Rock'n roll Love

Avis sur Valérian et la Cité des mille planètes

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

Je m'attendais à quelque chose de mauvais. En fait, Besson s'en sort assez bien et parvient même à se démarquer des adaptations Marvel.

En effet, je craignais une histoire mal racontée, inutilement alambiquée, avec un trop plein de personnages. L'avantage avec cette BD, c'est que ça tourne autour de deux personnages principaux et non pas une équipe. Dès lors, il est plus facile pour les auteurs de jouer avec, de les approfondir aussi. Et pour ça je suis satisfait : ce blockbuster comporte des personnages bien écrits, bien caractérisés et bien exploités. Cela se perd un peu dans la deuxième moitié, surtout au niveau disputes d'amoureux qui s'ignorent, ce qui est dommage (le genre de truc qu'on faisait dans les années 90 mais qu'on ne fait plus beaucoup aujourd'hui et encore moins avec autant de réussite).

L'intrigue aussi est intéressante. Je craignais qu'on passe d'une scène à l'autre en vitesse express, que tout soit décousu que l'intrigue ne se révèle qu'à la moitié du récit la faute à une introduction à l'univers trop longue... et bien non, dès le début l'intrigue se met en place et le monde nous est présenté au travers de l'intrigue. C'est tout de même un peu rapide par moment (la traversée de la cité par exemple) mais ça passe. Le souci, c'est que c'est un peu trop long et qu'il aurait mieux valu retirer quelques péripéties. L'univers est agréable, mais à un moment, à force d'étirer l'intrigue, les enjeux finissent par perdre un peu de leur saveur, par devenir un peu secondaires. C'est dommage parce que Besson propose un scénario malin, avec des méchants pas vraiment méchants, c'est pas original en soi, mais on va dire que ça l'est quand même car de nos jours on voit plus ça trop souvent, hélas, du moins dans le cinéma pop corn.

Et à propos de malin, l'intro est bine pensée aussi : comment présenter l'univers en quelques minutes ? je trouve que Besson a trouvé une réponse simple et efficace. À nouveau ça s'est déjà vu, mais ce n'est pour ça que c'est mal de le faire à nouveau. Y a d'autres idées narratives intéressantes. Je ne connais pas très bien la BD mais je suppose qu'il y en a pas mal qui viennent de là. N'empêche que le film tient la route, je n'ai pas eu l'impression d'avoir affaire à du fan service mais bien à une histoire qui tient la route.

Sauf sur la fin. Outre le fait que ce soit trop long, fallait-il vraiment être aussi explicite dans les dernières scènes ? C'est d'autant plus râlant que le bougre s'en sort bien pour faire avancer le film chaque fois sans qu'un personnage ne doive tout expliquer au spectateur. Simplement parce que c'est assez bien raconté pour qu'on puisse se passer de ce genre d'artifice idiot. Et puis arrivé à la fin, c'est comme si Besson avait eu un gros doute sur les capacités cognitives de ses spectateurs... du coup il prend deux scènes pour tout expliquer. Ça tue complètement le rythme.

La mise en scène est intéressante. En soi, pas vraiment de mouvement ni d'angles de vue particulièrement marquant, mais l'action est lisible, le cadre est propre, le découpage sobre fonctionne bien. Quelques idées intéressantes, comme lorsqu'on suit Valérian en pleine poursuite, rien de bien génial, mais c'est assez pour sortir de la grammaire d'un film trop sage.

En revanche, Besson utilise très bien les effets spéciaux. Certes, je ne suis pas un fan des CGI mais pour une fois, j'ai trouvé que c'était intelligemment utilisé ; la scène du marché est pour moi la meilleure de tout le film, là où le fond rejoint parfaitement la forme. Et puis en plus, ils sont pas vilains les effets, Besson a vraiment mis le paquet, il faudra attendre longtemps avant qu'un autre film français ambitieux ait une si belle gueule.

Le casting est sympa. Pas trop de stars, ça c'est bien. Un côté gagesque dans le fait que Besson a casté ses potes réal et scénaristes dans des petits rôles. Et puis surtout les deux têtes d'affiche ! Cara est vraiment cool, elle a du caractère, elle est même drôle. Dane, j'avais vraiment peur : je connais pas bien la BD mais j'imaginais un héros plus bodybuildé, plus 'belle gueule américaine' ; le petit avorton s'en sort bien, et son physique répond bien avec celui de Cara ! Franchement, les deux font des étincelles, leur charisme nous emporte très facilement.

La BO n'est pas aussi présente que souhaité. Je m'attendais à davantage de morceaux pop ou d'autres classiques du rock. Finalement c'est assez sage hormis quelques passages clefs. Et puis même les bruitage manquent un peu de pêche : le son des flingues donne l'impression de piqûres de moustiques.

Bref, c'est vraiment dommage pour les scènes explicatives ainsi que pour le trop plein de péripéties ; réduit à 1h40 et avec une conclusion plus déductive, le film aurait été une tuerie !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 309 fois
6 apprécient

Autres actions de Fatpooper Valérian et la Cité des mille planètes