Je pense que la liberté est votre excuse pour faire ce que vous voulez.

Avis sur The Suicide Squad

Avatar LeTigre
Critique publiée par le

Suite au ratage impardonnable du premier film, il y avait urgence, Warner Bros devait se rattraper pour sauver une éventuelle et future bonne franchise en offrant à son public un véritable et honorable second opus de Suicid Squad. Ayant subi quelques malheurs professionnels avec les studios, James Gunn arrive à la rescousse pour appliquer le même ton humoristique que celui des Gardiens de la Galaxie dans le nouveau succès de l'univers DC, tout en appliquant son esprit artistique assumé et décalé. La première scène d'action annonce déjà beaucoup de bonnes choses, c'est exactement l'image contraire du premier. On sent du premier coup que James Gunn est derrière la caméra, c'est exactement le même état d'esprit que celui des premières scènes d'action dans les deux Gardiens de la Galaxie.

Depuis sa première réalisation, cet artiste devient de plus en plus intéressant car il a toujours réalisé des projets limite improbables et ridicules mais avec une façon-de-faire exemplaire, tout en développant toujours une ambiance fortement et sensiblement entraînante. Ce nouveau Suicid Squad est donc l'espoir qui permettra, je l'espère, à Warner Bros de cesser de casser des potentiels dans l'unique but de se remplir les poches. En tout cas, on avait une très bonne assurance. Quand on voit ce que James Gunn a fait pour les Gardiens de la Galaxie, on ne pouvait qu'espérer que ce second opus de Suicide Squad allait être un miracle cinématographique.

Il avait peut-être le risque de retrouver un humour marvélien dans ce film de DC mais finalement, ça passe comme une lettre à la poste et personnellement, je n'avais pas envie dire que c'était le plus gros risque qu'on allait repérer dans ce long-métrage, c'étaient plutôt les personnages qui m'inquiétaient. Contrairement au premier film, les protagonistes qui composent la nouvelle équipe de super criminels ne sont peut-être pas les plus connus des comics mais pourtant, James Gunn a réussi a donner beaucoup d'importance à chacun d'entre eux. Pas un seul est en retrait, chacun a sa place et tous ont été développés avec un traitement profitable, il faut dire que le casting en est pour quelque-chose.

Idris Elba dégage beaucoup plus de charisme que Will Smith le faisait dans son rôle de Deadshot, John Cena est impeccable avec sa mâchoire carrée qui lui donne bien une allure de tueur impitoyable, Daniela Melchior est intéressante avec son pouvoir étonnant de commander tout un bataillon de rongeurs et Pete Davidson est, comme je dirais, la parfaite sauce d'accompagnement qui permet d'ajouter une once d'intérêt et d'humour à suivre attentivement une équipe, son personnage est un peu le pôle négatif d'un aimant. Nous avons également un requin démesuré qui ressemble bien à un requin contrairement à Killer Croc qui se voyait plus comme une expérience ratée de laboratoire qu'un véritable monstre. Seuls Joel Kinnaman et Margot Robbie retrouvent leurs personnages respectifs.

Rien à reprocher au premier, il incarne son rôle à la perfection, il a le parfait physique pour incarner un leader sans laisser la peur l'envahir. Quant à Margot Robbie, elle ne se limite à rien. Celle-ci incarne une convaincante Harley Quinn qui cache bien ses prochaines manigances et développe une parfaite image de bad girl et d'allumeuse perverse. Très franchement, rien qu'avec la bonne qualité d'interprétations des personnages, le film était déjà presque sauvé. Le réalisateur confirme une nouvelle fois son côté sérieux dans la mise en scène, c'est propre et fluide, les scènes d'action sont filmées sans un seul plan dérangeant, c'est purement que du plaisir et du fun à volonté.

Le rythme est conforme à nos attentes, il y a un contexte de guerre froide bien installé, le tout accompagné par des effets spéciaux bien mieux travaillés que ceux du premier. Ma seule déception est le méchant qui est complètement grotesque à mes yeux. Il me semble hors-sujet et m'a tout de suite fait penser à une version Alien enfantine qui ne passe pas du tout. Mise à part ce défaut facilement oubliable, ce second opus de Suicid Squad est justement la version qu'on attendait tous, presque rien n'est raté. Cette production montre clairement que James Gunn peut prendre n'importe quel sujet qui semble ridicule sur le papier pour le transformer en quelque chose d'incroyablement délirant sur l'écran. 8/10

Si je meurs parce que j’ai parié sur l’amour, ce sera une mort digne.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 583 fois
15 apprécient

LeTigre a ajouté ce film à 1 liste The Suicide Squad

Autres actions de LeTigre The Suicide Squad