Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

Ce ne sont pas les armes que nous avons commandées.

Une fusillade furieuse et collective dans un entrepôt désaffecté et poussiéreux ? Voilà une riche idée qu'un jeune réalisateur pouvait trouver pour étendre sa réputation dans le monde du cinéma. Un contexte que je valide les yeux fermés en espérant recevoir une belle claque esthétique. Le sujet est simple comme bonjour, il s'agit d'une rencontre de membres de l'IRA, L'Armée républicaine irlandaise, et de vendeur armes se déroulant dans un entrepôt dans le but de procéder à une vente d'armes. Suite à des désaccords et de mauvaises rencontres, toute le monde braque leurs armes vers n'importe qui et se tire dessus à tout va. Avant le début de la fusillade, le visionnage se passait à merveille avec une présentation correcte des personnages et une montée en tension sensible et palpable. Mais dès les premières minutes de la fusillade, tout se dégringole. Tout ce que j'espérais de ce film s'est dissipé en un rien de temps. Ce n'est pas du tout l'affrontement que je m'attendais à voir.


Bien que la lutte occupe une bonne majeure partie du long-métrage, on constate avec stupéfaction que plus de mots sortent des bouches de chaque personnage que de balles éjectées de leurs armes. Ce qui casse maladroitement le rythme pour nous immerger dans une espèce d'ambiance sans nom et anodine. Et puis ! Quelle idée de commencer une fusillade avec une balle logée dans la cuisse de chaque tireur. C'est vraiment une connerie monumentale qui réduit considérablement les capacités physiques de tout le monde pour faire perdre de la valeur au long-métrage. Dès le début de la fusillade, tout le monde rampe minablement pour créer une lenteur insoutenable. Une erreur aussi aberrante que celle des raisons du déclenchement de la fusillade. C'est parti d'un truc, puis d'un autre et encore d'un autre jusqu'à qu'on crée une embrouille tellement confuse et insensée qu'on ne sait même pas exactement pourquoi tout le monde se tire dessus. Ce qui me chagrine pas mal quand on voit le super casting qui a été réunit pour nous faire plaisir avec des gueules stylés et de l'élégance qui fait très gangster en présence d'acteurs tels qu'Armie Hammer, Sharlto Copley, Cillian Murphy, Brie Larson et Jack Reynor.


La plupart de ces derniers ont joué des rôles de tarés ou de demeurés tels que Sharlto Copley dans L'agence tous risques ou Cillian Murphy dans Batman Begins qu'on était déjà assuré de la qualité des interprétations de leurs personnages. Tous bien fringués et coiffés respectivement à la mode des années 70. Ce qui renforce encore plus la déception en plus d'un manque d'investissement pour ce qui est de balancer la sauce dans cette décharge avec pourtant des acteurs ingénieusement bien employés. Surtout que la réalisation est pourtant bien foutue, la caméra a bien été positionnée pour tourner chaque plan avec précision, les coups de feu sont d'un réalisme convaincant et l'entrepôt instaure une ambiance favorisant subtilement le combat. Cette dose démesurée de dialogues nous perturbant pendant le combat gâche tout le potentiel que ce film pouvait développer. Bref ! Cette réalisation est plus un massacre qu'une surprise. À croire que le cinéaste était en panne d’imagination. 4/10



Bordel ! Tu m'as tiré de dessus ! Enfoiré !


LeTigre

Écrit par

Critique lue 419 fois

7
3

D'autres avis sur Free Fire

Free Fire
Behind_the_Mask
6

♪ Non je ne me souviens plus du nom des balles perdues ♫

Un huis-clos dans une usine désaffectée et une vente d'armes qui tourne mal font penser que Ben Wheatley, en tournant Free Fire, est allé voir du côté de Quentin Tarantino et de son Reservoir Dogs,...

le 7 juil. 2017

24 j'aime

7

Free Fire
jérômej_
3

Dommage, l'affiche avait de la gueule !

Un film dont je n'attendais pas grand chose, au mieux une belle petite surprise. Mais non, rien de cela, juste de l'ennui et l'envie que ça se termine vite. Ce film est d'un vide abyssale, pas de...

le 22 juil. 2017

22 j'aime

13

Free Fire
Fritz_the_Cat
4

Beaucoup de bruit pour rien

[L'article sur le blog] Paradoxe : plus le réalisateur Ben Wheatley s'attaque à un sujet simple, plus il montre ses limites. Je l'ai attendu ce film, rien que l'affiche promettait du bon, j'en avais...

le 14 juin 2017

17 j'aime

8

Du même critique

Baby Driver
LeTigre
8

La musique comme elle n’a jamais été utilisée au cinéma.

Réalisateur de la trilogie Cornetto et du film Scott Piligrim, Edgar Wright est en voie d’être l’un des réalisateurs les plus intéressants à suivre de notre génération. Il renouvelle le cinéma d'une...

le 12 juil. 2017

59 j'aime

9

Logan
LeTigre
8

L'adieu mortel du mutant le plus emblématique de la franchise X-Men. 

Suite à la grande satisfaction publique de la réalisation Wolverine : Le combat de l'immortel, le réalisateur James Mangold s'est engagé, sans la moindre hésitation, à mettre en œuvre un nouveau...

le 16 déc. 2020

55 j'aime

10

Mad Max - Fury Road
LeTigre
9

Une nouvelle injustice à régler pour notre justicier Australien !

Un quatrième opus de la saga Mad Max ? Après trente d’absence sur le grand écran ? Personne n'aurait cru ça et pourtant, Cette information a bien été confirmée par de nombreux sites sur Internet...

le 26 mars 2020

54 j'aime

13