Affiche The Neon Demon

Critiques de The Neon Demon

Film de (2016)

Beauty is Everything.

Le temps d'un plan, j'y ai cru, au point d'en avoir une demie molle. Le temps d'un opening theme fracassant, me renvoyant au temps béni de Blade Runner, et dont les basses me parcourent l'échine avec une jouissance non dissimulées pour mes oreilles. Le temps d'une Elle angélique, lovée sur son sofa, la gorge dégoulinante de fausse hémoglobine, toute entière... Lire la critique de The Neon Demon

124 6
Avatar Gand-Alf
5
Gand-Alf ·

La belle au pays de la beauté fantasmée

Il était une fois des néons qui clignotent et qui éclairent de leur lumières vive inhumaine, rouge, violette, bleue et verte, des flashent qui crépitent dans de grandes pièces vides et des beautés de cire, des visages de porcelaine, des corps de lait dans un monde d'apparence, un monde plastique où règne le dieu beauté. Il était une fois un monde où tout est faux, les visages figés,... Lire la critique de The Neon Demon

85 5
Avatar Clode
8
Clode ·

Cannibal beauty

Un film. Deux notions. La beauté et la mort. Avec Nicolas Winding Refn et The Neon Demon, la consonance cinématographique est révélatrice d’une emphase parfaite entre un auteur et son art. Qui de mieux qu’un esthète comme lui pour s’atteler à la critique du monde de la mode aux allures d’usine à rêves. Par conséquent, la radicalité du Danois est à double tranchant, pour le meilleur et pour le... Lire l'avis à propos de The Neon Demon

228 12
Avatar Velvetman
9
Velvetman ·

Poupées de cire, poupées de sang

Les couleurs flatteuses, les séquences en apesanteur, les expressions formelles, la violence (plus ou moins) contenue : tout tend à nous rappeler qu'on est ici chez Nicolas Winding Refn. Le milieu de la mode tel que portraituré par le cinéaste danois paraît impitoyable, aigre, cannibale – au sens propre comme au figuré. The Neon Demon commence presque normalement, avec son... Lire la critique de The Neon Demon

32
Avatar Cultural Mind
6
Cultural Mind ·

Les femmes mortes

Elles tombent à la pelle, les femmes mortes, beautés fascinantes mais dont les âmes ne sont déjà plus. La dureté d’un monde qui scintille aux yeux de tant de filles élevées dans le culte de la beauté, avec un grand B, bouches bées, béantes et bêtes mais pas si béates. Je n’aime pas tout de Rfen, ne me parlez pas de Valhalla Rising, j’éprouve des sentiments mitigés, pas mal de... Lire l'avis à propos de The Neon Demon

13 3
Avatar socrate
6
socrate ·

Pour un seul de mes deux yeux

Cet homme va trop loin. Nicolas Winding Refn va trop loin et je pense que le cinéma actuel n'est pas encore prêt pour ce qu'il propose. Cet homme va trop loin parce qu'il est un surdoué, un génie, un des réalisateurs les plus intelligents et les plus minutieux de tous les temps, à seulement 45 ans. Nicolas Winding Refn va beaucoup trop loin pour ne pas semer... Lire l'avis à propos de The Neon Demon

75 7
Avatar EvyNadler
10
EvyNadler ·

De l'usage de l'esthétique

Il était une fois une jeune femme fuyant son chez elle pour atteindre son rêve : être dans la lumière. Belle, jeune, vierge, pure et innocente, elle est pourtant prête à tout pour intégrer un monde où son seul atout (sa beauté) de son aveu même serait reconnu. Délaissant ainsi la clarté naturelle de la lune qui l'illuminait jusqu'alors pour les feux démoniaques des projecteurs de LA. A... Lire l'avis à propos de The Neon Demon

54 9
Avatar Chaosmos
9
Chaosmos ·

Miss Terre

Lecteur, avant d'aller plus loin, mettons les choses au point. Je ne vais pas faire une critique de The Neon Demon. D'abord, il y en a tellement d'autres, bien mieux écrites que ce que je pourrais jamais faire, parfaitement argumentée, et tout et tout. Allez les lire. Ce qui va suivre est purement subjectif. Ça se rapproche plus d'une impression de lecture. Allons-y. Voyant les notes... Lire la critique de The Neon Demon

56 3
Avatar SanFelice
8
SanFelice ·

Tentation humaine

The Neon Demon était clairement une attente insoutenable. Si le nom de Nicolas Winding Refn ne suffit pas à me donner envie, on ne peut pas en dire de même du nom des acteurs (surtout actrices) et de la photographie à couper le souffle. Doté d'un synopsis particulièrement alléchant, le nouveau Refn était sur la ligne droite pour un éventuel prix au festival de Cannes.... Lire la critique de The Neon Demon

41 9
Avatar MarvellousInfinity
8
MarvellousInfinity ·

The Néant Demon

Nicolas Winding Refn s'en bat les couilles. Il démarre son film et sur le générique, il y a sa griffe, NWR, en travers de l'écran. Le mec se prend pour Saint Laurent mais il a raison, tout le monde l'a sucé pour Drive aka la confiture aux cochons et après, tout le monde lui a craché dessus pour le chef d'oeuvre Only God Forgives. Cette fois, il revient avec un film personnel planqué sous... Lire l'avis à propos de The Neon Demon

79 5
Avatar bossnigger
6
bossnigger ·