Edouard Baer réunit une bande de potes et d'acteurs différents mais tous expérimentés et excellents dans leur genre pour une comédie sur fond de satire du milieu bobo parisien. Après une heure et demi de visionnage, ce projet se rapproche finalement plus d'un gâchis de casting et d'un vrai dîner de conneries.

Tout d'abord le scénario, quasiment inexistant, qui ne permet en aucun cas de trouver un intérêt quelconque au film, si ce n'est des minutes et des minutes de discussion sans queue ni tête. Un huit-clos dans un restaurant chic de Paris, qui met en scène une dizaine d'acteurs se crachant dessus (au sens propre et figuré) lors d'une réunion annuelle et traditionnelle entre artistes ratés mais évoluant dans un milieu aisé. Une intrigue somme toute très basique, se voulant véritablement critique de ce milieu très superficiel et extrêmement élitiste, dans laquelle le spectateur ne trouve donc aucun intérêt, car le projet est mal développé sur tous les points: l'écriture est donc ratée, car le film laisse place à des acteurs en improvisation quasiment constante, et à l'absurdité de dialogues et interventions inutiles, parfois peu divertissantes, là où la légèreté de l'intrigue devrait laisser place à une hilarité à chaque parole prononcée.

Pour continuer, la réalisation du film et sa mise en scène enlèvent encore plus de crédit à une comédie déjà ratée. Edouard Baer en tant que réalisateur, cela ne fait pas des étincelles. Encore pire, pas une seule braise, ou même odeur de fumée. Rien. Plans trop proches du corps, caméra portée et étrangement peu stable, mouvements inutiles et pas en accord avec le type de film réalisé, rien ne va. La mise en scène est également déplorable, évidemment en partie justifié par le fait que le film se déroule en huit clos. En somme, un projet très mal filmé, qui laisse seulement place à des acteurs en roue libre.

Car c'est finalement le seul petit point positif du film: le caractère personnel des acteurs. Seules leurs interventions et leurs changements de tons ou bien mimiques comiques apportent une positivité à un film censé être une comédie complète. L'exploitation de Gerard Depardieu reste malgré tout un mystère, tout comme le rôle de Benoit Poelvoorde, qui a dû bien s'embêter au comptoir pendant des semaines de tournage. Un film qui doit donc sa mini réussite comique à des acteurs prenant leurs rôles très à cœur, et peut être trop pour certains.

Finalement "Adieu Paris" nous rappelle vraiment nos dîners de famille avec tonton, tata, papi, mamie, et j'en passe. Une après midi durant laquelle on reste à observer des discussions absurdes que l'on ne comprend pas. Désolé monsieur Baer, mais personne n'a compris...

Stewart-Bates
3
Écrit par

Créée

le 3 août 2022

Critique lue 530 fois

5 j'aime

Alban Peyrot

Écrit par

Critique lue 530 fois

5

D'autres avis sur Adieu Paris

Adieu Paris
PierreAmo
7

La communauté SC&ses archétypes? Financement participatif du devoir à la paresse. Humilié à couteau?

Ma séries de remarques est décousue comme leur conversation. Si on écoute bien, le film aborde beaucoup de sujets, mais en passant, par petites touches, l'air de rien:"Restez. Même si c'est moins...

le 10 nov. 2022

13 j'aime

9

Adieu Paris
boulingrin87
9

OK Boomer !

Pierre Arditi, Daniel Prévost, Benoît Poelvoorde, François Damiens, Jackie Berroyer, Bernard Le Coq, Jean-François Stévenin et Bernard Murat sont dans un bateau. Qui est-ce qui tombe à l'eau ? Tout...

le 10 août 2023

10 j'aime

2

Adieu Paris
LucasLaft
6

Un vrai repas de famille.

Nous l'avons tous connu ce repas. Cet evenement dont on se réjouit des semaines a l'avance en se disant "qu'est-ce qu'on va se marrer" et puis le moment venu .... l'ennui. L'ennui inavouable entre...

le 26 janv. 2022

10 j'aime

1

Du même critique

Adieu Paris
Stewart-Bates
3

Un dîner de conneries

Edouard Baer réunit une bande de potes et d'acteurs différents mais tous expérimentés et excellents dans leur genre pour une comédie sur fond de satire du milieu bobo parisien. Après une heure et...

le 3 août 2022

5 j'aime

Dune
Stewart-Bates
8

Un blockbuster d'auteur, c'est possible

Voilà le film le plus attendu de 2021: Dune. Adapté du roman de science fiction de Frank Herbert, il conte l'histoire et le destin de la maison Atréides, dans un univers vaste qui cache bien des...

le 3 août 2022

4 j'aime

Elephant
Stewart-Bates
8

Elephant ou la création d'une tragédie

Deux jeunes sanguinaires à la poursuite d'un but qui les dépasse et qui fait chavirer une institution, le témoignage d'un profond malaise social ou la subjectivité des évènements, c'est tout cela que...

le 17 nov. 2022

3 j'aime

2