Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

Je n'ai jamais été grand amateur du cinéma de David O'Russell mais avec American Hustle, on atteint des records de vacuité.
Partant de faits authentiques et racontant comment le FBI réussit à faire chuter des parlementaires corrompus, le film ne parvient jamais à passionner le spectateur pendant les 2h20 du récit de cette arnaque pourtant enthousiasmante sur le papier. Il n'y a jamais aucun rebondissement, pas le moindre enjeu narratif.
La mise en scène compense ce néant par des effets de manche, l'usage sans nuance d'une BO seventies admirable mais qui tient lieu et place d'idées et une production très chargée (costumes, perruques, décors).
On plaint les acteurs les plus intéressants de leur génération, Jennifer Lawrence et Bradley Cooper en tête, d'avoir choisi O'Russel pour mentor. Il ne sait pourtant jamais comment les filmer. ils sont réduits à faire les porte manteaux des déguisements censés les incarner. ils s'agitent en vain pendant toute la projection sans parvenir à émouvoir (ni faire rire puisque le film est classé dans la catégorie des... comédies, n'est pas Blake Edwards qui veut).
Le film est à l'image de la coiffure du personnage de Christian Bale : une moumoute disgracieuse maladroitement fichée sur un crâne.

Créée

le 13 janv. 2014

Critique lue 947 fois

31 j'aime

1 commentaire

Critique lue 947 fois

31
1

D'autres avis sur American Bluff

American Bluff
guyness
5

Jeux d'artifices

Une critique à 4 mains et presque en 3G (Guyness & Gothic) : 1ERE PARTIE Le juge: Mesdames et Messieurs, l'audience est ouverte. Procureur GuyNess: Maître Gothic, votre rôle d’avocat vous empêche d’y...

le 14 févr. 2014

49 j'aime

20

American Bluff
Nomenale
7

To curl up and dye* [revue capillaire]

- Dis donc, Nomé, Faudrait pas prendre l'habitude de critiquer trop de films, et puis quoi, ils sont où tes bouquins de dépressifs ? - Ca vient. D'ailleurs je m'étais promis que ma prochaine critique...

le 12 févr. 2014

48 j'aime

5

Du même critique

Lost River
Olivier_Paturau
3

Lost Highway

On ne reprochera pas à Ryan Gosling de ne pas faire preuve d'imagination. Il choisit de traiter du déclin de l'ancienne capitale de l'automobile, Detroit, vidée par la crise de ses habitants (qui...

le 9 avr. 2015

53 j'aime

5

A Star Is Born
Olivier_Paturau
4

Gueule de bois

Passé une première demi-heure enthousiasmante, A Star is Born peine à convaincre et finit paralysé par des défauts d'écriture majeurs. Alors qu'il étire son récit sur deux heures et quart, le film...

le 3 oct. 2018

52 j'aime

8

120 battements par minute
Olivier_Paturau
8

L'armée des morts

Robin Campillo confirme avec son 3eme film qu'il est un des cinéastes de sa génération les plus passionnants. Il maîtrise aussi bien l'art de l'écriture (pas facile de mêler didactisme dans la...

le 24 juil. 2023

44 j'aime

1