👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Le début du film est passé un peu mieux, pas grâce à lui d'ailleurs, mais plutôt au fait que j'en ai profité pour gagner une paire de parties d'échecs et que j'ai raté le plus gros de ce gamin qui jouait affreusement mal...

Après, mon adversaire penaud étant parti se coucher, n'étant pas chez moi et n'ayant nulle part ou aller, j'ai dû me poser dans le canapé pour soutenir moralement Madame qui souffrait déjà pas mal...

Je suis vraiment arrivé aux Frères Jacques, j'ai posé mon premier vomi pour Juliette Greco, j'ai voulu m'ouvrir les veines avec France Gall et j'ai bien cru que j'allais jeter la TV par la fenêtre avec Bardot. Madame voulait savoir à quoi ressemblait Jane Birkin, alors on a tenu encore un peu, jusqu'à sa première scène, abominable d'ailleurs, c'est à ce moment là que j'ai vomi pour la deuxième fois. Et puis, on a enfin éteint.

Par pudeur, je ne vous parlerais pas de toutes les prétentions grotesques du machin, les effets grossiers, les lourdeurs permanentes, les comédiens minables, les parents pénibles, la succession de scènes mal emmenées, l'absence d'histoire, cette longue et ennuyeuse litanie de tubes divers et variés autour d'un homme ennuyeux et pathétique.

Sfar était déjà un auteur assez médiocre bouffé par son orgueil et globalement tout à fait détestable, il nous prouve que son passage à une autre forme artistique lui permet de reculer encore les limites de son incroyable prétention, il nous prouve aussi que le cinéma c'est un métier et qu'il y est d'une rare incompétence.

Torpenn
2
Écrit par

il y a 10 ans

65 j'aime

84 commentaires

Gainsbourg (vie héroïque)
Torpenn
2

Qu'il aille Sfar foutre...

Le début du film est passé un peu mieux, pas grâce à lui d'ailleurs, mais plutôt au fait que j'en ai profité pour gagner une paire de parties d'échecs et que j'ai raté le plus gros de ce gamin qui...

Lire la critique

il y a 10 ans

65 j'aime

84

Gainsbourg (vie héroïque)
Momodjah
5

Un film qui se défile

Tout d'abord, on peut remercier Joann Sfar de nous avoir concocté un biopic hors-norme, un de ceux qui ne nous donnent pas l'impression d'avoir affaire au même type de personnalité à chaque fois,...

Lire la critique

il y a 11 ans

38 j'aime

1

Gainsbourg (vie héroïque)
DjeeVanCleef
3

No, no thank's no.

(http://youtu.be/x-OUY5Imzis) Te dire l'affreux moment que j'ai passé devant ce film, je ne sais pas si j'ai les mots. Une déception comme on en fait rarement, et tu sais quoi, j'ai pensé à ce...

Lire la critique

il y a 9 ans

37 j'aime

5

Into the Wild
Torpenn
5

Itinéraire d'un enfant gâté

A 22 ans, notre héros, qui a feuilleté deux lignes de Thoreau et trois pages de Jack London, abandonne sans un mot sa famille après son diplôme et va vivre deux années d'errance avant de crever comme...

Lire la critique

il y a 9 ans

452 j'aime

180

Django Unchained
Torpenn
4

Esclavage de cerveau

Aussi improbable que cela puisse apparaître à mes lecteurs les plus obtus, j’aime bien Tarantino, je trouve qu’il arrive très bien à mettre en scène ses histoires, qu’il épice agréablement ces...

Lire la critique

il y a 9 ans

389 j'aime

174

Le Parrain
Torpenn
10
Le Parrain

Le festival de Caan...

Tout a déjà été dit sur ce film, un des plus grands jamais réalisé. Tout le monde a vanté, un jour son casting impeccable : un Brando ressuscité, un Pacino naissant, bien loin de ses tics...

Lire la critique

il y a 11 ans

355 j'aime

131