Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

Avec la contribution de SensCritique et celle de la Cinémathèque française, j'ai eu la chance d'assister en avant-première cette comédie phénoménale de Netflix qui m'avait bien séduit pour son casting à 5 étoiles. Cependant ! Je n'étais pas trop rassuré sur la qualité du film puisque je craignais que le réalisateur Adam McKay aille soit trop loin, soit pas assez dans le sujet, du moins de ce que j'ai vu dans certaines de ses productions comme The Big Short : le Casse du siècle ou Very Bad Cops. Finalement, mes doutes se sont vite dissipés pendant les 20 premières minutes de visionnage.


Ce film est, comme je dirais, une énorme et scandaleuse dénonciation de plusieurs sujets quotidiens énervants comme l'abus de pouvoir, la manipulation perverse des médias et la faculté alarmante de convertir des bad news en des infos hilarantes sur les réseaux sociaux. C'est une impensable satire qui traite admirablement tous les sujets que je viens de mentionner, avec un contexte humoristique sadique et qui marche comme sur des roulettes, mettant bien avant le fait que les sauveurs subissent, à contrecœur, tous les malheurs du monde, malgré leur forte volonté de bien faire les choses.


Si vous avez connu des situations où vous aviez eu raison mais que personne ne voulait vous croire, vous allez vous reconnaître dans certaines scènes car c'est exactement la base scénaristique de la production. C'est exactement le genre de chose que j'apprécie tout particulièrement de voir dans un film, surtout que le cinéma est un art qui permet à tout artiste d'exprimer n'importe quel sujet futuriste avec une vision fort réaliste et probable, et le réalisateur en a bien profité pour le faire. Devant ce genre de long-métrage, je peux vous dire que je me suis régalé tant les choses traitées dans le film sont affolantes et similaires à celles qui se déroulent dans notre quotidien (En particulier aux USA), surtout que le long-métrage enchaîne des situations auxquelles on ne s' attendait pas réellement.


On enchaîne les mauvaises surprises sans voir le bout du tunnel et plus on avance dans le visionnage, plus la situation dégénère. Chaque scène se vit avec une intensité qui ne vous lâche plus, à tel point que la connerie va bien plus loin que ce qu'on imaginait. Le réalisateur s'est montré très brillant et malin pour ce qui est d’enchaîner les scènes sur un rythme adéquat aux attentes du public, avec une mise en scène à la fois dynamique et propre. Il a su démontrer que n'importe quelle démarche sociale peut vite se transformer en un cauchemar qui n'en finit plus. Je ne pense pas que le film serait aussi fort émotionnellement avec son incroyable casting composé majoritairement d'acteurs habitués à camper leurs rôles attribués.


Leonardo DiCaprio campe encore une fois un homme dépassé par les événements (Le loup de Wall Street), Jennifer Lawrence joue encore les femmes à fort caractère (Joy), Jonah Hill est un sale connard de conseiller (War Dogs) et Meryl Streep campe une sorte de Donald Trump version féminisée et abus de sa personne (Le diable s'habille en Prada). Cate Blanchett est admirable dans le rôle d'une élégante journaliste allumeuse, Mark Rylance est particulièrement excellent dans le rôle d'un industriel profiteur et crédule et Ron Perlman a une très bonne gueule du militaire qui ne se laisse pas marcher sur la tête.


Sur le choix du casting, il n'y pas eu de risques qui ont été pris pour éviter les mauvaises interprétations, ce ne sont pratiquement que des acteurs qui ont déjà joué des rôles similaires ou qui avaient le talent pour le faire. Le casting montre, avec une grande clarté, tous les engrenages d'une société défaillante et mal éduquée, au point même que la société allait déjà à sa propre extinction avant même l'arrivée de la météorite. C'est une pure et réelle définition de la désinformation et d'un système gouvernemental et médiatique corrompu et horriblement hypocrite. J'ai également apprécié la bande-son avec ses fortes tonalités de trompette, elle nous met efficacement dans une ambiance stressante et accrocheuse. Bref ! Une production qui peut marquer beaucoup les esprits. 8/10



On patiente et on avise.


LeTigre
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste 2021 : Journal de bord d'un cinéphile en conquête de belles découvertes

Créée

le 15 déc. 2021

Critique lue 2.1K fois

43 j'aime

17 commentaires

LeTigre

Écrit par

Critique lue 2.1K fois

43
17

D'autres avis sur Don't Look Up - Déni cosmique

Don't Look Up - Déni cosmique
heinrichvonzimmel
5

Manque de finesse

Le film a quelques bonnes idées mais ne parvient pas à trouver son équilibre entre la satire de la société et la grosse farce, ce qui le rend un peu indigeste. On dirait qu'Adam Mc Kay veut être à la...

le 31 déc. 2021

143 j'aime

12

Don't Look Up - Déni cosmique
Samu-L
7

Heureux ceux qui s'attendent toujours au pire, car ils seront exaucés.

Don't Look up est une grosse farce allégorique satirique aussi désespérante que désopilante qui dénonce l'incapacité de prendre des mesures face aux problématiques du changement climatique ou à...

le 10 janv. 2022

116 j'aime

6

Don't Look Up - Déni cosmique
Plume231
7

Mort aux cons !

Ce film a un très gros problème : il est très crédible. Oui, on aimerait bien s'illusionner, se dire que c'est exagéré, trop délirant, même que c'est impossible. Mais non, ce serait passé à côté d'un...

le 25 déc. 2021

89 j'aime

16

Du même critique

Baby Driver
LeTigre
8

La musique comme elle n’a jamais été utilisée au cinéma.

Réalisateur de la trilogie Cornetto et du film Scott Piligrim, Edgar Wright est en voie d’être l’un des réalisateurs les plus intéressants à suivre de notre génération. Il renouvelle le cinéma d'une...

le 12 juil. 2017

59 j'aime

9

Logan
LeTigre
8

L'adieu mortel du mutant le plus emblématique de la franchise X-Men. 

Suite à la grande satisfaction publique de la réalisation Wolverine : Le combat de l'immortel, le réalisateur James Mangold s'est engagé, sans la moindre hésitation, à mettre en œuvre un nouveau...

le 16 déc. 2020

55 j'aime

10

Mad Max - Fury Road
LeTigre
9

Une nouvelle injustice à régler pour notre justicier Australien !

Un quatrième opus de la saga Mad Max ? Après trente d’absence sur le grand écran ? Personne n'aurait cru ça et pourtant, Cette information a bien été confirmée par de nombreux sites sur Internet...

le 26 mars 2020

54 j'aime

13