Avis sur The House That Jack Built

Avatar Fred Bloodgreen
Critique publiée par le

J’avais conspué le bonhomme lors de ses commentaires douteux sur Hitler il y a 7 ans lui valant une expulsion manu militari de Cannes et persona non grata jusqu’à ce jour. Mais grâce à The House that Jack Built, je comprends beaucoup mieux, Lars est totalement punk (ce n’est pas une posture), chez lui la provocation est érigée en art, et l’art en acte destructeur (qu'il reconstruit avec ses propres cadavres).

Film exutoire et suicidaire donc, Lars Von Trier y expie toute son œuvre au cœur du récit mortifère et ultra violent d’un serial killer américain interprété par un terrifiant Matt Dillon qui dézingue femmes et enfants. C’est dingue, jusqu’au-boutiste mais brillant. Fortement déconseillé aux âmes sensibles.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 382 fois
2 apprécient

Autres actions de Fred Bloodgreen The House That Jack Built