Furyo est un des rares exemples de grandes réussites de cinéaste pour une production étrangère. Ôshima ne perd ici rien de son cinéma, au contraire, il s’adapte parfaitement à ce nouveau cadre, ce nouveau décor (l’île de Java durant la seconde guerre mondiale) et offre une très belle œuvre, intelligente, envoutante (bien aidée par la belle musique sorte de mélange entre Vangelis et Joe Hisaish ) et émouvante, dans laquelle tout son cinéma est contenu mais n’avait rarement était traité avec autant de simplicité, sans jamais adopter de démarche théorique poussive.
Toujours la question du faux-semblant, Furyo n’est pas vraiment un film de guerre, en tout cas ce n’est pas ce qui intéresse principalement le réalisateur.
Le camp de prisonnier commandé par les japonais n’est autre que la reproduction mentale dans le cadre et l’espace de l’enfermement, ou le renfermement de ceux qui le dirigent et ce qui y sont prisonniers : l’intransigeant capitaine Yonoi (Ryūichi Sakamoto) et le brutal sergent Hara (Takeshi Kitano) en premier lieu.
Au contact du major Jack Celliers (David Bowie), sorte de catalyseur (qui lui aussi avance hanté par son passé), Yonoi peine à contenir, derrière la rigidité de son corps et de son costume, l’attirance qu’il éprouve pour cet anglais. Corps prisonnier devient corps emprisonnant, contenant des désirs et une passion déraisonnée impossible à vivre au grand jour.
Teklow13
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste TOP 10 FILMS 1983

Créée

le 26 mars 2013

Critique lue 698 fois

4 j'aime

Teklow13

Écrit par

Critique lue 698 fois

4

D'autres avis sur Furyo

Furyo
Before-Sunrise
8

Hara qui rit

Furyo c’est d’abord un thème musical magnifique qui vous titille les lacrymales pendant tout le long du film. De plus, au-delà d’un film de guerre et d’une histoire de confrontation entre deux...

le 2 sept. 2013

52 j'aime

1

Furyo
Veather
6

Fast and Furyo

Si l'on m'avait dit, avant de connaître SC, qu'un jour j'irais me manger dix heures de train en un week-end, juste pour aller à Strasbourg rencontrer des inconnus et voir avec eux un film Japonais de...

le 23 mars 2015

45 j'aime

31

Furyo
Gand-Alf
8

Fatal attraction.

Co-production entre le Japon et la Grande-Bretagne, "Furyo" est adapté de deux ouvrages signés Laurens Van der Post, qui revenaient sur l'expérience de l'auteur pendant la seconde guerre...

le 21 mars 2015

38 j'aime

Du même critique

Amour
Teklow13
8

Critique de Amour par Teklow13

Il y a l'amour qui nait, celui qui perdure, celui qui disparait, et puis il y a celui qui s'éteint, ou en tout cas qui s'évapore physiquement. Si certains cinéastes, Borzage, Hathaway, ont choisi de...

le 22 mai 2012

88 j'aime

11

Mud - Sur les rives du Mississippi
Teklow13
5

Critique de Mud - Sur les rives du Mississippi par Teklow13

J'aime le début du film, qui débute comme un conte initiatique. Nichols parvient à retranscrire d'une jolie façon le besoin d'aventure, de mystère, de secret que l'on peut ressentir durant l'enfance...

le 31 mai 2012

56 j'aime

4

Les Amants passagers
Teklow13
2

Critique de Les Amants passagers par Teklow13

Le film possède une dimension métaphorique et repose sur une image politique plutôt intéressante même si déjà rabattue, à savoir assimiler un avion à la société actuelle, en premier lieu la société...

le 26 mars 2013

55 j'aime

4