Affiche Zombi Child

Critiques de Zombi Child

Film de (2019)

  • 1
  • 2

Errance vaine

Bonello à Cannes, c’était, forcément, un rendez-vous attendu par beaucoup. Le cinéaste a su se forger une réputation, à travers ses précédentes réalisation telles que L’Apollonide : Souvenirs de la maison close, Saint Laurent et, malgré un échec en salles, Nocturama. J’avais justement visionné ce dernier dans la volonté de me familiariser avec le cinéma de Bonello,... Lire l'avis à propos de Zombi Child

14 1
Avatar JKDZ29
3
JKDZ29 ·

Un long venin vers la liberté

Alors que Jarmush s’emparait lui-même du motif du zombie en sélection officielle de l’édition 2019 du Festival de Cannes, Bonello est venu présenter sa propre exploration à la Quinzaine. Et c’est peu de dire que les versions diffèrent : au délire pop et poussivement transgressif du premier, le réalisateur français oppose une réflexion sur l’Histoire, un... Lire la critique de Zombi Child

27 2
Avatar Sergent Pepper
8
Sergent Pepper ·

Rites, à tous âges...

ZOMBI CHILD (13,9) (Bertrand Bonello, FRA, 2019, 103min) Un étonnant conte qui narre à la fois le destin de Clairvus Narcisse, victime de zombification en Haïti, et la jeunesse dorée du pensionnat de la légion d'honneur à Saint-Denis, à travers la chronique adolescente de Melissa (héritière de la culture insulaire) et de Fanny une amoureuse éperdue. La superbe mise en scène embrasse... Lire l'avis à propos de Zombi Child

6
Avatar seb2046
6
seb2046 ·

Possession

C’est à croire que le Festival de Cannes 2019 fonctionne par duo. Alors que Les Misérables et Bacurau se répondaient mutuellement et textuellement par leur envie d’identifier l’insurrection des opprimés par la violence du cinéma de genre, voilà que Zombi Child erre sur les plates-bandes de Jarmusch et son The Dead Don’t Die. Ce dernier exprimait le fait que l’Homme est un zombie qui s’ignore... Lire l'avis à propos de Zombi Child

19
Avatar Velvetman
7
Velvetman ·

Cimetière de phéromones

Le vaudouisme. Voilà un terrain de jeu relativement snobé par les cinéastes avides d’absorption horrifique et de séries B mystiques. Certes, il y a déjà eu Wes Craven, qui en 1988 emmenait Bill Pullman dans un psychédélique tourbillon de magie noire sur l’ile d’Haïti : « The Serpend and the Rainbow ». Plus loin encore, en 1943, c’est Jacques Tourneur qui y posait sa caméra dans le cadre de «... Lire la critique de Zombi Child

7
Avatar Kiwiwayne Kiwinson
7
Kiwiwayne Kiwinson ·

Le vaudou n'est pas toujours un sujet envoûtant : la preuve !

Ce film prétentieux et mal maîtrisé ennuie sans émouvoir ni distraire. Il faudrait savoir si le réalisateur souhaite nous parler de ce temple de l'élitisme qu'est le lycée de jeunes filles de la Légion d'Honneur ou du sort des zombis en Haïti, ces icônes des damnés de la terre s'il en est. Les deux sujets sont dignes du plus grand intérêt à condition de ne pas les mélanger de manière confuse... Lire l'avis à propos de Zombi Child

3
Avatar Félix Cheminet
4
Félix Cheminet ·

Strangers inside and outside

Bertrand Bonello est un habitué de Cannes. Autant présent dans la compétition officielle (Tiresia, l'Apollonide) qu’à la Quinzaine (De la guerre), ses œuvres se retrouvent souvent dans une des sélections proposées par ces deux festivals. Zombi Child ne déroge pas à ce constat puisqu’il fait partie des long-métrages retenue pour la 51éme édition de La Quinzaine des Réalisateurs. Le... Lire l'avis à propos de Zombi Child

3
Avatar tzamety
7
tzamety ·

Zombi Brain

Je sais que l'obscénité de son inacceptable romantisation du terrorisme dans le répugnant "Nocturama" a banni pour moi le clown Bonello du registre des cinéastes dignes de considération, mais souhaitant rester objectif, j'ai voulu tenter une nouvelle approche de son cinéma à l'occasion de la sortie de son "Zombi Child". Mal m'en a pris, car si j'ai retrouvé... Lire la critique de Zombi Child

17 8
Avatar Eric Pokespagne
3
Eric Pokespagne ·

L'amour à mort

En abordant la figure du zombie dans son nouveau film, Bertrand Bonello s’éloigne des clichés du genre en revenant aux racines mêmes du mythe, à savoir le vaudou haïtien. L’occasion pour lui de nous offrir une œuvre douce-amère qui fait rimer fantastique avec poésie. Zombi Chills Haïti, 1962. Des corps gémissants et désarticulés piétinent... Lire la critique de Zombi Child

2
Avatar Aurélien Z
8
Aurélien Z ·

Esprit vaudou

Le réalisme n'est pas la tasse de thé de Bertrand Bonello même quand il s'agit de de la vie d'une célébrité (Saint Laurent), d'une évocation historique bien définie (L'Appolonide) ou d'un film sur la jeunesse d'aujourd'hui (Nocturama). Zombi Child traite de l'esprit vaudou non via un film de genre, comme l'a fait Tourneur en son temps, mais par deux (voire trois) intrigues distinctes dans le... Lire l'avis à propos de Zombi Child

2 2
Avatar 6nezfil
6
6nezfil ·
  • 1
  • 2