Dragons 2 est une véritable suite dans les règles de l'art, bigger, better, faster, stronger, even after our work is over. Ce qu'elle économise en exposition lui permet de rentrer dans le gras dès le premier quart d'heure de métrage, mais cet avantage est assorti d'un inconvénient de taille. L'effet de surprise, qui avait grandement bénéficié au premier épisode à une époque où l'on croyait encore que Dreamworks n'était capable que du pire, est ici rendu caduque par une attente démesurée de la part de quiconque ayant vu le Dragons originel et doté d'un minimum de bon goût et d'un cerveau fonctionnel.

Mais, de la même manière que l'on ne demande pas à un manchot de nous donner un coup de main, on ne demande pas à une suite de nous surprendre ; quelques-uns s'y sont réussis, mais globalement on trouvera plus d'intérêt à retrouver l'univers et les personnages que l'on a appris à aimer au cours de l'épisode précédent. Dragons 2 est assez intelligent pour ne pas tomber dans ce piège et s'appliquer au maximum à plaire les fans, en étendant l'univers connu, en rajoutant plein de dragons trop mortels et quelques nouvelles têtes. Bref, on prépare le terrain pour le troisième épisode qui clôturera à la trilogie. Et c'est peut-être ici que le bât blesse finalement, Dragons 2 n'est et ne restera qu'un épisode de transition, comme beaucoup de numéros 2 avant lui (Retour vers le Futur, Indiana Jones, Evil Dead, Matrix si l'on considère la transition comme un premier pas dans la merde pour la trilogie). Un épisode à l'aura plutôt faible, qui n'existe que parce qu'il apporte (ou retire) à la série. Ce n'est pas péjoratif, remarquez, mais par vaine naïveté j'en attendais peut-être trop.

J'en attendais peut-être plus concernant le développement du personnage d'Harold. Fort logiquement, ce deuxième épisode dépeint son passage à l'âge adulte, mais sans jamais trop creuser, beaucoup d'évènements majeurs sont précipités au profit de la trame principale, ce qui laisse peu d'occasions au gamin pour s'exprimer. Les rebondissements et péripéties s'enchaînent sans laisser au film le temps de prendre l'air, de se créer un liant agréable, au final c'est comme un bon gros gâteau au chocolat : c'est très bon, mais rapidement bourratif. Et en sortant de la séance, je n'ai pas eu l'impression d'assister à une quête initiatique du calibre du premier épisode, mais plutôt un enchaînement de scènes plus épiques les unes que les autres histoire de m'en mettre plein les yeux.

Notez que c'est plus que réussi sur ce point, le film est véritablement époustouflant, et même si j'aurai toujours une préférence personnelle pour le design à la Pixar, il ne fait aucun doute depuis quelques années maintenant qu'en matière de technique difficile de chasser sur les terres de Dreamworks. Mais aussi agréable soit-il, Dragons 2 reste un film se contentant de répondre au cahier des charges de la parfaite petite suite. Rien de méchant, mais Kung-Fu Panda 2 m'avait habitué à mieux, en ayant les cojones de changer de ton, de transformer intelligemment la quête du kung-fu du premier épisode en quête de la famille, et en accordant plus d'importance aux personnages secondaires, c'était une suite qui réussissait à se démarquer tout en brodant sur les bases tissées par son aîné, en gommant quelques défauts au passage. Dragons 2 est une suite qui s'écrase sous l'ambition démesurée de son prédécesseur, à vouloir tout bien faire à plus large échelle encore elle prend le risque de perdre en panache. Ce qui est d'autant plus dommage que de nouvelles pistes géniales sont lancées (Harold cartographe, Erret) avant d'être abandonnées aussi sec. Le résultat reste sensationnel et divertissant en diable, mais instable et volatile comme un gâteau au chocolat mal dosé. J'en reprendrais bien une part, ceci dit.
HarmonySly
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Les meilleurs films d'animation Dreamworks

Créée

le 7 juil. 2014

Critique lue 746 fois

30 j'aime

10 commentaires

HarmonySly

Écrit par

Critique lue 746 fois

30
10

D'autres avis sur Dragons 2

Dragons 2
Sergent_Pepper
7

Décrochages

[Pas de spoils] La crainte est toujours légitime à l’approche d’un deuxième épisode, lorsqu’on a vraiment aimé le premier (1). Celui-ci se fondait sur la découverte et l’apprivoisement, la...

le 16 juin 2014

81 j'aime

4

Dragons 2
Gand-Alf
8

Dragonheart.

Diantre, je me suis encore fais avoir ! A la sortie de "Dragons" premier du nom, j'avais clamé haut et fort à mon chat endormi à mes côtés que je ne dirais plus du bien d'un film sortant de l'écurie...

le 23 nov. 2014

58 j'aime

6

Dragons 2
zombiraptor
7

Panzer Dragouille

Quand j'étais ado, y avait un jeu vidéo que j'adorais : Panzer Dragoon. Les plus cultivés d'entre vous le connaissent déjà bien, les plus incultes eux peuvent encore se soigner, il n'est jamais trop...

le 28 juil. 2014

52 j'aime

17

Du même critique

Portal 2
HarmonySly
10

I'm in spaaaaace

Critique garantie sans spoiler. C'est certainement présomptueux de noter d'un joli 10 un jeu que l'on a fini comme un goinfre le jour-même de sa sortie, mais pour Portal 2 j'ai envie de faire cette...

le 20 avr. 2011

153 j'aime

29

Sucker Punch
HarmonySly
2

Les aventures de Zack & Steve (Warning : Spoilers Ahead !)

« John ! John ! John ! Cʼest affreux ! Cʼest horrible ! Cʼest... » En entrant dans le bureau, John tombe sur son collègue, absorbé dans la lecture dʼun livre. « Mais, John, tu lis ? What the fuck ? -...

le 31 mars 2011

142 j'aime

89

Her
HarmonySly
10

Ghost in the Machine

(Je tiens à préciser que je tâcherai d’écrire cette critique en évitant tout spoiler gênant, mais difficile de parler d’un film aussi riche sans dévoiler quelques éléments d’intrigue. Par avance, je...

le 16 janv. 2014

129 j'aime

51